Vous êtes ici : Vaping Post » News cigarette électronique » Amérique du nord : Zéro cancer lié à la consommation de tabac non fumé

Amérique du nord : Zéro cancer lié à la consommation de tabac non fumé

Un professeur de médecine américain a révélé qu’aux Etats Unis et au Canada, le nombre de cancers attribuables aux produits du tabac non fumés est nul. En Asie du Sud-Est, en revanche, la toxicité des produits utilisés est à l’origine de 267.000 morts prématurées chaque année.

Des produits dangereux néanmoins s’ils ne sont pas débarrassés de certaines toxines

Le SNUS suédois, un produit rejeté par l'Union européenne alors qu'il aide objectivement à réduire les risques du tabagisme.

Le SNUS suédois, interdit par la TPD, réduit les risques du tabagisme.

Une étude publiée cette semaine dans la revue BMC Medicine a alerté sur les ravages causés par la consommation de produits du tabac non fumés dans le monde. Brad Rodu, professeur de médecine américain, a mis en garde le lecteur contre une généralisation abusive. Les données de l’étude ont montré en effet que les produits vendus aux États-Unis et au Canada n’ont pas eu d’impact sur le nombre de cancers dans ces pays.

A l’inverse, les situations occidentales ne doivent pas non plus être généralisées. En effet, la situation est très différente en Asie du Sud-Est où les produits disponibles contiennent de nombreuses substances toxiques et provoquent 267.000 morts annuelles.

Les défenseurs de la réduction du risque tabagique à l’instar d’Antoine Flahault, professeur de santé publique à Genève, citent régulièrement l’exemple du SNUS suédois. Ce produit est interdit dans tous les états membres de l’Union européenne sauf en Suède. Le gouvernement en avait d’ailleurs fait l’une des conditions de son entrée dans l’Union. Aujourd’hui, la Suède compte non seulement la plus faible prévalence tabagique européenne (11%), mais aussi le plus petit nombre de cancers oraux et du poumon de l’Union européenne alors que 18% de la population dit l’utiliser régulièrement.

La nouvelle directive tabac européenne qui entrera en application au plus tard en mai 2016 dans l’ensemble des Etats membres reconduit à l’identique l’interdiction de commercialisation du SNUS, y compris du SNUS suédois.

Review Author:Review Date:
  • Titan

    Heu … par “interdiction de commercialisation du SNUS, y compris du SNUS suédois … cad interdit de vente seulement chez nous, ou en Suède également?

    • Pierre-Marie Guitton

      Autorisé en Suède seulement, ou comment interdire les balles à blanc et laisser les autres en vente libre. Avant le VP, il y avait ce produit de santé publique. Les fabricants suédois ont d’ailleurs sérieusement pensé à intenter un procès à l’UE pour non assistance à personne en danger ! Un argument à faire valoir.

      • Titan

        Je plussoie (et j’euphémise!). Cela dit, s’attaquer à l’UE pour cette raison, c’est s’attaquer indirectement aux cigarettiers … La lutte risque d’être rude. Ils font partie, comme deux ou trois autres entités incontournables, de ceux qui dirigent la planète avec quelque chose d’imparable: la fourniture d’un produit addictif accepté culturellement depuis des centaines d’années par tous les pays du monde. Quand je dis “culturellement”, je parle et du produit, et du comportement de consommation ou d’usage livré avec…
        Ben on n’est pas sorti de l’auberge!

        • Capiomara

          “S’attaquer à l’UE sur le snus c’est s’attaquer aux cigarettiers” est excessif : ils ont tous de ces produits dans leur catalogue, même si ça ne représente pas une part énorme de leur bizness. Et s’ils pouvaient en vendre plus ils ne s’en plaindraient pas.

          • Titan

            Voui j’admets, mais je reconnais aussi que les choses ayant été bien faites, j’ai fumé pendant 35 ans, j’ai appris l’existence du Snus y’a à peine un an par mon fournisseur DIY. S’ils voulaient en vendre, ils en auraient parlé … enfin je suppose …

          • Elva Pote

            Le SNUS qu l’on trouve en Suède est principalement fabriqué par un ancien cigarettier qui a revendu toutes ses activités dans le tabac fumé. Le SNUS c’est bien du tabac. Et difficile d’en parler puisque l’UE a strictement interdit le SNUS. La Suède a fait du maintien du SNUS une condition d’entrée dans l’Union Européenne.