Vous êtes ici : Vaping Post » ArticlesCampagne antivape : au travail, les enfants !

Campagne antivape : au travail, les enfants !

    Annonce

C’est bien connu : les pro-vapotages sont des nuisibles malfaisants propagandistes en faveurs de lobbys occultes, alors que les anti sont des chevaliers blancs à la rectitude morale irréprochable. La preuve en Californie, ou les opposant à la vape ont lancé un appel d’offre édifiant.

Imaginez : en France, le Ministère de la santé lance un appel d’offre. Sa formulation ? Recruter des adolescents de 12 à 13 ans et les faire vapoter devant une caméra. L’objectif étant de réaliser une publicité antivape, sur le thème « Regardez, ces enfants, comme ils sont mignons, ce pourraient être les vôtres, regardez comme l’industrie de la vape les corrompt ». Immédiatement, ce serait le tollé, et toute la presse, de Médiapart à Valeurs Actuelles, tomberait sur le dos d’Agnès Buzyn. Enfin, on l’espère.

Par contre, en Californie, ça ne semble pas trop déranger. Une compagnie spécialisée dans les castings à Los Angeles est en train de recruter des acteurs pour une campagne de publicité antivape financée par le California Department of Public Health (CDPH), le Ministère de la santé californien.

Les profils sont clairement définis, et permettent facilement de se faire une idée du message : des adolescentes de 12 et 13 ans pour constituer un groupe de filles, et des jeunes de 12 à 13 ans pour constituer un second groupe mixte d’ados.

Le job ? « Vous vapotez, on filme ». L’annonce précise que la vape est fournie, et le site Vaping 360 précise qu’on explique aux candidats qu’ils auront l’opportunité de devenir des stars. On pense aux argumentaires de recrutement dans « Hot girls wanted », le documentaire sur l’industrie du porno. L’idée est à peu près la même, d’ailleurs : filmer ce qu’on veut filmer sans se soucier d’éthique ou de conséquences.

Ce projet s’inscrit dans la campagne « Still blowing smoke », du CDPH, qui vise à lutter pêle-mêle contre le tabac, la vape, le cannabis, sans distinguo. L’idée, c’est que si de la fumée où de la vapeur sort de votre bouche, c’est mal. Heureusement pour elle, la Californie bénéficie d’un climat clément. Parce que ne doutons point qu’une grande campagne pour lutter conter la condensation de l’haleine dans l’air les matins d’hiver aurait fait de cet état la risée du monde.

Dans sa chanson intitulée sobrement « Californie », le chanteur Christophe Maé entonne, dès le premier couplet « Fumer des havanas en Havaianas », puis, vers la fin de sa chanson, « Fumer le calumet dans la tes valley ». Comme quoi, c’est toujours bien de se renseigner avant d’écrire n’importe quoi.

Fut un temps où la Californie était un des états les plus progressistes des Etats-Unis, pionnier des états du sud dans l’abolition de l’esclavage dix ans avant la guerre de sécession. Aujourd’hui, pour lutter contre la vape, tous les moyens semblent bon, même faire travailler des enfants. Sic transit gloria mundi.

Annonce