Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Hellbeast RDA – Hellvape

Test : Hellbeast RDA – Hellvape

  • Par , le 28/12/2020 à 17h56
    Annonce
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Le Hellbeast de Hellvape est le dernier dripper double coil du fabricant chinois. Particulièrement complet, c’est un bon RDA qui propose une vape directe restreinte à aérienne grâce à ses nombreux réglages possibles.

Un double coil efficace

Le Hellbeast est un dripper double coil dédié à la vape directe. Simple à utiliser, il délivre de bonnes saveurs et ne déçoit pas. Il dispose de nombreux trous d’airflow pour le rendre un peu plus polyvalent. Comme souvent chez le fabricant, c’est un bon produit, facile à utiliser.

Caractéristiques techniques

Diamètre24 mm
Hauteur36,8 mm
Poids50 g
Option BFPin BF inclus
Type de montagesimple et complexe
Plateau de montagedouble coil
Plage d'utilisationselon montage
Arrivée d'airpar le haut
Drip Tip810
Matériauxacier inoxydable

Le coffret comprend :

  • Pièces de rechange
  • Pin BF
  • Résistances
  • Drip tip
  • Mode d'emploi
  • Goodies

Le plein de petits trous

Le dripper est monté avec un pin plein qui permet une utilisation sur mode hybride. Le Hellbeast est fourni avec un pin percé pour une utilisation en bottom feeder. Avec son diamètre de 24 mm il est compatible avec la majorité des mods du moment.

Sur le corps du baril, le logo et le nom du modèle sont gravés. Selon la finition choisie, cette gravure est plus ou moins visible mais reste fine et profonde. La réalisation est propre malgré la petitesse du motif.

Le top cap est moleté sur sa circonférence pour faciliter la préhension et la rotation lors du réglage du flux d’air. Le top cap tient parfaitement et fermement avec le joint présent à sa base. Le Hellbeast offre de nombreuses possibilités de refroidissement des résistances grâce aux petits trous présents. Totalement ouverts, les airflows autorisent une vape directe assez aérienne. Deux séries de 19 trous ventilent les coils. Les trous de perçage sont légèrement inclinés pour diriger l’air au plus près de son montage.

L’intérieur du baril est correctement usiné, sans pièces tranchantes. C’est devenu un standard chez le fabricant qui présente régulièrement des produits bien fabriqués à tarif abordable. Des pièces en excroissance permettent de bloquer la rotation du baril pour positionner les arrivées d’air en face des coils.

Le top cap présente près de 72 trous d’1,2 mm de diamètre. C’est l’avantage de l’Hellbeast qui permet de passer d’un vape DL aérienne à beaucoup plus restreinte en modifiant progressivement le nombre de trous qui refroidissent les résistances. Le dripper devient un peu polyvalent avec cette multitude de trous et couvre un panel plus important de style de vape.

Double coil facile

Les pôles positifs du dripper sont situés au centre de la base. Cet décalage peut surprendre lorsque l’on démarre dans le reconstructible, mais le montage est relativement classique. Une fois les coils mis en place, il faut les tourner avec un axe de 3 mm pour les aligner.

À la base du pôle positif, deux trous permettent au liquide de s’écouler en utilisation bottom feeder. Dans les faits, ces ouvertures font bien le travail et alimentent convenablement le coton. La place est importante pour loger la fibre et le risque d’oversquonk limité.

Le dripper est fourni avec des coils, du coton et des outils. Les résistances avoisinent les 0,18 ohm. Un outil pour découper les pattes des résistances est également inclus. Il propose deux coupes. Une à 5 mm et l’autre à 7 mm. Le fabricant recommande une coupe à 5 mm pour les pattes du pôle positif et 7 mm pour les pôles positifs qui sont un peu plus distants du centre du plateau. Après tout pourquoi pas, même si dans la réalité, il est tout à fait possible de couper les deux coils à 7 mm sans que cela ne pose de difficulté. L’espace disponible sous le point de serrage du pôle positif est suffisamment important. Le cotonnage ne pose aucune difficulté, le Hellbeast est tolérant sur ce point. Côté vape, le Hellbeast est comme beaucoup de produits du fabricant. Bien réalisé, accessible, et avec une bonne efficacité. Le dripper n’est pas exceptionnel mais la vape produite est de qualité. Le dripper présente l’avantage de se montrer précis dans le réglage du flux d’air passant d’un DL restreint à bien plus aérien. Hormis un drip tip qui mérite une plus grande ouverture (selon les préférences propres à chacun) pour aller encore plus loin dans une vape aérienne, le dripper ne souffre d’aucun défaut réel. À 100 W, le dripper ne chauffe pas particulièrement et permet en restreignant les arrivées d’air d’obtenir une vape chaude.

En résumé

On aime

  • Qualité de fabrication
  • Qualité des saveurs
  • Packaging complet
  • Nombreux trous d'airflows

On n’aime pas

  • Ouverture du drip tip

Conclusion

4,4 /5

Le Hellbeast RDA de Hellvape est un dripper double coil qui propose une bonne vape aérienne. Facile à monter et à utiliser, il est livré dans un packaging complet pour bien démarrer. Il ne souffre pas de défaut majeur. C'est un bon produit pour démarrer la vape en inhalation directe.

Le Hellbeast RDA en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.