Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Canada : vers une limite du taux de nicotine pour les e-liquides

Canada : vers une limite du taux de nicotine pour les e-liquides

    Annonce
  • Vaporesso
  • Le Petit Fumeur

Afin de réduire le nombre de jeunes qui vapotent, le ministère de la Santé souhaite diviser par 3 le taux de nicotine maximum que peuvent contenir les e-liquides.

De 66 mg/ml à 20 mg/ml

Si le problème du vapotage des jeunes est souvent mis en avant aux États-Unis, d’autres pays le soulèvent également, souvent afin de proposer diverses mesures restrictives concernant la vaporisation. Il y a quelques jours, c’était au tour du Canada d’aller en ce sens. En effet, Health Canada a récemment proposé de limiter la concentration maximum en nicotine, pour tous les e-liquides vendus sur son territoire.

« Ces changements contribueront à réduire l’attrait des produits de vaporisation pour les jeunes » a déclaré à ce propos, Patty Hajdu, ministre de la Santé du pays. 

La réglementation proposée limiterait ainsi le taux de nicotine à 20 mg/ml, comme dans l’Union européenne, au lieu de 66 mg/ml actuellement. Une consultation publique a été lancée en parallèle de cette annonce, d’une durée de 75 jours, afin de recueillir l’avis des Canadiens. 

Pour Allan Rewak, directeur exécutif de la Vaping Industry Trade Association (VITA), cette limite est « simplement trop basse pour de nombreux fumeurs ».

De son côté, la Quebec Coalition for Tobacco Control (QCTC) a demandé il y a quelques semaines, d’imposer des restrictions plus fortes concernant le vaporisateur personnel. Elle souhaite ainsi interdire les arômes autres que celui au tabac pour les e-liquides et augmenter la taxation des produits de la vape.

Des demandes qui pourraient avoir de graves conséquences selon la Canadian Vaping Association :

« Nous avons toujours plaidé en faveur de mesures fortes de protection des jeunes et avons travaillé avec de nombreux gouvernements pour créer un cadre qui équilibre la protection des jeunes et l’accès au vapotage pour les adultes. Si notre organisation est d’accord avec certaines des recommandations formulées par le CQCT, d’autres auront la conséquence involontaire de pousser les anciens fumeurs à recommencer à fumer, tout en dissuadant un certain nombre de fumeurs actuels de passer à un produit nettement moins nocif », expliquait-elle à ce sujet.

Les dernières news en provenance du Canada

Le coup de gueule d’un spécialiste concernant la désinformation sur...

  • Publié le 21/09/2020

Ce sont les produits de la combustion qui causent les problèmes de santé Il y a quelques jours, le docteur Martin Juneau, cardiologue et directeur de la prévention à l’institut …

Canada : correction d’une étude trompeuse sur la vape

  • Publié le 15/09/2020

Quelques chiffres qui changent tout En 2019 était publiée une étude (1) qui arrivait à la conclusion que l’utilisation de la cigarette électronique et le tabagisme avait augmenté chez les …

Un nouveau vapoteur malade signalé… au Canada

  • Publié le 19/09/2019

Pas de présomption d’innocence au Canada L’actualité de la vape aux Etats-Unis n’est, ces dernières semaines, qu’axée autour des nombreux vapoteurs tombés malades. Pour rappel, dans le pays, plus de …

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.