Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Australie : l’IQOS de Philip Morris refusé pour de bon sur le territoire

Australie : l’IQOS de Philip Morris refusé pour de bon sur le territoire

Mis à jour le 13/09/2022 à 13h38
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Il y a quelques jours, la Therapeutic Goods Administration a confirmé sa décision du mois de juin. L’IQOS du cigarettier Philip Morris restera ainsi interdit sur tout le territoire australien.

Le pays se ferme un peu plus à la réduction des risques tabagiques

En juin dernier, la Therapeutic Goods Administration (TGA) rejetait temporairement une demande de Philip Morris qui consistait à modifier la classification de la nicotine dans la loi australienne pour les produits du tabac chauffé. L’administration notait en effet qu’aucune étude scientifique disponible n’apportait de « preuves convaincantes » qu’un accès plus large à la nicotine via les produits du tabac chauffé serait avantageux pour la santé publique.

Elle déclarait également ne pas penser que l’IQOS contribuerait de manière significative à la réduction des risques tabagiques pour la population, tout en rappelant que plusieurs chercheurs indépendants n’avaient trouvé « aucune différence statistiquement détectable entre l’IQOS et les cigarettes conventionnelles pour 23 des 24 biomarqueurs non cancéreux de dommages potentiels mesurés aux États-Unis, et 10 des 13 mesurés au Japon ».

Le même jour, Simon Breheny, porte-parole de Philip Morris, décrivait cette décision comme « décevante » pour les fumeurs australiens, tout en espérant que la décision finale de la TGA, attendue pour le mois d’août, viendrait changer ces faits.

Il y a quelques jours, la Therapeutic Goods Administration a finalement rendu son verdict définitif, qui vient confirmer celui qu’elle avait prononcé auparavant :

« Aucune des soumissions fournies n’a modifié l’évaluation selon laquelle la nicotine présente un risque grave d’usage répété menant à une dépendance potentielle et un risque significatif de produire une toxicité irréversible, qui peut impliquer des risques graves, aigus ou chroniques pour la santé ou la mort » a ainsi déclaré l’administration.

L’IQOS ne pourra ainsi pas être vendu sur le territoire australien. Un territoire qui continue de se fermer de plus en plus à la réduction des risques liés au tabagisme, puisque l’année prochaine, tout fumeur qui souhaitera avoir accès à des e-liquides nicotinés, devra passer par son médecin traitant afin d’obtenir une ordonnance.

Les derniers articles sur l’Australie

Australie : des amendes pour avoir fait la promotion de...

  • Publié le 25/11/2021

4 entreprises ont été condamnées à près de 200 000 dollars d’amende. Dans le pays, seule l’industrie pharmaceutique peut promouvoir des produits nicotinés.

Australie : le gouvernement appelle les vapoteurs à voir leur...

  • Publié le 18/08/2021

Le 1er octobre prochain, tout vapoteur qui n’a pas d’ordonnance ne pourra plus se faire livrer de cigarettes électroniques depuis un site internet étranger.

Australie : un cigarettier dans la ligne de mire du...

  • Publié le 1/12/2020

4 articles sponsorisés par Philip Morris sont soupçonnés d’enfreindre une loi du pays interdisant la promotion de produits du tabac.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.