Vous êtes ici : Vaping Post » Santé » Bonne nouvelle : l’Irlande franchit un cap symbolique

Bonne nouvelle : l’Irlande franchit un cap symbolique

    Annonce

L’Irlande vient de franchir un cap symbolique : il y a désormais plus, dans ce pays, de gens qui ont arrêté de fumer que de fumeurs actifs. Ce résultat est dû à deux méthodes principales, le sevrage sec et la vape. Ces chiffres ont confirmés par une étude tout à fait officielle. Que du bonheur.

Il y a, aujourd’hui, en Irlande, 830 000 fumeurs et 1 million d’anciens fumeurs : ce sont les chiffres très officiels donnés par le HSE, (Healthy Irland Survey) baromètre tout entier dédié à scruter la santé des habitants de la verte Erin.

L’enquête a révélé qu’environ 22 % des adultes irlandais sont des fumeurs, 18% fument quotidiennement et 4 % fument occasionnellement. Parmi ceux qui fument, le taux de tabagisme est le plus élevé chez les 25 à 34 ans et le plus faible (9 %) chez les plus de 75 ans. Les hommes sont plus susceptibles de fumer que les femmes, 25 % des hommes étant actuellement fumeurs, comparativement à 20 % des femmes.

L’enquête a également porté sur les personnes qui ont cessé de fumer au cours de la dernière année et a révélé que 12 % des personnes qui fumaient il y a un an a cessé de fumer depuis. Sur ces cessations, 45 % sont dues au sevrage brutal, et 37 % à la vape. Le HSE considère, à juste titre, qu’un vapoteur n’est pas un fumeur.

Les 18 % qui restent se partagent l’ensemble des autres méthodes de sevrages (substituts nicotiniques, traitements médicamenteux, aides psychologique, hypnose, acupuncture etc.) sans qu’aucune prévalence ne s’en dégage.

C’est une excellente nouvelle pour l’Irlande, où pas moins de un décès sur cinq est dû au tabac, moitié par cancer, moitié par affections cardiovasculaires.