Vous êtes ici : Vaping Post » Société » Vaper à l’étranger

Vaper à l’étranger

    Annonce

Selon EcigItelligence, une société d’analyse indépendante dédiée à l’industrie des e-cigarettes, il ne faut pas croire les titres sensationnalistes : vaper à l’étranger, pendant vos vacances, ne vous conduira pas en prison.

Les vapoteurs en vacances

Les trois millions d’utilisateurs d’e-cigarettes de Grande-Bretagne peuvent aller en toute sécurité pendant leurs vacances à l’étranger cet été, malgré des rapports alarmistes qui suggèrent qu’ils pourraient se retrouver en prison, a confirmé une organisation de recherche de premier plan dans ce domaine.

Les experts d’ECigIntelligence, la plus grande société d’analyse indépendante au monde dédiée à l’industrie des e-cigarettes, affirment qu’il y a peu de fondement aux récents articles des médias affirmant que les vapoteurs sont susceptibles d’être arrêtés dans des destinations touristiques populaires.

Dans l’Union Eurpéenne, déjà, ou le vapotage est légal. Au Royaume Uni circuleraient des rapports trompeurs indiquant qu’il est interdit dans des pays comme l’Autriche, la Belgique et le Danemark.

D’après Ecigintelligence, la moitié des pays figurant dans la liste des destinations à proscrire pour les vapoteurs ne devraient pas s’y trouver.

Erreurs et approximations

“Dans certains cas, les auteurs se sont simplement trompés dans leurs faits “, a déclaré Tim Phillips, directeur général d’ECigIntelligence. “Dans d’autres, il semble qu’ils n’ont pas compris que, bien que certains pays interdisent la vente de cigarettes électroniques contenant de la nicotine, il est tout de même acceptable d’amener les vôtres en tant que visiteur. “

“Essentiellement, il est beaucoup plus facile – et beaucoup plus sûr – pour les vapoteurs de voyager à l’étranger que ce qui a été dit”, a déclaré M. Phillips. “L’idée que des utilisateurs d’e-cigarettes atterrissent dans une prison étrangère donne un beau titre sensationnel, mais, en réalité, un touriste est extrêmement peu susceptible d’avoir des problèmes avec la loi.”

“Dans quelques pays, il y a des chances que vous rencontriez un fonctionnaire trop zélé. Mais il y a peu de chances d’encourir quelque chose de plus grave qu’une amende, et la plupart des pays ne confisqueront que les objets offensants.”

Les principales exceptions se trouvent au Moyen-Orient, où de nombreux pays sont soumis à de lourdes restrictions et dans d’autres – par exemple en Égypte – la situation juridique n’est pas claire.

Le plus simple pour les vapoteurs qui voyagent à l’étranger est de toujours respecter les règles du “no vaping” à l’intérieur de bâtiments spécifiques comme les restaurants, les hôtels et les magasins, et suivre les règles des compagnies aériennes pour transporter leurs e-cigs en toute sécurité.

Ce qui vaut pour les touristes britanniques vaut, bien entendu, pour tous les autres pays. le mieux et le plus simple est de vous renseigner auprès du consulat du pays où vous souhaitez vous rendre. 

Les commentaires sont fermés.