Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » 2024

2024

    Annonce

Que retenir de 2023, qu’attendre de 2024 ? L’année qui commence ne sera pas de tout repos, et s’avérera même cruciale pour la vape et la réduction des risques en général. Mais elle ne sera pas non plus exempte d’évènement heureux et de figures familières.

Les brumes de l’incertitude

À la surprise générale, on retrouvera les puffs cette année. Alors qu’elles ont été le sujet central de 2023, leur interdiction faisant l’objet d’un rare consensus politique et de vote de lois, la France n’a pas réglé le sujet, transfert de souveraineté à l’Europe oblige. Les puffs devraient donc être interdites à l’horizon de l’été, sans plus de certitudes.

Et ce n’est pas la seule surprise : paquet neutre, interdiction des arômes, voilà les propositions d’un Plan national de Lutte contre le Tabagisme, le PNLT, du gouvernement pourtant composé de vapoteurs à des postes essentiels, à commencer par son chef, Élisabeth Borne, et son porte-parole, Olivier Véran. Là encore, l’incertitude règne, suite à la démission du ministre de la Santé.

Puisqu’on parle de souveraineté, la prochaine Tobacco Product Directive devrait être discutée cette année en Europe. Et autant dire que les nuages noirs pèsent sur l’horizon. La taxe est quasiment déjà actée dans les esprits, au point que, si l’on parvient à conserver quelques arômes, ce sera déjà considéré comme une large victoire. Si ce n’est pas de la résignation, alors nous ne savons pas ce qu’est la résignation.

L’espoir à l’horizon

Et pourtant, ce n’est pas si simple. Les preuves scientifiques en faveur du vapotage s’accumulent, à tel point que le consensus est bien là, même contesté. Les associations sont bien présentes au front, et ont déjà fait preuve par le passé de leur efficacité. L’initiative « Merci la vape » a démontré que la défense du vapotage pouvait mobiliser le public après l’avoir sensibilisé. 

Et surtout, les élections européennes, en juin, pourraient changer la figure du parlement, et accessoirement ses orientations. Cette TPD est, effectivement, mal engagée, mais elle n’est pas perdue.

Tout cela, et bien plus encore, sera sans aucun doute l’objet de discussions dans les allées du Vapexpo, qui fêtera cette année son dixième anniversaire à travers une organisation exceptionnelle. Le salon sera l’occasion, plus que jamais, de démontrer le dynamisme de la vape comme secteur économique, créatif, sanitaire à part entière.

Sur tout cela, et bien plus encore, nous continuerons de vous informer. Toujours avec passion, rigueur, et indépendance vis-à-vis de l’industrie du tabac.

Mais, l’essentiel avant tout : toute la rédaction du Vaping Post vous souhaite une bonne et heureuse année 2024, à vous et à vos proches.

Les commentaires sont fermés.