Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : San Aio – VaperzCloud x Gerobak

Test : San Aio – VaperzCloud x Gerobak

  • Par , le 29/12/2023 à 10h00
    Annonce

Si vous ne fumez pas, ne vapotez pas.

Après le succès de la Stubby Xray, Vaperz Cloud revient avec un kit AIO, en collaboration avec GeroBak. L’ensemble est constitué d’une box au format boro tank et d’un clearo boro avec résistances propriétaires.

AIO polyvalente

La San AIO est une box plutôt discrète, sans extravagance. Seul un panneau d’habillage présente quelques rainures sur sa moitié pour une bonne prise en main. Pour le reste, c’est du classique, même l’écran d’affichage est dissimulé sous un panneau amovible. Capable de délivrer jusqu’à 80 W, le mod est cadencé par un accu au format 18650. Dans le kit, un réservoir de type boro est fourni avec des résistances VC Tech pour se lancer dès l’ouverture.

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod78 x 52 x 23,7 mm
Poids du mod g
Format d'accus18650
ChargeUSB-C, charge externe
Puissance maximale80
Diamètre max. de l'atomiseur
Modes disponiblesWatts, Contrôle température, Bypass
Dimensions du clearomiseurboro
Poids du clearomiseur g
Capacité du clearomiseur4.5 ml
Plages d'utilisation5 à 80 W
Remplissagesur le côté

Construction solide et légère


Sur le sommet de la box, un drip tip à la base 510 est présent. Il est assez court et peut être remplacé par un embout buccal plus classique au besoin et selon les préférences individuelles. Tous les assemblages de la box sont précis, sans le moindre jeu. La box reste légère, car assemblée dans un alliage d’aluminium.


Le drip tip présente deux encoches qui permettent un serrage optimal et sans outil de la pièce métallique qui fait jonction entre réservoir et drip tip. C’est un bon point, qui reste encore trop rare sur ce type de produit. Mais attention, lors du remplacement de l’embout buccal, il faut se munir d’un outil plat pour bien maintenir l’ensemble.


De plus en plus utilisé chez Vaperz Cloud, le système d’ajustement de l’accu dans le berceau. On place sa batterie au format 18650 et on visse la molette crantée située au sommet du pôle négatif. La roue crantée dépasse suffisamment pour une manipulation aisée à un doigt et s’intègre parfaitement lors de la mise en place du panneau amovible.


L’emplacement du réservoir est adapté au réservoir de type boro V4. On peut donc placer son boro reconstructible préféré en toute simplicité et élargir les possibilités du kit San AIO.

 


Le panneau rainuré où se trouve le bouton de déclenchement est maintenu avec deux vis. Il cache l’électronique de la box qui peut être remplacée par les plus bricoleurs en cas de besoin.


Sous l’emplacement du réservoir, un petit écran monochrome donne les informations essentielles. Deux boutons facilitent les réglages de la box. Le chipset dispose de plusieurs menus comme le wattage variable, le bypass et le contrôle de la température. Des options intéressantes pour les utilisateurs de reconstructible, mais pour une utilisation telle que le kit est fourni, le mode wattage variable reste idéal.

Tank compatible


Le Shift boro tank est classique dans sa construction, mais parfaitement adapté. À la base de ce dernier, une molette rotative libère les orifices qui refroidissent la résistance placée dans le réservoir. Elle tourne facilement et autorise un tirage DLR très restreint à un volume bien plus important de type DL. La multitude de trous laisse de nombreuses possibilités d’ajustement selon la puissance sélectionnée et l’e-liquide utilisé.


Entièrement démontable, le Shift boro tank est facilement nettoyable. La résistance se place sur la base du plateau et est maintenue en place grâce aux joints. La contenance de 4,5 ml est confortable et évite des remplissages trop fréquents. Un opercule en silicone se soulève pour introduire l’embout du flacon et ainsi remplir son réservoir. Si le niveau de liquide est parfaitement visible quand le Shift boro est en dehors de la box, c’est un peu moins le cas quand il se trouve dans la San AIO. On peut deviner le reste de liquide au travers de la grille des airflows, mais selon les situations et la couleur de son e-liquide, il ne faut pas hésiter à retirer le panneau amovible.


Deux résistances sont fournies avec la box. La VC Tech de 0,2 ohm utilisable entre 45 et 55 W et la VC Tech 0,4 ohm pour une plage d’utilisation entre 35 et 45 W. D’autres résistances existent comme le VC tech 0,8 et 0,15 ohm. Celles fournies sont idéales pour une vape DL restreinte, mais adaptée à l’utilisation d’un accu 18650. Les saveurs sont bien retranscrites surtout sur les saveurs fruitées, la vapeur est froide.

Le bon point du Shift boro tank est sa compatibilité avec les résistances PNP de Voopoo et les GTX de Vaporesso. Si les VC Tech ne sont pas disponibles dans tous les vape shops, les PNP et GTX sont distribuées depuis bien plus longtemps et offrent une gamme complète pour couvrir la plupart des besoins des vapoteurs.

En résumé

On aime

  • Solide et légère
  • Qualité de la vape
  • Compatibilité des résistances
  • Design

On n’aime pas

  • Visibilité du niveau de liquide

Conclusion

4,5 /5

Le kit San AIO est agréable. C'est une bonne entrée en matière pour essayer le format boro sans faire de reconstructible grâce aux résistances fournies. L'ensemble est cohérent et simple à utiliser. La compatibilité avec les résistances PNP et GTX est un atout.

Le San Aio en images

Les commentaires sont fermés.