Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » USA : 430 signataires demandent à FedEx de reprendre les livraisons de cigarettes électroniques

USA : 430 signataires demandent à FedEx de reprendre les livraisons de cigarettes électroniques

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Accompagnés par l’American Vaping Association, ils accusent la société de livraison d’être influencée par l’argent des lobbies.

L’entreprise fait-elle le jeu de Big Tobacco ?

Un homme en train de livrer un paquetAu début de l’année, les États-Unis votaient un projet de loi interdisant l’envoi de produits de la vape par le biais du service postal américain. Quelques semaines plus tard, la célèbre entreprise de livraison, FedEx, annonçait emboîter le pas à l’United States Postal Service en interdisant, à son tour, la transition de tout produit du vapotage via sa plateforme. Ces nouvelles restrictions, censées endiguer la vente en ligne de cigarettes électroniques à des mineurs, inquiétaient le secteur du vapotage tout entier. 

Aujourd’hui, près de 4 mois après la mise en place de cette interdiction chez FedEx, près de 430 commerces et fabricants, accompagnés par l’American Vaping Association (AVA), ont signé une lettre (format PDF) destinée à Frederick W.Smith, président-directeur général de l’entreprise, afin de lui demander de revenir sur cette position.

Nous vous écrivons pour vous demander de reconsidérer les nouvelles restrictions d’expédition de votre entreprise sur les systèmes électroniques de distribution de nicotine, communément appelés produits de vapotage.Extrait de la lettre envoyée par l'American Vaping Association

Dans le document, les signataires parlent d’une mesure malavisée, désastreuse et inutile, qui sépare les fumeurs adultes de produits dont il est prouvé qu’ils aident à se sevrer du tabagisme [qui tue chaque année 480 000 Américains].

Ces restrictions auront inévitablement des conséquences involontaires, mais graves, pour nous, nos entreprises, nos familles, les anciens fumeurs de cigarettes et ceux qui essaient d’arrêter de fumer dans tout le pays.Extrait de la lettre envoyée par l'American Vaping Association

Ils pointent également du doigt le fait que la majorité de l’industrie de la vape est composée de petits commerces n’ayant pas la capacité de construire des réseaux de distribution internes comme ceux utilisés par les grandes sociétés de tabac. Sans oublier de mentionner le fait qu’une complexification de l’accès aux produits du vapotage signifie, pour beaucoup de fumeurs, un retour au tabac combustible, qui est beaucoup plus dangereux et aura des conséquences à vie sur leur santé.

La décision de FedEx de se retirer du marché est une énorme victoire pour Big Tobacco.Extrait de la lettre envoyée par l'American Vaping Association

L’AVA n’hésite pas d’ailleurs à tacler la société d’expédition en lui rappelant que si celle-ci refuse désormais l’expédition de produits du vapotage, entièrement légaux, elle n’interdit pas pour autant l’expédition de produits pharmaceutiques illégaux, ou encore d’armes à feu. Elle va même jusqu’à l’accuser d’être un exemple des sociétés influencées par l’argent des lobbies.

Reste à savoir si ces accusations sauront faire réagir le directeur de FedEx, ou si ce courrier restera lettre morte.

Le reste de l’actualité aux USA

USA : Los Angeles interdit les arômes dans la cigarette...

  • Publié le 8/06/2022

La cité des anges devient ainsi la plus grande ville du pays à prendre cette mesure.

USA : la cigarette électronique coûterait plus cher à la...

  • Publié le 1/06/2022

Voilà la conclusion d’une nouvelle étude américaine dont seule la bêtise égale les imprécisions.

USA : des documents internes révèlent comment la FDA bâcle...

  • Publié le 30/05/2022

Certains fabricants comprennent désormais pourquoi leurs produits ont été refusés, et la manière dont ils ont été floués par l’organisme de santé.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.