Vous êtes ici : Vaping Post » Juridique » Avertissements sanitaires sur les cigarettes : Philip Morris porte plainte contre le gouvernement américain

Avertissements sanitaires sur les cigarettes : Philip Morris porte plainte contre le gouvernement américain

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf
  • Le Petit Vapoteur
  • Dlice

Jugeant que les avertissements sanitaires requis à l’avenir sur les paquets de cigarettes aux USA violent les droits de libre expression du Premier Amendement, Philip Morris USA Inc a récemment déposé plainte contre l’administration Trump.

Le cigarettier remportera-t-il un nouveau procès ?

Il y a quelques jours, la branche américaine du cigarettier Philip Morris a déposé plainte contre l’administration Trump, en raison de la future obligation faite aux fabricants de tabac d’apposer, d’ici à l’année 2021, de grands avertissements graphiques sur les paquets de cigarettes, destinés à montrer les conséquences potentielles du tabagisme sur la santé. Des avertissements graphiques qui devraient prendre la forme de 11 images choquantes, tels qu’un enfant sous oxygène ou encore un homme couvert de cicatrices suite à une opération cardiaque.

Selon l’industriel du tabac, cette obligation violerait les droits de libre expression du Premier Amendement :

« Les plaignants ne connaissent aucun autre régime de divulgation mandaté par le gouvernement qui ait jamais tenté de saisir autant du discours, et encore moins de saisir les endroits les plus proéminents et les plus visibles des emballages et de la publicité d’un produit afin d’y afficher des messages du gouvernement », déclare ainsi PMI dans sa plainte.

Ce n’est pas la première fois que le cigarettier part en guerre judiciaire contre l’administration américaine. En effet, en 2013, PMI portait déjà plainte auprès du tribunal de Washington pour une affaire similaire.

A l’époque, l’entreprise avait eu gain de cause, le verdict rendu en appel jugeant que les avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes alors demandés, violaient les droits des fabricants de tabac au titre du Premier Amendement en leur demandant de « dénigrer leurs propres produits avec des images graphiques choquantes ».

Citant cette précédente décision judiciaire dans sa nouvelle plainte, le cigarettier en a profité pour ajouter que certains avertissements « induiraient les consommateurs en erreur sur les risques relatifs des conséquences du tabagisme sur la santé, et le gouvernement n’a aucun intérêt à cette désinformation ». Les deux images visées par PMI étant celle qui représentent un pied dont plusieurs orteils ont été amputés, et une autre mettant en scène un homme à l’air déprimé, accompagné d’un message de prévention concernant les problèmes érectiles que provoquerait le tabagisme.

Les derniers articles sur PMI

Les scientifiques travaillant pour Big Tobacco de plus en plus...

Photo d'une scientifique
  • Publié le 7/02/2022

Plusieurs organismes de santé ont annoncé que les scientifiques travaillant pour une entreprise appartenant à l’industrie du tabac ne pourraient plus publier dans leurs revues.

USA : l’IQOS de Philip Morris retiré du marché

  • Publié le 8/11/2021

Une victoire pour le cigarettier Reynolds qui accuse Philip Morris d’avoir violé certains de ses brevets lors de la conception de l’IQOS.

Derek Yach quitte soudainement la fondation de Philip Morris

  • Publié le 2/11/2021

La Fondation pour un monde sans tabac a annoncé soudainement que Derek Yach quittait sa présidence. Un départ qui interroge.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.