Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Farsalinos : L’e-mail d’un vapoteur comme preuve des dégâts de la désinformation

Farsalinos : L’e-mail d’un vapoteur comme preuve des dégâts de la désinformation

    Annonce
Konstantinos Farsalinos, le cardiologue grec qui fait avancer la science sur le sujet de la cigarette électronique.

Konstantinos Farsalinos, le cardiologue grec qui a publié le plus d’études au monde sur la cigarette électronique.

Le Docteur Farsalinos revient sur les “fausses conclusions” des chercheurs de l’Université de Portland qui “induisent le public en erreur”. Le cardiologue grec a décidé cette fois-ci de rendre public un courriel adressé par un parent inquiet de voir son fils reprendre le tabac à cause de cette étude.

Dans un premier temps, Farsalinos rappelle que les chercheurs de l’Orégon n’ont absolument pas trouvé d’exposition au formaldéhyde lors de leurs expériences. Ils auraient seulement identifié des hémiacetals de formaldéhyde, soit une combinaison de formaldéhyde et d’alcools. Or il n’y a actuellement aucune preuve indiquant que ce composé chimique particulier provoque le cancer explique le chercheur.

Pour tromper le public, les scientifiques américains auraient manipulé les statistiques selon Farsalinos, et cette démarche participe aujourd’hui à la désinformation sur la cigarette électronique.

Le courrier électronique que le Docteur Farsalinos publie, émane d’un vapoteur. Celui-ci raconte comment son fils de 23 ans persuadé que la cigarette électronique était très dangereuse s’est remis à fumer. Ce jeune homme a en effet pris au pied de la lettre les conclusions publiées dans le NEMJ et s’est remis à consommer des cigarettes, au lieu de remplacer le tabac par le vaporisateur.

Review Author:Review Date: