Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Test : iKonn 220 – Eleaf

Test : iKonn 220 – Eleaf

L’iKonn 220 est le deuxième mod de chez Eleaf à sortir avec ce patronyme. Les similitudes avec l’iKonn Total portent uniquement sur le nom, les deux box étant radicalement différentes. L’iKonn 220 est une box électronique double accu capable d’atteindre la puissance de 220 W, qui posséde une bonne finition pour un prix raisonnable. Partons à sa découverte.

Elle a tout d’une grande

Le premier contact est très agréable. Ses dimensions sont vraiment réduites avec 44 mm de large pour 85,3 mm de haut et 28 mm d’épaisseur, la box pouvant être facilement transportée dans une poche. Possédant un écran de 0,91 pouce, son intégration a du poser quelques complications aux designers pour trouver la place où le mettre, il va être difficile de produire plus petit pour ce type de configuration. Esthétiquement, six coloris sont disponibles : cinq en bicolore et une version entièrement noire.

La partie colorée entoure la façade en verre qui protège l’écran, pour recouvrir tout le dessus de la box et présenter la même similitude à l’arrière. Le matériau principal utilisé pour sa fabrication est l’aluminium, ce qui lui permet au final de ne peser que 226 g avec les deux accus embarqués.

La peinture est d’aspect mat, et présente deux qualités : elle ne retient pas les traces de doigts et se montre plutôt résistante. Après plus d’une semaine d’utilisation, je n’ai pas la moindre rayure, y compris sur le dessous de la box quand on la pose, et encore plus étonnant, là où se visse l’atomiseur qui pourtant ne présente pas le moindre gap avec l’iKonn lorsqu’il est en place. Idem pour l’écran, pas la moindre trace n’est apparue alors qu’elle est transportée sans plus de précaution. Ce fait est suffisamment rare pour être signalé, Eleaf nous gratifie d’une excellente finition avec cette box.

L’iKonn 220 d’Eleaf en détail

La face avant est bien entendu la plus fournie. Tout en haut se trouve trois trous de ventilation pour le chipset, l’écran se trouve au milieu avec un affichage horizontal, et en dessous de ce dernier, l’unique bouton + / – et la prise micro USB.

L’affichage de l’écran sera cependant le point qui fâche, car il est très peu lumineux. Il est déjà juste lorsque l’on utilise la box en intérieur, mais devient très peu visible en extérieur. Je ne sais pas comment Eleaf a pu passer à côté d’un élément aussi important, mais pour le coup, le résultat est plutôt décevant.

Sur le côté gauche, on trouve le bouton de feu sous forme d’une gâchette qui s’étend sur pratiquement toute la hauteur de la box, et parfaitement alignée avec le reste de la box. Elle est actionnable sur les trois quarts de sa hauteur et sa course se montre très courte. Le clic produit est discret et, tout comme le bouton + / -, ne possède pas le moindre jeu. La qualité de ce bouton ajouté au touché de la peinture, font que son utilisation est proche du parfait, une vraie réussite.

La face arrière ne possède pas grand-chose, mis à part trois autres trous de ventilation, et à la place de l’écran, un autocollant imitation carbone. L’effet visuel est sympathique, mais au touché la surface est complètement lisse. Une vraie feuille de carbone aurait été plus classe, mais cela aurait peut-être augmenté le coût de revient.

Sur le haut de la box on peut apercevoir quatre petites vis pour le démontage et à une extrémité, le connecteur 510 avec le pin positif qui est en laiton et monté sur ressort. L’iKonn 220 pourra accueillir un atomiseur de 25 mm de diamètre, voir 26 mm si le fait qu’il dépasse légèrement sur le bord biseauté du haut de la box ne vous gêne pas.

En dessous se trouve la trappe pour insérer les 2 accus 18650. Elle est percée de huit trous pour un éventuel dégazage, et son ouverture se fait traditionnellement en la poussant vers l’extérieur. Les emplacements d’accus sont repérés par un numéro, ce qui pourra être pratique pour vérifier le niveau de charge sur l’écran, ainsi que les polarités qui sont également indiquées tout au fond de la box, en bleu pour le négatif et en rouge pour le positif. La fermeture est ferme et tient parfaitement, rien ne bouge.

Revue technique

Caractéristiques essentielles de l’iKonn 220 d’Eleaf :

  • Hauteur : 85,3 mm
  • Largeur : 44 mm
  • Épaisseur: 28 mm
  • Poids : 133,5 g seule – 226 g avec deux accus 18650
  • Matière : aluminium
  • Puissance : de 1 à 220 W
  • Batterie : deux 18650
  • Rechargeable par le port micro USB
  • Mise à jour du chipset : oui
  • Plage de résistance : de 0,1 à 3,5 ohms en mode puissance, et de 0,05 à 1,5 ohm en mode TC
  • Modes de vape : puissance, contrôle de température en Ni200, Titane et Inox, mode TCR avec trois mémoires
  • Preheat : oui
  • Contrôle de température : de 100 à 315°C
  • Écran de 22 mm × 5 mm
  • Connectique : pin 510 en laiton monté sur ressort
  • Coloris : full black, silver/black, greenery/black, blue/black, red/black et gold/red

La boite contient :

  • Une box iKonn 220
  • Un câble USB
  • Un manuel d’utilisation multilangue avec une partie en Français
  • Une carte de précaution d’usage des accus

Une recharge par la box possible

L’iKonn 220 est parfaitement capable de recharger les accus en toute sécurité d’après le fabricant, comme il semble être le cas de plus en plus souvent avec les nouvelles box. Cette recharge se fera, oh joie, en mode rapide en 2 A, le firmware intégrant un système de balance de charge pour amener les deux accus au même niveau. À noter également que le câble fourni est certifié pour être utilisé sans risque avec cet ampérage. Pour avoir testé en utilisateur lambda que je suis avec des Samsung 30 Q, la charge se fait correctement et les accus sont effectivement bien équilibrés, mais la box chauffe quand même de façon significative. Avec un chargeur traditionnel, toujours en 2 A, je n’ai pas ce niveau de chauffe. Étant donné mes faibles connaissances en la matière, je ne pourrais dire si cela peut poser un problème ou pas, mais je préfère quand même passer par mon chargeur.

Le chipset

Plutôt complet, il permet de pouvoir vaper en mode puissance, TC et TCR avec 3 mémoires de disponibles. L’affichage permet de visualiser le niveau de charge de chaque accu, la valeur de la résistance, la tension, la puissance ou la température, l’ampérage de sortie (qui n’est pas en temps réel) ou le nombre de bouffées ou le temps de la dernière bouffée (au choix). Concernant le compteur de bouffée, et comme cela n’est pas indiqué dans le manuel, la remise à zéro se fera en appuyant simultanément sur +/- pendant que son affichage clignote. Les autres possibilités de réglages sont le mode furtif, l’inversion de l’écran d’affichage ainsi que le verrouillage du bouton de réglage. À noter qu’en plus de la faible luminosité de l’écran, mis à part pour la puissance ou la température, la police affichée est vraiment très très petite. Amis presbytes, bienvenue au club !

Il est également possible d’avoir un preheat, mais uniquement en entrant une valeur de chauffe et le temps. J’avoue ne pas être fan de ce type de preheat, préférant plutôt entrer un pourcentage, car si l’on change d’atomiseur et donc de résistance, il faut de nouveau faire le réglage.

L’iKonn 220 peut aussi recharger un autre appareil (téléphone ou autre box), en se procurant un Reverse Charching à acheter séparément. C’est un petit accessoire qui coûte environ 2,50 $ et qui se met à la place de l’atomiseur, transformant la connexion 510 en USB. Avec cet accessoire, et en passant par le menu dédié, vous transformez l’iKonn en power bank. Ça peut dépanner, mais cela reste quand même gadget.

Pour les geeks, il est également possible d’afficher un magnifique logo de votre choix à l’allumage de la box. Enfin magnifique c’est vite dit, la résolution maximum devra être de 96 × 32 pixels et en monochrome au format bmp. Pour installer cette image, il faudra passer par le logiciel de mise à jour de la box, car oui, on peut mettre à jour la box.

Pour finir sur ce chipset, il possède bien entendu toutes les protections possibles. La détection de changement d’atomiseur box en veille ou éteinte est immédiat, sans que l’on soit obligé de passer par un menu ou de recommencer l’opération box allumée comme chez certains concurrents.

Le seul point négatif de ce chipset sera sa navigation qui est juste d’un autre temps. Certaines manipulations se font box éteinte, pour d’autres il faut l’allumer, il faut appuyer des fois sur deux boutons et parfois dans un certain ordre, bref, sans le manuel ce n’est pas évident de s’y retrouver et on est vite perdu.

En résumé

Points positifs :

  • Bonne qualité de fabrication
  • Matériaux de qualité
  • Bouton de feu parfait
  • Très compacte
  • Agréable prise en main
  • Légère
  • Recharge possible des accus par la box
  • Bon rapport qualité-prix

Points négatifs :

  • Écran très peu lumineux
  • Navigation dans le chipset peu intuitive

Conclusion

Notre note : 4,5/5. Si Eleaf n’avait pas merdouillé avec l’écran qui est vraiment peu lisible, raison pour laquelle elle perd 1/2 étoile, l’iKonn 220 aurait été la box parfaite du moment. Compacte, légère, puissante et très bien finie, si vous recherchez une box double accu et que vous avez un petit budget, L’iKonn 220 est faite pour vous. C’est simple, elle ne me quitte plus et je pense même en acheter une deuxième.

A lire également : 

Name of Reviewed Item: Ikonn 220 Eleaf Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/07/ikonn-220-eleaf.jpg Review Author:Review Date: