Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Australie : l’IQOS de Philip Morris refusé pour de bon sur le territoire

Australie : l’IQOS de Philip Morris refusé pour de bon sur le territoire

    Annonce
  • Ecigplanete

Il y a quelques jours, la Therapeutic Goods Administration a confirmé sa décision du mois de juin. L’IQOS du cigarettier Philip Morris restera ainsi interdit sur tout le territoire australien.

Le pays se ferme un peu plus à la réduction des risques tabagiques

En juin dernier, la Therapeutic Goods Administration (TGA) rejetait temporairement une demande de Philip Morris qui consistait à modifier la classification de la nicotine dans la loi australienne pour les produits du tabac chauffé. L’administration notait en effet qu’aucune étude scientifique disponible n’apportait de « preuves convaincantes » qu’un accès plus large à la nicotine via les produits du tabac chauffé serait avantageux pour la santé publique.

Elle déclarait également ne pas penser que l’IQOS contribuerait de manière significative à la réduction des risques tabagiques pour la population, tout en rappelant que plusieurs chercheurs indépendants n’avaient trouvé « aucune différence statistiquement détectable entre l’IQOS et les cigarettes conventionnelles pour 23 des 24 biomarqueurs non cancéreux de dommages potentiels mesurés aux États-Unis, et 10 des 13 mesurés au Japon ».

Le même jour, Simon Breheny, porte-parole de Philip Morris, décrivait cette décision comme « décevante » pour les fumeurs australiens, tout en espérant que la décision finale de la TGA, attendue pour le mois d’août, viendrait changer ces faits.

Il y a quelques jours, la Therapeutic Goods Administration a finalement rendu son verdict définitif, qui vient confirmer celui qu’elle avait prononcé auparavant :

« Aucune des soumissions fournies n’a modifié l’évaluation selon laquelle la nicotine présente un risque grave d’usage répété menant à une dépendance potentielle et un risque significatif de produire une toxicité irréversible, qui peut impliquer des risques graves, aigus ou chroniques pour la santé ou la mort » a ainsi déclaré l’administration.

L’IQOS ne pourra ainsi pas être vendu sur le territoire australien. Un territoire qui continue de se fermer de plus en plus à la réduction des risques liés au tabagisme, puisque l’année prochaine, tout fumeur qui souhaitera avoir accès à des e-liquides nicotinés, devra passer par son médecin traitant afin d’obtenir une ordonnance.

Les derniers articles sur l’Australie

Australie : l’accès au vapotage se complique encore

  • Publié le 28/09/2020

Le gouvernement comble la seule faille qui existait encore La réglementation du vapotage est compliquée en Australie, notamment parce qu’elle dépend d’un mélange complexe entre lois fédérales et étatiques. Alors …

Australie : l’IQOS de Philip Morris refusé pour de bon...

  • Publié le 24/08/2020

Le pays se ferme un peu plus à la réduction des risques tabagiques En juin dernier, la Therapeutic Goods Administration (TGA) rejetait temporairement une demande de Philip Morris qui consistait …

Australie : l’interdiction d’importation des e-liquides nicotinés est une «...

  • Publié le 27/07/2020

Un expert australien s’exprime Depuis de nombreuses années, l’Australie a fait de la lutte contre le tabagisme, une vraie priorité. Un combat qui amenait par exemple le pays, à être …

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.