Vous êtes ici : Vaping Post » La boîte à questions » Débutant » Comment cotonner parfaitement sa résistance ?

Comment cotonner parfaitement sa résistance ?

Mis à jour le 29/09/2022 à 19h18
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

La cigarette électronique peut, au bout d’un certain temps, représenter un certain budget. Même si le montant mensuel alloué à votre nouvel outil de réduction est probablement bien inférieur au coût des cigarettes de tabac, la somme peut devenir conséquente au fil des années. Faire soi-même ses mèches permet alors de réaliser de belles économies.

Temps nécessaire : 3 minutes.

Comment bien mettre le coton dans sa résistance ?

  1. Couper un bout de fil résistif

    Commencer par sectionner un morceau de votre fil résistif, ni trop court, ni trop long. N’hésitez pas à vous y prendre à plusieurs reprises, le coup de main viendra avec le temps.

  2. L’enrouler autour de votre axe

    Enrouler votre morceau de fil autour de l’axe qui définira le diamètre de votre résistance. L’objectif est de faire de 3 à 6 spires, ou tours.

  3. Fixer votre résistance

    Installer votre résistance sur le plateau de votre matériel.

  4. Insérer le coton

    Glisser le coton au milieu de votre résistance.

  5. Humidifier le coton

    Verser quelques gouttes d’e-liquide sur votre coton afin qu’il prenne sa forme finale, et pour éviter un potentiel dry hit.

  6. Vapoter

    Refermer votre clearomiseur, dripper ou atomiseur, puis tester votre montage.

Des économies conséquentes sur le budget de vos résistances

Résistance installée sur une cigarette électronique

L’une des astuces pour économiser facilement de l’argent consiste à réaliser soi-même ses propres résistances. En effet, les résistances qui accompagnent le plus souvent les clearomiseurs peuvent facilement coûter entre 1 et 4 € l’unité. Sachant qu’il faut les changer régulièrement lorsqu’elles sont encrassées afin de ne pas altérer le goût de vos e-liquides d’e-cigarette et pour limiter la production inutile de substances potentiellement toxiques, le budget de votre vape peut vite grimper chaque semaine. 

Il faut d’abord vous équiper d’un atomiseur reconstructible. Ce type d’atomiseur permet en effet de changer la résistance comme bon vous semble. Ce type de matériel nécessite toutefois un petit apprentissage. Rien de bien compliqué ici, mais le temps fera l’affaire à force d’essais et d’ajustements. Le principe repose sur deux paramètres :  le fil résistif et la mèche.

Fil résistif et coton

Sans rentrer dans les détails, le fil résistif le plus souvent utilisé est le kanthal. D’autres types de métal existent, notamment pour le contrôle de la température. Mais nous y reviendrons dans un futur article.

Pour fabriquer votre résistance, il vous faudra une petite pince coupante ainsi qu’un axe d’environ 2 mm (comme un tournevis par exemple ou des “coilers”, soit des axes conçus précisément pour la vape). En enroulant le fil résistif autour de l’axe, vous allez créer une spirale constituée d’environ 3 à 6 spires selon la valeur en ohm souhaitée et l’épaisseur de votre fil.

Pour ce qui est de la mèche, on utilise principalement du coton. Attention à ne pas utiliser le coton que vous avez habituellement dans vos produits démaquillants. Il est préférable de se procurer ce coton dans des boutiques spécialisées dans la cigarette électronique. Plus le coton est absorbant et meilleure est la vape. Là encore, il vous faudra changer votre résistance ou votre coton régulièrement pour maintenir une qualité de vape constante. Vous noterez que certains e-liquide encrassent les résistances plus que d’autres. À vous d’ajuster la concentration d’arômes si vous faites vos liquides vous-même (DIY), ou de sélectionner des produits qui correspondent à vos attentes de qualité. En règle générale, plus un liquide sera sucré et plus il aura tendance à encrasser la résistance.

Pour vous aider dans la réalisation de votre propre mèche, nous avons réalisé une vidéo pédagogique. Nous expliquons en détail toutes les étapes nécessaires pour un bon montage.

Faire ses résistances soi-même peut même devenir plus qu’une nécessité budgétaire. Le plaisir passé à réaliser soi-même ses montages permet d’ajuster sa vape au millimètre et de produire des sensations uniques.

A vous de jouer !

Vous débutez avec la cigarette électronique reconstructible ?

Atomiseur reconstructible : comment bien préparer son coton ?

Nous vous expliquons comment bien préparer et installer le coton sur vos montages avec un atomiseur reconstructible.

Bien débuter avec la cigarette électronique reconstructible

Le reconstructible a de très nombreux avantages. Prix des résistances moins cher, possibilité de personnaliser sa vape. On vous explique tout.

Comment faire une résistance microcoil

Comment faire sa résistance de cigarette électronique ? La réponse avec cette vidéo réalisée par les experts de la rédaction.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.