Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Xfeng RDA Kit – SnowWolf

Test : Xfeng RDA Kit – SnowWolf

  • Par , le 6/04/2018 à 17h00
    Annonce

SnowWolf est surtout connu pour les formes originales de ses box, ce qui se confirme ici avec le Xfeng RDA Kit composé d’une box et d’un dripper au design “gamer”: on est pas là pour niaiser !

Le kit est livré dans une boite en carton noire : 


 

Contenu de la boite

Box Xfeng 230W
Dripper Xfeng
Accessoires câble de rechargement, manuel, 2 coils en clapton, 1 pad de coton et des joints de remplacement

Une box tout en angle

Le thème du design est clair : viril et anguleux !

La Xfeng 230W est assez massive mais sa prise en main n’est pas pour autant désagréable grâce à des chanfreins sur les bords. Le large bouton de mise à feu tombe naturellement sous le pouce ou l’index en fonction de l’orientation. Il cliquette un peu quand on secoue la box… mais une box n’étant pas un Orangina, pourquoi la secouer ?

La porte du compartiment à accus est bien ajustée, trois aimants la maintiennent en place.
L’intérieur de la box est propre, les accus ne seront pas blessés par leur insertion.

La Xfeng est animée par un chipset moderne qui offre tous les modes de vape souhaités et communique au travers d’un bel écran couleur carré (24 mm). Les designers se sont pas mal amusé pour dessiner l’affichage, ils nous donnent deux possibilités pour l”écran principal, celui de la photo ci-dessus et celui de la suivante, qui à défaut d’être très beau, est très lisible : 

Trois clics sur le bouton fire font apparaître le menu principal sur fond de constellations : “Mode” pour choisir son mode de vape, “Set” pour régler certains paramètres et “Exit” pour sortir du menu.

Sur l’écran “mode”, les boutons + et – permettent de choisir entre le mode puissance et les types de fil en mode température, tandis que sur l’écran “set” nous pouvons remettre à zéro le compteur de puffs, régler un preheat ou changer le graphisme de l’écran. La box peut être éteinte ou allumée avec 5 clics sur le bouton fire.

Bref, il s’agit d’une box classique dans son mode de fonctionnement, qui animera parfaitement tous nos atomiseurs, en mode puissance aussi bien qu’en mode température. La prise USB permet à la fois de mettre à jour le chipset et de recharger les accus : le module de chargement gère l’équilibre de la charge.

Loup drippes-tu ?

De son côté, le dripper Xfeng est lui aussi un dripper classique dans le genre “orienté cloud”

Il est composé de trois pièces : une base en acier, un baril en aluminium et un drip tip 810 en POM. Le baril en aluminium chauffe mais dissipe bien la chaleur, et la longueur du drip tip protège bien les lèvres.

La base est du genre postless, les vis de serrage sont sur les côtés. Elles sont équipées d’empreintes à 6 pans, mais sont suffisamment épaisses pour assurer une bonne prise et tenir solidement les fils, gros ou fins. Les angles manquent un peu de finition : sans être coupant, il n’ont pas été polis, c’est du brut d’usinage.

Les arrivées d’air sont sur les côtés. Elles paraissent énormes, mais les fentes sur le baril sont plus petites, l’airflow final est aérien mais un peu restrictif, et le réglage est plus progressif qu’il pourrait paraître en voyant la simplicité du dispositif.

La pose des coils est facilitée par des échancrures sur les côtés de la base. Mieux, en posant son guide sur l’échancrure, le coil se trouve pile à la bonne hauteur. Bien vu.

La pose du coton de fait aussi facilement, mais ceux qui ont des gros doigts devront aller chercher le petit bout avec une pincette.

Le Xfeng est orienté “grosse vape”, et ne peut être monté qu’en double coil, j’ai donc utilisé du fused clapton en nichrome, pour une résistance finale de 0,2 ohm. Je pense qu’il peut bien tourner entre 0,2 et 0,4 ohms. La contenance de la cuve est honnête, un peu moins de 2 ml en comptant le liquide dans le coton. Elle est bien sûr limitée par les échancrures nécessaires à cause du montage postless, et par la position assez basse des arrivées d’air, qui ne pardonne pas en cas d’overdripping.

Au final, ce dripper est plutôt bien construit : sans avoir une apparence “high end”, les joints tiennent comme il faut et il fonctionne bien.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du kit Xfeng RDA de SnowWolf

<tdRéglables

Type de matériel kit régulé
Dimensions mod 89 mm sur 49 sur 30
Poids du mod 168 g
Batterie 2 accus 18650 non fournis
Charge USB
Puissance oui
Contrôle température oui
Diamètre max. de l’atomiseur 28 mm
Écran 24*24 mm
Matériaux alliage de zinc
Dimensions atomiseur 24*36 mm
Contenance 1 ml
Remplissage dripper
Plage d’utilisation à partir de 30 w
Arrivée d’air sur les côtés
Résistances double
Poids du clearomiseur 30 g
Drip tip 810
Poids du kit 292 g (avec accus)
Couleurs disponibles noir et acier

 

La vape du fou

(en chinois, “feng” veut dire à la fois “vent” et “fou”)

L’ensemble est esthétiquement cohérent, et fonctionne bien. La box est agréable en main quand on aime les box massives (on peut envisager de planter un clou avec), les petites mains pourront l’utiliser, même si ce n’est pas confortable. Elle fournit un signal tout à fait apte à animer tout atomiseur, aussi bien pour de petites puissances que pour des grandes. L’utilisation des menus est rapide et intuitive, et l’affichage est clair tant que l’environnement n’est pas trop ensoleillé.

Je vais encore répéter 2 choses à destination des bureaux d’études de la vape mondiale : d’abord, personne n’a besoin de régler sa puissance à 0,1 W près, faites-nous des incréments de 1 W ! Ensuite, sur un bel et grand écran comme celui-ci, il y a de la place, alors profitez-en pour afficher la valeur de l’intensité en ampère, ce serait bien cool, merci.

Le dripper Xfeng m’a surpris : en le manipulant, sa fabrication m’a parue un peu économique, notamment avec des arrêtes non polies, et son montage me laissait anticiper une vape très aérienne et sans goût. Hé bien pas du tout ! Côté production de vapeur, je n’avais pas tord : dès 40 W il produit autant de vapeur qu’un TFV8 à 80 W (c’est autant pour le rendement d’un tel clearomiseur…), et à 50/60 W, la vapeur est très dense en bouche. Mais pour autant, les saveurs ne sont pas oubliées, elles sont très agréables en dessous de 60 W. Au dessus, on rentre par contre dans le monde du cloud, les saveurs s’effacent, la consommation de liquide devient dantesque, ce qui est assez normal.
Bref, même si ses finitions internes manquent de soin, ce dripper est pleinement exploitable pour une bonne grosse vape aérienne.

En résumé

On aime

  • La finition de la box
  • Le parti pris esthétique
  • L’aspect massif
  • Le grand écran
  • L’organisation des menus
  • La qualité de vape

On n’aime pas

  • La finition approximative à l’intérieur de dripper

Conclusion

4,5 /5
 

Le parti pris esthétique de ce kit ne plaira pas à tout le monde, c’est sûr. Mais au moins, il y a un parti pris, il est cohérent et la box comme le dripper fonctionnent bien. L’organisation des menus est intuitive, le dripper est facile à monter, et la box pourra accueillir tous les atomiseur jusqu’à 28 mm, ce qui laisse de la marge.

 

Le kit Xfeng RDA de SnowWolf en images

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Annonce

Name of Reviewed Item: Xfeng RDA Kit SnowWolf Rating Value: 4.5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/04/Xfeng.Vig-1.jpg Review Author:Review Date: