Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Vapoter aiderait à arrêter de fumer, même les vapofumeurs

Vapoter aiderait à arrêter de fumer, même les vapofumeurs

    Annonce

Une étude américaine démontre que les vapofumeurs auraient plus de chances d’arrêter de fumer que les fumeurs exclusifs.

Le phénomène des vapofumeurs ne serait finalement pas si négatif.

Plus le temps passe, plus le vapotage semble efficace

Il y a quelques jours, le service de presse de la Oxford University a publié une nouvelle étude1 dans la revue médicale Nicotine & Tobacco Research. Celle-ci examinait l’évolution du taux d’abandon du tabac chez les adultes américains utilisant une cigarette électronique en plus de fumer du tabac, entre les années 2013-2014 et 2021. Pour l’analyse, les auteurs se sont basés sur les données de l’étude PATH (Population Assessment of Tobacco and Health), une ressource fréquemment utilisée par les scientifiques pour leurs travaux.

Les périodes relevées pour la recherche étaient les suivantes :

  • Vague 1 : septembre 2013 à décembre 2014
  • Vague 2 : octobre 2014 à octobre 2015
  • Vague 3 : octobre 2015 à octobre 2016
  • Vague 4 : décembre 2016 à janvier 2018
  • Vague 5 : décembre 2018 à novembre 2019
  • Vague 6 : mars 2021 à novembre 2021.

L’année 2020 n’ayant pas donné lieu à cette enquête annuelle à cause de l’épidémie de COVID-19.

Nous comparons les tendances réelles des taux d’arrêt de la cigarette au niveau de la population parmi les adultes qui fumaient des cigarettes, en fonction de l’utilisation des cigarettes électroniques.Extrait de l'étude

Les données utilisées pour l’étude devaient inclure des informations au sujet du statut tabagique au moment de n’importe quelle vague, de l’utilisation ou non d’un vaporisateur personnel au départ, et de l’abandon du tabagisme. Au total, 13 640 personnes remplissaient ces critères.

Des taux d’abandon du tabac plus élevés chez les vapofumeurs

Taux d’abandon du tabagisme entre différentes vagues. En bleu, les vapofumeurs, en orange, les fumeurs exclusifs.

Suite à l’analyse des données recueillies, les auteurs de l’étude ont indiqué que les taux d’abandon du tabagisme étaient « statistiquement impossibles à distinguer » entre ceux qui vapofumaient et ceux qui fumaient exclusivement, avant 2016-2017. Cependant, entre la vague 4 et la vague 5 (2016-2017 et 2018-2019), les taux d’arrêt du tabac étaient plus élevés chez les vapofumeurs que chez les fumeurs exclusifs (20,1 % contre 16,5 %).

Entre 2016/17 et 2018/19, les personnes ayant utilisé des e-cigarettes avaient un taux plus élevé d’arrêt du tabagisme (…) Entre 2018/19 et 2021, les personnes ayant utilisé des cigarettes électroniques avaient un taux d’arrêt du tabac au moment du suivi encore plus élevé.Extrait de l'étude

L’écart se serait davantage accentué au fil des ans, avec un taux d’arrêt du tabac de 30,9 % chez les double-utilisateurs contre 20 % chez les fumeurs. Des chiffres qui seraient restés relativement stables lors des vagues suivantes, avec 33,5 % contre 23,8 % entre les vagues 5 et 6. Il convient toutefois de noter que les scientifiques recommandent de traiter prudemment les données concernant l’année 2021 (vague 6) puisque le protocole de l’enquête PATH a été modifié à cette époque, passant d’un rendez-vous en personne avec les participants à un simple appel téléphonique.

Des chiffres qui semblent grimper au fil des années

Pour l’anecdote, parmi les entités ayant financé cette étude, se trouve la Food and Drug Administration. Une lueur d’espoir pour l’avenir de la vape américaine ?


1 Karin A Kasza, Zhiqun Tang, Young Sik Seo, Adam F Benson, MeLisa R Creamer, Kathryn C Edwards, Colm Everard, Joanne T Chang, Yu-Ching Cheng, Babita Das, Olusola Oniyide, Nicole A Tashakkori, Anna-Sophie Weidner, Haijun Xiao, Cassandra Stanton, Heather L Kimmel, Wilson Compton, Andrew Hyland, Divergence in Cigarette Discontinuation Rates by Use of Electronic Nicotine Delivery Systems (ENDS): Longitudinal Findings From the United States PATH Study Waves 1–6, Nicotine & Tobacco Research, 2024;, ntae027, https://doi.org/10.1093/ntr/ntae027

2 Kasza KA, Edwards KC, Kimmel HL, et al. Association of e-Cigarette Use With Discontinuation of Cigarette Smoking Among Adult Smokers Who Were Initially Never Planning to Quit. JAMA Netw Open. 2021;4(12):e2140880. doi:10.1001/jamanetworkopen.2021.40880

3 Caponnetto P, Campagna D, Maglia M, Benfatto F, Emma R, Caruso M, Caci G, Busà B, Pennisi A, Ceracchi M, Migliore M, Signorelli M. Comparing the Effectiveness, Tolerability, and Acceptability of Heated Tobacco Products and Refillable Electronic Cigarettes for Cigarette Substitution (CEASEFIRE): Randomized Controlled Trial. JMIR Public Health Surveill. 2023 Apr 4;9:e42628. doi: 10.2196/42628. PMID: 37014673; PMCID: PMC10131829

Les dernières études sur la cigarette électronique

VERITAS : les effets du vapotage chez les non-fumeurs seront...

  • Publié le 25/04/2024

Une étude débutée l’année dernière devrait permettre de répondre à la question d’ici quelques mois. Un travail très attendu.

« Il faut éviter les comparaisons directes entre les méfaits...

  • Publié le 22/04/2024

La qualité au rabais Nouvelle entrée dans notre florilège des pires études sur la cigarette électronique. Baptisée Risk and safety profile of electronic nicotine delivery systems (ENDS): an umbrella review …

19 % de risques supplémentaires d’insuffisance cardiaque pour les vapoteurs...

  • Publié le 9/04/2024

Une nouvelle étude, non publiée dont seul le communiqué de presse a été rendu public, affole déjà la presse internationale.

Les commentaires sont fermés.