Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Royaume-Uni : des starter-kits gratuits dans les banques alimentaires ?

Royaume-Uni : des starter-kits gratuits dans les banques alimentaires ?

    Annonce

Un comté d’Angleterre étudie l’idée de distribuer gratuitement des kits de démarrage de vape à tous les fumeurs bénéficiant du soutien d’une banque alimentaire.

Réduire les inégalités sociales face à la réduction des risques

Et si les banques alimentaires, qui viennent en aide aux plus démunis, proposaient bientôt gratuitement des vaporisateurs personnels ? C’est en tout cas l’une des idées proposées et soutenues par Jim McManus, directeur de la santé publique au Hertfordshire County Council.

Dans ce comté d’Angleterre, situé au nord de Londres, les derniers chiffres disponibles indiquent que 12,7 % de la population fumeraient, mais que parmi les personnes qui occupent un emploi manuel ou routinier, ainsi que les habitants à faibles revenus, ce chiffre grimperait à 24,6 %.

Ainsi, afin de réduire ces inégalités, que le récent « Hertfordshire Tobacco Control Strategic Plan 2019-22 » a mis en lumière il y a quelques jours lors d’une réunion du groupe d’experts du conseil sur la santé publique et la prévention du comté, l’idée de distribuer gratuitement des vaporisateurs personnels aux bénéficiaires des banques alimentaires, a été évoquée. Le but de la manoeuvre est simple : permettre aux habitants en difficulté de pouvoir accéder à la cigarette électronique, outil de réduction des risques liés au tabagisme, bien souvent très coûteux.

Si les dirigeants du comté réussissent à mener à bien ce projet, « tout fumeur ayant accès au soutien de la banque alimentaire se verrait systématiquement offrir un starter-kit pour commencer à vaper ». Des modèles de vaporisateurs personnels qui seraient également distribués à toutes les personnes souffrant de maladies liées au tabagisme, ainsi qu’à tous les fumeurs ayant déjà tentés de se sevrer de leur tabagisme sans succès.

Ne reste plus qu’à trouver comment réaliser concrètement l’opération, puisque certains points techniques restent encore à régler. Le respect des règles de concurrence de l’UE en faisant partie.

What’s up U.K ?

Articles non trouvés

Annonce

Les commentaires sont fermés.