Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » USA : une nouvelle organisation de santé contre la vape

USA : une nouvelle organisation de santé contre la vape

    Annonce

Les organisations de santé publique sont nombreuses aux États-Unis. Si leur avis concernant la vape est relativement partagé, pour l’American Association of Pediatrics s’étant exprimée pour la première fois à ce sujet il y a quelques jours, il est nécessaire de durcir la réglementation en la matière.

La vape conduit au tabac et n’aide pas à arrêter de fumer

S’il y a bien un pays dans le monde où la situation de la vape est particulièrement compliquée, ce sont les USA. Il faut dire que les organisations de santé y sont nombreuses et que chacune d’elles semble avoir une opinion qui lui est propre concernant le vaporisateur personnel. Il y a quelques jours, c’était au tour de l’une des organisations les plus respectées des États-Unis d’entrer dans la danse, l’American Association of Pediatrics (AAP), et de recommander un sévère durcissement de la réglementation.

Silencieuse depuis plusieurs mois concernant la vape, et ce malgré les nombreuses déclarations du commissaire de la FDA parlant d’une épidémie de vapotage chez les jeunes, l’académie américaine de pédiatrie a récemment levé le voile sur sa position officielle à ce sujet, au travers d’un communiqué de presse.

Pour elle, il est impératif de prendre différentes mesures afin d’empêcher les jeunes d’avoir accès aux produits de la vape sous peine de réduire à néant cinq décennies de gains en matière de santé publique en ce qui concerne l’usage du tabac car les données indiquent que ces adolescents (N.D.L.R : qui utilisent un vaporisateur personnel) sont beaucoup plus susceptibles de passer aux cigarettes traditionnelles.

Une crainte du désormais célèbre effet passerelle, qui semble partagée par Susan C. Walley, co-auteure de la déclaration et présidente de la Section de la lutte antitabac de l’AAP pour qui la recherche montre clairement que les adolescents sont plus à risque de passer à la cigarette traditionnelle, même avec l’utilisation expérimentale des e-cigarettes.

Mais ce n’est pas tout.

Pour l’American Association of Pediatrics, les preuves scientifiques n’appuient pas les allégations relatives à la santé selon lesquelles les cigarettes électroniques sont efficaces pour aider à cesser de fumer.

C’est dans ce cadre que l’AAP formule différentes recommandations au sein de son communiqué, afin de prévenir et empêcher le vapotage des adolescents.

Les recommandations de l’AAP

  • La FDA devrait agir immédiatement pour réglementer les e-cigarettes et interdire la vente de ces produits aux personnes de moins de 21 ans,
  • Les ventes de vaporisateurs personnels et d’e-liquides devraient être interdites sur internet,
  • Des efforts devraient être faits pour réduire la demande des jeunes, notamment en interdisant les saveurs caractérisantes (N.D.L.R : fruitées, gourmandes), y compris menthol,
  • La publicité et la promotion des e-cigarettes qui sont accessibles aux jeunes devraient être interdites,
  • Les cigarettes électroniques devraient être incorporées dans les lois et ordonnances antitabac,
  • Les pédiatres devraient faire un dépistage de l’usage de la cigarette électronique, donner des conseils sur les effets sur la santé et ne devraient pas recommander la cigarette électronique comme option de traitement pour l’abandon du tabac.

Le communiqué conclut ainsi :

« Il a fallu des décennies pour sensibiliser les gens aux effets mortels du tabagisme et de l’usage traditionnel du tabac. Aujourd’hui, nous savons que les cigarettes électroniques sont dangereuses pour les enfants et les adolescents. Nous avons une chance de protéger cette génération, mais nous devons agir maintenant ».

Qui est l’American Association of Pediatrics ?

L’American Association of Pediatrics est une association américaine regroupant des professionnels de la pédiatrie. Fondée en 1930, elle a pour slogan « Dedicated to the health of all children » signifiant dédié à la santé de tous les enfants, et fait partie des associations de santé les plus respectées des États-Unis. Divisée en 14 départements et 26 divisions, elle compte à l’heure actuelle plus de 64 000 membres.

A toutes fins utiles…

Étude sur 200 000 personnes, l’effet de passerelle vers le tabagisme bientôt invalidé ?

  • Publié le 25/05/2016

Les premiers résultats d’une étude portant sur l’utilisation de la cigarette électronique viennent d’être publiés dans le très officiel Bulletin épidémiologique hebdomadaire édité par la nouvelle agence Santé publique France. L’étude s’appuie sur des données issues de la cohorte Constances qui …

USA : une baisse historique du tabagisme passée sous silence par les médias

  • Publié le 13/11/2018

Un nombre de fumeurs historiquement bas Dans son rapport [1] publié la semaine dernière, le CDC rapporte que le taux de fumeurs aux États-Unis en 2017 aurait chuté jusqu’à atteindre 14 %, …

Étude sur les substituts nicotiniques : la vape victorieuse par K.O

  • Publié le 31/01/2019

Une nouvelle étude démontre que la vape est deux fois plus efficaces que les autres substituts nicotiniques pour l’arrêt du tabac.

Annonce