Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Un député veut donner le monopole du CBD aux buralistes

Un député veut donner le monopole du CBD aux buralistes

    Annonce

C’est passé presque inaperçu : le 3 juillet dernier, Monsieur Sommer, député LREM du Doubs, a posé une question à la Ministre de la Santé et de la Solidarité à propos du CBD. Double question, que l’on peut résumer ainsi : que fait Agnès Buzyn pour clarifier la situation, et qu’attend-elle pour donner le monopole aux buralistes ?

Un monopole sinon rien

C’est le site internet Hexagone Vert qui a levé le lèvre dans un article : la question posée par le député du Doubs, Denis Sommer, à la ministre de la Santé Agnès Buzyn, portant numéro 10068, le 3 juillet dernier.

Dans celle-ci, il pose en réalité deux points, une question sur l’amalgame entretenu, selon lui, entre CBD et cannabis, et une seconde, en forme de suggestion, en demandant si la ministre envisageait de donner aux buralistes le monopole du CBD pour compenser les pertes subies par la baisse des ventes de tabac.

Ce qui pose un certain nombre de questions intéressantes. La première étant : les buralistes veulent ils du monopole ? Hexagone vert souligne dans son article que certains bureaux de tabac qui ont proposé de la vente de CBD ont depuis fait machine arrière, et que de nombreux buralistes se sont tournés vers des professionnels pour obtenir des conseils à propos de ce produit dont ils ne savaient pas trop quoi faire.

Et il faut souligner que le sujet de CBD est une épine que la profession à la carotte n’a peut-être pas envie de se planter dans le pied.

Des esprits plus caustiques se demanderont pourquoi indemniser les buralistes pour la baisse du tabagisme. Faut il s’excuser de résultats positifs pour la santé des français ?

Il n’empêche : cette obsession de vouloir donner des monopoles aux buralistes (dont ils ne veulent en principe pas, selon le président de leur confédération) commence réellement à interroger. Nous attendons avec impatience la réponse de la ministre concernée, dont nous ne manquerons pas de vous faire part.

Annonce

Les commentaires sont fermés.