Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Etude : les boutiques de vape, partenaires de santé publique ?

Etude : les boutiques de vape, partenaires de santé publique ?

Les boutiques spécialisées dans les produits du vapotage sont elles des acteurs de santé publique ? Des universitaires américains sont allés investiguer sur le terrain.

Des vendeurs anciens fumeurs

Un vendeur fait tester des eliquides

Un vendeur fait tester des eliquides

Une équipe de chercheurs américains de l’Université de Louisville dans le Kentucky aux Etats-Unis s’est intéressée aux messages véhiculés par les employés des points de ventes spécialisés dans les produits du vapotage. Ils ont consigné les résultats de leur travail dans un papier de recherche paru dans Tobacco Prevention & Cessation (1).

Les vendeurs sont presque exclusivement d’anciens fumeurs qui ont conscience de leur rôle et considèrent mener des actions positives en termes de santé publique.

Les données ont été recueillies dans 9 magasins de cigarettes électroniques situés à Louisville dans le Kentucky. Les chercheurs ont observé les employés, les ont questionnés lors d’un entretien individuel et ont réalisé une enquête transversale pour mieux comprendre la perception des employés de ces boutiques par rapport à la vape.

Réjouis d’assister leurs clients vers l’arrêt du tabac

93,8% des salariés de ces points de ventes sont des anciens fumeurs qui n’utilisent (lors de l’étude) que la cigarette électronique. Plus d’un tiers (37,5%) ont commencé à vapoter en substituant la cigarette par son homologue électronique et 93,8% des participants ont constaté des améliorations sur le plan sanitaire depuis leur initiation au vapotage. Bien que la plupart des employés estiment que ce dispositif doit être encadré, plus de la moitié (56,3%) pense que la réglementation doit être différente de celle définie par les pouvoirs publics aux Etats-Unis.

L’étude révèle bien d’autres informations intéressantes sur cette population. Notamment, ces vendeurs :

  • sont heureux d’assister et d’instruire leurs clients dans une démarche de santé positive et de promouvoir la communauté d’entraide de la vape ;
  • encouragent l’arrêt du tabagisme ;
  • sont favorables à une réglementation qui protège la sécurité des utilisateurs, encourage l’arrêt du tabac et limite l’accès des plus jeunes. 

(1) Research paper. Vape Shop Employees: Public Health Advocates?
Joy L Hart, Kandi L Walker, Clara G Sears, Alexander S Lee, Courteney Smith, Allison Siu, Rachel Keith, S. Lee Ridner. Tob. Prev. Cessation 2016;2(Supplement):4. Publish date: 2017-01-20. DOI: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed