Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Whisper RDTA – Sound of Atties (SOA)

Test : Whisper RDTA – Sound of Atties (SOA)

    Annonce

Le Whisper est un atomiseur RTA qui peut également devenir un dripper. Mais, contrairement à la plupart de ses confrères sur le marché, le Whisper propose un tank au dessus, plutôt qu’un réservoir en dessous. Et ce n’est pas la moindre de ses originalités.

Une naissance prestigieuse

Le Whisper RDTA est né dans l’esprit de Tomasz Rudziński, modeur bien connu dans le milieu du high end. Il est le concepteur de la célèbre Mellody Box qui a fait rêver bien des amateurs de high end et a rendu ses propriétaires heureux. 

Également designer d’atomiseurs, Tomasz a créé la marque SOA (Sound of Atties) pour proposer des RTA et RDA. Toujours, d’ailleurs, en restant dans la thématique du son. La première réalisation de SOA est donc ce Whisper, un chuchoteur qui murmure des choses bien sympathiques. 

La première chose que l’on remarque, à réception, une fois ouverte la petite boîte noir élégante qui contient le Whisper, c’est que le kit est très complet. À côté de l’atomiseur en version tank, vous aurez le top cap Ultem qui vous permettra de le transformer en dripper, deux drip tips, un en Delrin noir, un en Ultem (jaune, donc), un sachet de spares, les outils qu’il faut pour utiliser la bête, deux réducteurs d’airflow qui viennent se positionner dans les aérateurs latéraux pour avoir un tirage MTL et un pin BF. De quoi explorer toutes les plages d’utilisation possible du Whisper sans devoir piocher dans une longue liste d’option, c’est appréciable. 

Le Whisper est disponible en deux couleurs, acier brossé ou noir, au choix. 

Les finitions sont remarquables, comme on pouvait s’y attendre de la part du créateur de la Mellody Box, et c’est heureux, parce qu’ici, on est au royaume du pile. Il faudra placer le tank pile au bon endroit sur la base, mais deux petits détrompeurs vous y aideront et le maintiendront ensuite pour que vous puissiez tourner la bague d’airflow. Les réducteurs d’airflow MTL s’insèrent pile dans les ouvertures latérales, de l’intérieur. Cette opération demandera un peu de dextérité, mais le fait de pouvoir aisément enlever le plot positif sera d’un grand secours. 

Pour transformer votre atomiseur tank en dripper, rien de plus simple : enlever le tank, poser le dripper, facile. Note : pensez à fermer les arrivées de liquide avant, pour votre bien.

La base en elle-même est dotée d’une cuve moyennement profonde, qui contiendra quelques gouttes de liquide, mais ce n’est pas grave : le pin bottom feeding fourni vous simplifiera grandement la vie. Le tank, quand à lui, offre une capacité de 5 ml, assez appréciable. 

Je vous vois venir : d’emblée, vous vous demandez ce qui vous empêche de placer l’atomiseur en mode tank sur une box BF avec le pin adéquat pour ajouter l’autonomie de votre flacon. Et là, je vous répond : rien, absolument rien, ne vous en empêche. Si vous avez un flacon BF de 8 ml et que vous configurez votre Whisper en mode tank, vous aurez effectivement un RTA doté d’une autonomie de 13 ml. De quoi tenir largement toute une journée, surtout si vous êtes sur une vape MTL. 

Le remplissage par le dessus est aussi simple et bien conçu, le top cap s’enlève sans qu’il soit nécessaire d’enlever le drip tip, et laisse accès à deux larges fentes qui permettront de verser le liquide depuis tous les flacons sur le marché. 

Le système de contrôle d’arrivée de liquide est, lui aussi, simple et efficace, il suffit de tourner la partie en ultem pour obstruer les arrivés puis de le remettre en position pour les aligner. 

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du Whisper RDTA de SOA (Sound of Atties)

Type de matériel atomiseur reconstructible
Diamètre 22 mm
Hauteur 45 mm
Contenance 5 ml
Remplissage par le dessus
Type de montage single coil
Plage d’utilisation 15 – 100 W
Arrivée d’air 2, sur le côté
Drip tip oui, 2
Matériaux acier, Ultem, Peek
Couleurs disponibles acier, noir

Le coffret comprend

Whisper RDTA (x1), top cap dripper, pièces de rechange (x1), drip tip (x2), outil (x2), réducteur d’airflow (x2)

Pas un atomiseur de débutants

Le Whisper est finalement un dripper avec un tank, au form factor bien connu (Flave, Skyfall etc…), il permet une vape aérienne (un peu) restrictive grand ouvert et une vraie vape MTL (et très silencieuse) avec ses réducteurs d’airflow en Peek, on ne voit pas ce qui pourrait mal tourner, sur le papier. 

En pratique, on le voit de suite, en revanche : le liquide tombe sur le coton par gravité. A la moindre erreur, l’atomiseur vous servira une de ses deux spécialités, le dry hit du chef à l’étouffée ou l’inondation en sauce.

Trop de coton obstruera les canaux, empêchera l’air d’arriver dans le tank, et, comme la nature a horreur du vite, elle ne permettra pas au liquide de s’écouler. J’espère que vous aimez le goût inimitable du coton brûlé. Pas assez de coton, et là, vous vous ferez rattraper par la patrouille des lois de la gravité. J’espère que votre mod est étanche, et que vous avez un stock conséquent de papier essuie-tout. 

Tout est vraiment dans le dosage du coton. Une fois celui-ci bien positionné et dosé, en revanche, le Whisper sera fiable dans toutes les situations. 

Le montage en lui-même est très simple, à condition de vous rappeler de faire votre coil “à l’envers”, pattes vers le haut. Une fois en place, il suffira de jouer un peu avec sa hauteur par rapport aux air flow pour varier les rendus, comme sur les drippers bâtis sur ce principe. Il y a largement assez de place pour tous types de résistances, des plus sages aux plus acrobatiques, en simple coil. 

Tout est vraiment dans la taille, le dosage et le positionnement du coton. Un vieux routard du reconstructible comprendra assez rapidement le fonctionnement du système et trouvera ses marques, une fois le coup pris, il n’y a plus aucune difficulté. Un débutant, en revanche, s’arrachera un bon paquet de cheveux à cause du cotonnage. 

Le Whisper restitue bien les saveurs des liquides. Un niveau du rendu, en mode dripper, il vous donnera une vape… De très bon dripper, évidemment, et en mode tank, il vous donnera… Une vape de très bon dripper, un peu plus froide du fait de la cheminée. 

Il est surtout appréciable pour sa polyvalence. La vape aérienne est vraiment aérienne, restreinte juste ce qu’il faut, mais on peut sans difficulté vaper en DL dessus, et ils se transformera rapidement en un ato MTL réellement efficace. C’est étonnant, et rares sont les atomiseurs polyvalent à donner un résultat correct sur les deux tableaux, et le Whisper s’en sort haut la main. Il est réellement bluffant par sa polyvalence : à l’aise dans la vape tranquille à faible wattage, le Whisper ne craint absolument pas de se faire bousculer à 70 W et plus. 

Le seul reproche que l’on pourra vraiment faire au Whisper, c’est sa rareté. Mais les amateurs de licornes sont déjà en train de se ruer dessus, et ça tombe bien, il est entièrement conçu pour eux. 

En résumé

On aime

  • Le kit complet
  • Un vrai RTA bottom feeder 
  • Aussi à l’aise en DL qu’en MTL
  • Le réalisation irréprochable
  • Le rendu de saveurs, très bon
  • Facile à vivre au quotidien

On n’aime pas

  • Le cotonnage difficile
  • Il faut aimer attendre, et les listes, pour en avoir un. 

Conclusion

5 /5
 

Le Whisper RDTA est un souffle d’air frais dans le monde des drippers à tank dominé par les top feeders. Polyvalent, bien conçu, parfaitement réalisé, il y a peu de situations ou vous pourrez le prendre en défauts. 

 

Le Whisper RDTA de SOA (Sound of Atties) en images

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Name of Reviewed Item: Whisper RDTA - Sound of Atties (SOA) Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/08/couverture-whisper-sound-of-atties.jpg Review Author:Review Date: