Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Zeux X RTA – Geekvape

Test : Zeux X RTA – Geekvape

  • Par , le 13/05/2019 à 16h00
    Annonce

Avec la série des atomiseurs reconstructibles Zeus, Geekvape s’est attaquée à la question des atomiseurs antifuite, avec les arrivées d’air par le haut. La chose n’est pas si évidente, pas mal de constructeurs s’y essaient tant bien que mal, mais au fil des versions, Geekvape améliore ses solutions. En choisissant cette fois de faire un gros atomiseur double coil,  elle se simplifie un peu la tâche et la réussit : le Zeus X produit une vapeur abondante et des saveurs convaincantes, dans un silence de fonctionnement remarquable. 

Né sous X

Une fois n’est pas coutume, commençons par découvrir la boite dans laquelle Geekvape présente le Zeux X, façon cadeau pour vapoteurs geeks : ça en jette. Toutes les pièces sont exposées et on remarque deux réservoirs, un droit de 3,5 ml et un bulle de 4,5 ml.

Une fois monté, le Zeus X est un gros bébé qui annonce la couleur : on va vaper fort avec le boss des dieux grecs, on n’est pas là pour enfiler des perles. Il n’y a qu’à observer la forme du top cap, terminé par un large drip tip 810 très court qui nous dit clairement : “ouvre la bouche l’ami(e), je vais te gaver !” Amateurs de tirages serrés, fuyez !

Les caractéristiques essentielles du Zeus X de Geek Vape

Type de matériel atomiseur
Diamètre 25 mm
Hauteur 43 mm
Contenance 3,5 ou 4,5 ml
Poids 50 g
Remplissage par le haut
Plateau de montage double coil
Plage d’utilisation 45 W et plus
Arrivée d’air par le haut
Drip tip 810
Matériaux acier

Contenu du coffret :

Le Zeus est livré en pièces détachées, à monter soit même pour plus de plaisir, et accompagné d’une boite d’accessoires : un deuxième drip tip en Ultem, des outils, des coils, du coton et un manuel.

 

Il vape fort !

Les finitions sont impeccables dans cette version acier, et elles semblent l’être dans les 5 coloris proposés. 5 ? pas 6 ? On me dit, dans mon oreillette, qu’en effet, il y aurait une sixième version rainbow… hum… Mais ce n’est pas une couleur, c’est une abomination. Donc non, il y a bien 5 coloris en tout, et un… truc 🙂

Comparé à son ancêtre, le premier Zeus, le Zeux X est plus affirmé en termes de design et de qualité : le métal est plus épais, plus travaillé, les Chinois rejoignent les standards de fabrication occidentaux.

La vape n’est pas en reste du design, il s’agit fondamentalement d’un atomiseur double coil, destiné à vaper au-dessus de 50 W. Il est, de mon point de vue, le plus a son aise entre 50 et 70 W selon la température de vapeur qu’on aime, de tiède à chaude. Logiquement, la vapeur est donc dense et abondante, mais ne laisse pas tomber les saveurs pour autant : elles sont lourdes, gourmandes, pas très détaillées, mais très satisfaisantes.

Le flux d’air est évidemment aérien, mais pas tant que ça : l’inhalation n’est pas totalement libre, il reste une petite résistance même à pleine balle, et le bruit est très contenu. Malgré le trajet du haut vers le bas puis vers le haut, on entend bien que le guidage de l’air est fluide, sans perturbation, et donc silencieux. Chapeau bas.

Bref, peut-être bien qu’après des années d’expérimentation avec les modèles Zeus et Themis (sous la marque Digiflavor), Geekvape a trouvé le Graal de l’atomiseur qui ne fuit pas ET qui marche bien, pour la vape puissante.

Mécano !

Une fois étalées sur le plan de travail, les pièces du Zeus X se reconnaissent facilement. On identifie l’ensemble cloche / arrivée d’air à gauche, la bague de réglage du flux devant, suivie au centre par le top cap et le drip tip, puis par le plateau, de type postless. Mais au centre, à l’arrière, un genre de passoire reversée pose question : c’est la cloche interne, qui fait office à la fois de chambre d’atomisation et de guidage de l’air qui arrive du haut, dans la large cloche.

En usage, elle est simplement posée sur le plateau, et, à son sommet, un petit joint de silicone la maintient dans la cheminée de la grande cloche. Techniquement, c’est la clé du Zeus X, et il faut bien admettre que c’est habile : ils sont malins ces ingénieurs !

De son côté, le plateau ne fait pas de mystère, il est tout simple et facile à comprendre, avec un double post positif au premier plan et un négatif au deuxième plan.

Montage : quelques points d’attention

Sans être compliqué, le montage demande un peu de soin et d’expérience. J’ai commencé par faire ce que mes convictions m’interdisent : monter un simple coil dans un ato double coil… parce qu’il faut se remettre en question de temps en temps et que j’avais lu des témoignages de bon fonctionnement du Zeux X en simple. J’ai fait un gros coil de 4 mm pour prendre un peu de place dans la chambre, et avoir suffisamment de coton pour remplir les larges rigoles.

L’enjeu, c’est de décider de sa hauteur, pour être arrosé au mieux par la grille d’aération, tout en ne touchant pas la cloche, qui n’est pas bien grande, ce qui doit avoir un rôle dans la bonne restitution des saveurs. Mais remarquez sur cette photo ou se cache le piège : sous les posts, les pattes du coil touchent facilement la base si on ne les coupe pas très courtes : moins de 5 mm. Aucune réelle difficulté donc, à part que le plateau est assez petit, et que deux coils de 3 mm passent tout juste. Il peut être pertinent de choisir de faire des coils de 2,5 mm pour avoir plus de marge.

La pose de la mèche n’est pas plus difficile, mais, comme sur tous les Zeus, la longueur nécessaire pour que les mèches descendent jusqu’aux arrivées de liquide m’interroge. Sans que la capillarité ne soit mauvaise, ça ne la facilite pas, et il vaut mieux utiliser un bon coton et ne surtout pas le tasser.

Bref, on en vient à bout et il ne reste plus qu’à humecter cette mèche et à remplir le réservoir, par les larges orifices du top cap, qui se verrouille avec le même système à baïonnette que sur les Zeus précédents.

Le réglage du flux d’air est basique, une simple bague clipsée sur un joint torique, et il n’est pas très précis, là aussi comme sur les versions précédentes. Mais peu importe, cet atomiseur n’a pas vocation à vaper en MTL. On l’ouvre à fond, au pire on ferme de moitié pour diminuer un peu le flux, on règle sa box sur 60 W et on aspire un grand coup : Zeus ne fait pas dans la demi-mesure, que diable ! Mais Zeus est propre, il ne fait pas pipi partout, malgré son grand âge.

Petites observations lippues

Ce drip tip est à considérer : certains vont adorer, d’autres détesteront. Il a une forme similaire aux embouts des atomiseurs de la série Wasp d’Oumier, mais en plus large, beaucoup plus large. Il oblige à ouvrir grand les lèvres, pour prendre de fortes inspirations, et c’est cohérent avec la vape proposée.

Par ailleurs, le drip tip étant très court, les lèvres reposent aussi sur le métal, ce qui n’est pas gênant puisque l’atomiseur ne chauffe pas, mais c’est salissant. On le sait, l’acier retient plus les débris de peau des lèvres, il faut l’essuyer régulièrement pour le garder propre.

Petites observations taquines : simple ou double coil ?

S’il est en effet possible de monter le Zeus X en simple coil, ce n’est pas lui qui me convainc de l’intérêt de la chose. Certes, il marche en simple, mais le rendu des saveurs n’est pas meilleur qu’en double, il n’y a donc pas grand intérêt à le faire. Ce qui change, c’est la densité de vapeur, un peu moins soutenue. Le Zeus X est dimensionné pour fonctionner autour de 60 W avec 2 coils, c’est ainsi qu’il donne tout son potentiel.

C’est d’ailleurs toute l’astuce de Geekvape sur le coup : il est plus facile de réussir un bon atomiseur double coil savoureux qu’un simple coil plus précis et subtil sur le rendu des saveurs, surtout avec un flux d’air complexe, par le haut.

Bref, le Zeus X est un excellent atomiseur double coil, dont la fiabilité face aux fuites est remarquable.

En résumé

On aime

  • La densité de vapeur en double coil
  • Les saveurs respectées
  • L’absence réelle de fuite
  • Le silence de fonctionnement
  • La finition et la qualité de fabrication

On n’aime pas

  • Le drip tip, qui est bien, mais peut ne pas plaire

Conclusion

4,5 /5
 

Geekvape signe un excellent modèle de la série Zeus avec cette version X, dédié à la vape puissante en double coil. Il offre une vapeur dense, des saveurs intenses et un silence de fonctionnement exemplaire. Son arrivée d’air par le haut est bien maîtrisée, dans le registre de la vape aérienne. Et il ne fuit pas du tout, c’est appréciable. Seule la forme et la largeur de son drip tip peut être surprenante. Mais du coup, le défi du top air flow en simple coil dédié aux saveurs est encore à relever !

 

Le Zeus X RTA de Geekvape en images

Les derniers articles sur la marque Geekvape

Test : Tengu RDA – Geek Vape

  • Publié le 6/08/2019

Le Tengu RDA de Geekvape est un dripper double coil simple d’utilisation et procurant de bonne saveurs.

Test : Zeux X RTA – Geekvape

  • Publié le 13/05/2019

Avec la série des atomiseurs reconstructibles Zeus, Geekvape s’est attaquée à la question des atomiseurs antifuite, avec les arrivées d’air par le haut. La chose n’est pas si évidente, pas …

Test : kit Flint – Geek Vape

  • Publié le 31/01/2019

Un tube régulé, petit et très léger… Le kit Flint est petit, léger, compact, ergonomique et pouvant être utilisé avec les sels de nicotines. C’est donc une sorte de pod avec l’apparence …

 

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 7 000 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Zeus X - Geek Vape Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2019/05/GeekVape-Zeus-X-1.jpg Review Author:Review Date: