Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Pod EIR – Hellvape

Test : Pod EIR – Hellvape

  • Par , le 9/11/2022 à 17h34
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

Hellvape élargit ses horizons en se positionnant du coté de la simplicité avec le EIR. Un pod à puissance ajustable avec écran, prévu pour l’inhalation indirecte. Un matériel prometteur sur le papier, mais moins convaincant dans l’utilisation. 

Un kit complet pour bien démarrer

Tout ce qui doit être présent dans un kit de démarrage, l’est dans la boite du EIR. Une cartouche de 2,5 ml et une résistance de 0,8 ohm sont présentes. Corps métallique pour le pod en lui même, la cartouche est en plastique. Un tour de cou aux couleurs de la marque est présent également, ce qui permet aux tête en l’air d’avoir toujours son dispositif à portée de main. Véritable bonne idée ?

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod106,5 x 24,5 x 14,3 mm
Poids du pod40 g
ChargeUSB-C
batterie800 mAh
Plages d'utilisation5 à 18 W
Capacité du réservoir2.5 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Réservoirs
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi
  • Goodies

Pod Mod

Le gros point positif de ce pod est la possibilité de changer les résistances sans jeter la cartouche complètement. D’ailleurs, celle qui est fournie avec le kit n’est pas installée directement dans la cartouche de 2,5 ml, pour bien nous montrer la capacité interchangeable de ces dernières.
Cependant, une usure prématurée est observée durant nos tests. Notre résistance n’a tenu que 3 jours !

L’écran nous indique les informations principales : la puissance, l’état de la batterie, la valeur de la résistance, ainsi qu’un compteur de bouffées. Le logo EIR en bas de la batterie, invisible une fois éteint, s’allume lors de l’inhalation. Les finitions sont soignées, c’est appréciable. La puissance est variable de 5 à 18 W et s’ajuste grâce à 3 pressions sur le bouton de déclenchement, suivies d’une pression pour monter la puissance de 0,5 W. Le tirage se fait soit en appuyant sur le bouton, soit directement à l’inhalation, communément appeler auto fire.

La recharge du pod se fait via un port USB-C. La charge de la batterie de 800 mA h se fait en une demi-heure avec un adaptateur mural adapté. 

Un alié pour demarrer la vape

Le EIR pod est un matériel simple destiné aux utilisateurs néophytes comme aux plus expérimentés. Le fabricant indique que deux types de résistances sont proposés.

Le EIR est conçu pour de l’inhalation indirecte, c’est-à-dire de la bouche vers les poumons comme une cigarette de tabac. La production de vapeur est conséquente, mais la reproduction des saveurs n’est malheureusement pas au rendez-vous. 

La cartouche est d’une capacité de 2.5ml et se remplit sur le côté en soulevant une languette en caoutchouc. 
La capacité est parfaite pour ce type de tirage, qui nous permet de partir aisément toute la journée sans avoir à se soucier de remplissage trop fréquent. Lors de nos phases de tests, nous avons observé de nombreuses fuites désagréables, rendant l’expérience de vape particulièrement désagréable.

L’EIR Pod propose deux types de tirage, mais qui n’ont malheureusement pas de grosses différences. Le réglage se fait en retournant la cartouche, le fabricant indique un tirage RDL (tirage direct réduit) et un tirage MTL (tirage indirect).
Entre une résistance dont la durée de vie n’a pas excédé les 3 jours et les nombreuses fuites observées à la base du logement de la cartouche, l’EIR pod ne nous a pas spécialement convaincu. Modèle défectueux ou produit non abouti, les saveurs et les performances ne sont pas suffisamment présentes pour faire de ce pod un produit de choix.

En résumé

On aime

  • Simple d'utilisation
  • Ecran
  • Puissance variable

On n’aime pas

  • Résistance fragile
  • Fuite
  • Reproduction des saveurs moyenne
  • Manque de versatilité de l'airflow

Conclusion

2,7 /5

L'EIR Pod est malheureusement une mauvaise surprise. Sur le papier, l'idée d'un pod avec une puissance et un airflow variable ainsi qu'un écran indiquant les éléments primordiaux de la vape est séduisante. Cependant, trouver du matériel en 2022 qui est encore touché par des soucis de fuites et de résistances fragile est lassant. Le manque de versatilité de l'airflow pourtant indiqué comme réglable peut être trompeur.

Le EIR Pod Kit en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.