Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » USA : moins de cigarettes fumées mais plus de nicotine par cigarette

USA : moins de cigarettes fumées mais plus de nicotine par cigarette

    Annonce

Une nouvelle étude (1) publiée dans l’American Journal of Preventive Medecine montre que si les mesures de contrôle du tabac ont fait diminuer le nombre de cigarettes fumées, les fumeurs ont modifié leur comportement pour absorber davantage de nicotine à chaque cigarette.

Les fumeurs adaptent leur façon de fumer

Brandon Restrepo, docteur en économie de la santé a utilisé des données nationales (2) et new-yorkaises (3) récoltées en 2003-2004 et en 2011-2012 et comparé l’évolution du dosage de cotinine dans le sang.

Les résultats indiquent que si la consommation quotidienne de cigarettes a diminué entre ces deux périodes, les fumeurs extraient davantage de nicotine de chaque cigarette, comme en témoigne les mesures de cotinine dans le sérum.

Le chercheur explique en partie ce phénomène par une modification du comportement des fumeurs. Pour compenser la diminution du nombre de cigarettes fumées, ils ont évolué dans leur façon de fumer en modifiant la durée, la fréquence ou le volume des bouffées en inhalant plus profondément la fumée dans les poumons pour pallier la diminution de l’apport en nicotine résultant de la diminution du nombre de cigarettes.

Le docteur Restrepo a constaté une augmentation beaucoup plus conséquente de la nicotine inhalée par cigarette entre les deux périodes chez les fumeurs New-Yorkais. Le renforcement des taxes dans cette ville (comparativement aux taxes appliquées en moyenne aux Etats-Unis) et la difficulté de trouver des lieux pour fumer est susceptible d’expliquer le changement de comportement des fumeurs dans les régions où les cigarettes coûtent plus chères. 

Selon l’auteur de cette étude, ces disparités montrent qu’il convient d’analyser les effets des mesures de lutte contre le tabagisme aussi bien à l’échelle nationale que locale, afin d’évaluer objectivement les comportements des fumeurs aux Etats-Unis.

Ces résultats sont à mettre en perspective du projet américain de faire diminuer la teneur des cigarettes en nicotine et parallèlement de proposer aux consommateurs des alternatives qui leur permettent de satisfaire leur besoin en nicotine. Car fumer moins ne réduit pas la mortalité comme le démontrait une étude écossaise parue en 2013.


(1) Nicotine Intake per Cigarette Smoked Among Smokers Nationally and in New York City. Restrepo, Brandon J. American Journal of Preventive Medicine , Volume 53 , Issue 2 , e77 – e78

(2) National Health and Nutrition Examination Survey

(3) NYC National Health and Nutrition Examination Survey