Vous êtes ici : Vaping Post » Opinion » France : le Sénat vote une taxation du tabac chauffé égale aux cigarettes combustibles

France : le Sénat vote une taxation du tabac chauffé égale aux cigarettes combustibles

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • Le Petit Vapoteur
  • Dlice

Si l’amendement est également voté à l’Assemblée Nationale, il n’y aura plus aucun avantage à passer du tabagisme au tabac chauffé, pourtant considéré comme moins nocif pour la santé.

La réduction des risques toujours inconnue chez les Sénateurs

Une IQOS sur une pile de billets de banqueSi nous avons coutume, à la rédaction du Vaping Post, de surtout parler de la cigarette électronique, il y a pourtant un autre outil de sevrage tabagique qui existe : le tabac chauffé. Contrairement aux e-cigarettes, le tabac chauffé contient, comme son nom l’indique, du tabac. Et les dispositifs de ce type sont pour ainsi dire, tous fabriqués par des cigarettiers. Le plus célèbre d’entre eux est sans conteste l’IQOS, produit par Philip Morris International. Ce qui explique en partie pourquoi nous n’en faisons que peu la promotion dans ce journal.

Comme pour la cigarette électronique, les études sur le tabac chauffé démontrent qu’il est moins nocif pour la santé que le tabagisme. Certes, plus nocif que le vapotage, mais son utilisation n’en demeurerait pas moins « meilleure pour l’organisme » que la consommation de cigarettes combustibles. A titre de comparaison, retrouvez ci-dessous les résultats d’une étude allemande à ce sujet, dont nous avions parlé en 2018 :

AcetaldehydeAcroléineFormaldehydeBenzèneStyrèneToluène1,3-Butadiene
 
  • Fumée d’une cigarette complète : 930 à 1 540 µg
  • Stick de tabac chauffé : 180 µg
  • Réduction des risques face au tabac fumé : 80 à 88 % 
  • Tout savoir sur l’Éthanal
  • Fumée d’une cigarette complète : 89 à 154 µg
  • Stick de tabac chauffé : 9.5 µg
  • Réduction des risques face au tabac fumé : 89 à 94 %
  • Tout savoir sur l’Acroléine
  • Fumée d’une cigarette complète : 29 à 130 µg
  • Stick de tabac chauffé : 5 µg
  • Réduction des risques face au tabac fumé : 83 à 96 %
  • Tout savoir sur le Méthanal
  • Fumée d’une cigarette complète : 50 à 98 µg
  • Stick de tabac chauffé : 0.06 µg
  • Réduction des risques face au tabac fumé : 99.1 %
  • Tout savoir sur le Benzène
  • Fumée d’une cigarette complète : 15 à 33 µg
  • Stick de tabac chauffé : 0.07 µg
  • Réduction des risques face au tabac fumé : 99.3 %
  • Tout savoir sur le Styrène
  • Fumée d’une cigarette complète : 86 à 176 µg
  • Stick de tabac chauffé : 0.3 µg
  • Réduction des risques face au tabac fumé : 98.5 %
  • Tout savoir sur le Toluène
  • Fumée d’une cigarette complète : 77 à 117 µg
  • Stick de tabac chauffé : 0.02 µg
  • Réduction des risques face au tabac fumé : 99.7 %
  • Tout savoir sur le Buta-1,3-diène

Ainsi, que l’on souhaite combattre par tous les moyens les cigarettiers ou non, ne justifie pas forcément de s’en prendre, aussi, au tabac chauffé. Bien que nous sachions tous que la seule raison d’exister de ce produit est, pour l’industrie du tabac, de garder ses clients et de continuer à gagner de l’argent, tout en évitant qu’ils se tournent vers d’autres dispositifs moins dangereux, comme la cigarette électronique, le fait est que le tabac chauffé semble moins nocif que le tabagisme.

Il paraît alors important de souligner le fait que, la semaine dernière, le Sénat a voté un amendement dont l’objectif est d’aligner la fiscalité des produits du tabac chauffé sur celui des cigarettes combustibles. Bien que certains Sénateurs se soient prononcés contre, celui-ci a quand même été adopté. S’il est également voté par l’Assemblée Nationale, alors il n’existera plus aucun avantage financier à se tourner vers le tabac chauffé plutôt que le tabagisme. Ce qui porterait un nouveau coup dur à la réduction du risque tabagique en France.

Cet article d’opinion n’engage que son auteur et ne représente pas forcément l’avis de toute la rédaction du Vaping Post.

Les dernières actualités en France

Les mécanismes biologiques des méfaits du tabac désormais mieux connus

  • Publié le 26/04/2022

Grâce à ce travail, les chercheurs espèrent avoir mis en lumière des marqueurs protéiques « qui pourraient constituer de nouvelles cibles thérapeutiques ».

Étude exclusive : l’engagement politique des vapoteurs et leur vision...

  • Publié le 15/03/2022

Quelles sont les orientations politiques des vapoteurs ? C’est la question que nous avons posé à travers ce sondage que nous avons commandé à AMS Conseil.

France : des spécialistes reprochent au HCSP sa position sur...

  • Publié le 9/03/2022

Pour eux, refuser la vape comme aide au sevrage tabagique mais accepter la vaccination contre la COVID-19, est contradictoire.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.