Vous êtes ici : Vaping Post » E-liquide cigarette électronique » Test : Wolf – Origa

Test : Wolf – Origa

    Annonce

Fondée au cours de l’année 2017, la marque Origa a très rapidement su s’imposer sur le marché du e-liquide français. Adepte des produits travaillés aux saveurs recherchées, elle n’avait jusqu’à présent lancé que 4 créations. C’est lors de l’édition de Vapexpo Lille que le fabricant a décidé de présenter au monde son cinquième e-liquide, baptisé Wolf. 

Dans une délicieuse pâte à gâteau blonde et fondante, aux notes de miel d’acacia, des gousses de vanille infusées rivalisent avec une pincée d’épices colorées… A la lune montante, Wolf surgit.

Un très joli visuel

Chez Origa, le choix concernant le visuel est clair et assumé, il s’inspire de l’univers japonais, et plus précisément de celui de l’origami. Il paraissait donc tout naturel de retrouver Wolf habillé d’une étiquette d’un très joli bleu, rappelant sans mal celui d’un ciel de pleine lune, instant de prédilection pour le nouveau venu dans la collection d’Origa. 

Comme tous les autres animaux déjà adoptés par Origa (Deer, Bear, Gorilla et Tiger), notre Wolf du jour est très joliment représenté par un dessin particulièrement stylisé, et  dépeignant naturellement, une tête de loup. Le nom du liquide est inscrit en dessous, tandis que celui de la marque le surmonte. Rien de très original de ce côté là, mais l’ensemble se montre très joli.

L’originalité des arômes

Sur le papier, Wolf semble clairement là afin de marquer son territoire. Avec des arômes annoncés de biscuit rehaussé d’une note de miel d’acacia, d’une touche de vanille et de quelques épices, je m’attends à un voyage gustatif des plus intéressants.

Lors de la première bouffée, il m’est clairement difficile de distinguer tous les arômes présents, bien que la vanille se fasse timidement remarquer. L’ensemble offre une belle saveur, intéressante, mais dont il est difficile de dissocier chacune des notes. Il me faut m’y reprendre à plusieurs fois avant de réussir à discerner les épices qui, une fois repérées, deviennent immédiatement beaucoup plus présentes, et presque prédominantes sur le tout. Deux ou trois bouffées supplémentaires sont nécessaires afin de réussir à déceler la délicate saveur du fameux biscuit, qui permet d’agrémenter le tout d’une note de gourmandise supplémentaire. Cependant, et malgré toute ma bonne volonté, la petite touche de miel reste pour moi, un peu trop discrète. Finalement, Wolf se révèle comme étant un bon liquide, comme il est désormais habituel de le retrouver chez Origa. Ses arômes sont intéressants, complexes, et agréables, mais auraient pu, pour moi, être dosés différemment afin d’être mieux dissociables lors du vapotage. Un e-liquide qui reste cependant très agréable, et qui plaira aux amateurs de mélanges aussi gourmands que complexes. 

Edit du rédacteur : ce liquide m’intriguant, j’ai voulu le vaper un peu plus tard sur autre chose que le Supersonic. Je l’ai donc essayé avec le DPRO RDA de chez Coilart. Avec ce dripper, le résultat est, bien que cela puisse être surprenant, meilleur ! Les saveurs se lient mieux, les épices ne restent plus en premier plan mais se mélangent avec le reste des arômes, formant alors un tout beaucoup plus équilibré. 

Un liquide déjà disponible de partout

Comme le reste de la gamme Origa, Wolf est disponible dans des flacons d’une contenance de 10 ou 50 ml. Vendu à un prix public moyen de 5.90 ou 19.90 € selon le format désiré, il se compose à 70 % de VG et offrira ainsi une belle production de vapeur. Proposé avec un taux de nicotine allant jusqu’à 18 mg, il est notamment présent sur le site internet de Kumulus Vape, en compagnie de tout le reste de la collection Origa

Test réalisé sur dripper Supersonic

Les liquides Origa font déjà partie de votre collection ? Alors passez faire un tour sur notre base de données, et dites nous ce que vous en avez pensé !

Je donne mon avis

Annonce