Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Le tonnerre où on ne l’attend pas

Le tonnerre où on ne l’attend pas

Mis à jour le 10/07/2024 à 21h04
    Annonce
  • Calumette
  • le petit vapoteur
  • Pulp
  • Vaporesso
  • Innokin

C’était un dimanche après-midi, un homme bricole dans son salon, son fils de six ans installé sur le canapé regarde des dessins animés, une scène dominicale paisible. Quand soudain, sans prévenir, l’accu qui charge sur le meuble télé dégaze.

Ni une, ni deux, le client se précipite sur son fils, l’empoigne et plonge avec le bambin stupéfait derrière le canapé. “Comme si c’était la guerre”, raconta-t-il ensuite.

Entre nous, sur le comptoir, un petit bout de plastique informe et fondu où on reconnaît à peine un chargeur simple accu, et un morceau de métal tordu dont seuls quelques restes du wrap vert caractéristique permettent de reconnaître la marque. La boutique empeste, elle s’est mise à sentir le stand de tir dès que le client a déballé son accu.

La cause la plus vraisemblable de ce dégazage est un court-circuit, probablement dans le chargeur. L’état du matériel ne permet pas un examen approfondi. Mais l’accu a rempli son office : il a dégazé, évitant l’explosion.

Le coup de chance

Que croyez-vous que le client voulait ? Son salon venait de passer à un pouce de l’incendie, son fils venait de prendre un abonnement pour des cauchemars pendant un petit moment, à sa place, on aurait été ronchon, à tout le moins.

Surtout que c’est un client prudent, le genre qui suit à la lettre les consignes, à ne jamais dépasser les préconisations constructeur sur sa résistance, transporter un accu sans protection, laisser charger sans surveillance. Il s’en voulait presque d’avoir choisi comme emplacement une table située à un mètre d’un rideau.

Et il ne voulait pas nous crier dessus. Lui, ce qui l’intéressait, c’était de savoir si on avait entendu parler d’autres cas. Il voulait nous prévenir au cas où le problème se serait répété chez d’autres. Il était parfaitement conscient que les produits électroniques ne sont pas anodins, et que les accidents, ça arrive. Et, surtout, au moment où ça, c’était arrivé, il avait fait exactement ce qu’il fallait.

Bref, la chance a voulu que ça tombe sur lui. Il n’y a pas eu de dégâts dans son salon, à part l’odeur qu’il a eu du mal à faire partir, et son fils, finalement, s’est bien remis de sa frousse. On sait tout ça parce qu’il revient toujours : il a bien compris que ce n’était pas notre faute.

Les aventures précédentes

Les commentaires sont fermés.