Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Profile M RTA – Wotofo

Test : Profile M RTA – Wotofo

    Annonce
  • Vaporesso
  • Le Petit Fumeur
  • Point de vape

Wotofo continue de décliner ses ses modèles à succès, passant de dripper à atomiseur, et inversement. Cette fois c’est le Profile 1.5, un dripper mesh qui passe au format RTA et devenant le Profile M.

Un RTA mesh de plus ?

Ce passage au format atomiseur du (très aérien) Profile Mesh de Wotofo pourrait surprendre tant le dripper se suffit à lui-même, mais il faut savoir que la marque a pour habitude de décliner tous ses modèles. Malheureusement, ces changements de format ne sont pas toujours pour le meilleur.

Caractéristiques techniques

Diamètre24 mm
Hauteur27,8
Contenance4
Poids g
Remplissagepar le haut
Type de montagemesh
Plateau de montagesimple mesh
Plage d'utilisation65-80
Arrivée d'airpar le haut
Drip Tip810
Matériauxacier inoxydable

Le coffret comprend :

  • Réservoir de rechange
  • Résistances
  • Drip tip
  • Outil
  • Mode d'emploi

Une petite boite bien remplie

Wotofo a pour habitude de bien fournir ses packagings. On y trouve tout ce qu’il faut pour  utiliser le produit, et même plus. On y retrouve donc l’atomiseur, un réservoir en Pyrex de rechange, un drip tip 810 de rechange, trois feuilles de mesh, trois morceaux de coton, un outil pour rouler la feuille de mesh, un tournevis, des joints et vis de rechange ainsi qu’un manuel. La marque fait donc bien les choses proposant dans sa boîte tout ce qu’il faut pour tenir quelques temps.

Le drip tip 810 est très court, mais il est suffisant à l’utilisation. Juste dessous, un couvercle glissant permet d’accéder au trou de remplissage protégé par un joint de caoutchouc. Le système est éprouvé et fonctionne généralement bien. En revanche, il faut utiliser des embouts de flacon très courts, pas forcément compatibles avec la grande consommation demandée par un atomiseur mesh.

Sous le top cap, on trouve deux arrivées d’air larges et étroites. Elle sont largement suffisantes pour produire de gros nuages savoureux, renforcés par la puissance du mesh.

Sous les airflows, le réservoir en Pyrex (PCTG) peut contenir 3,1 ml de liquide. C’est limite pour du mesh, celui de 4 ml est plus adapté. Toutefois, le choix du Pyrex en PCTG, qui a un rendu plastique, déprécie l’esthétique globale de l’atomiseur.

En revanche, la cloche d’atomisation est de bonne qualité et on sent que Wotofo reprend ses points forts de modèle en modèle pour en tirer le meilleur.

On retrouve ensuite le plateau de montage, aussi simple et pratique que celui de son grand frère. Deux clamps permettent de tenir en place la feuille de mesh qui, préalablement enroulée autour de l’outil fourni, aura un bel aspect bombé. Il suffit ensuite de glisser l’épais morceau de coton entre la feuille et le plateau, en appuyant sur le socle en céramique à ressort (le même que sur la version dripper) pour glisser la quantité de coton nécessaire. Le système est éprouvé. Il fonctionne parfaitement et simplifie l’usage du mesh pour tous.

Sur les côtés du plateau, on voit deux petites rigoles dans lesquelles il suffit de glisser le coton pour l’alimenter en liquide.

Le système fonctionne parfaitement. Esthétiquement, cette version RTA est réussie. Elle est simple et pratique, le tout dans une boîte très complète.

Trois mesh, trois intensités de saveurs

Dans la boite sont fournies trois feuilles de mesh de la marque. La première est la nexMesh qui pointe à 0,13 ohm. Sa vape est généreuse, savoureuse et plus chaude que ses camarades. Le Clapton Mesh à 0,15 ohm est un classique du genre, offrant des saveurs et de la vapeur de qualité, tout en restant sur des valeurs entre 50 et 70 W. La dernière, Classic Mesh à 0,18 ohm, est également un classique qui propose une vape plus savoureuse, avec des nuages moins volumineux.

Les trois feuilles sont intéressantes car elles ne procurent pas le même type de sensation de vape. Il y en a pour tous les goûts et tous les vapoteurs, en inhalation directe, trouvent leur bonheur dans la gamme.

Une version RTA pas forcément au top

Wotofo a fait le choix de proposer un RTA assez compact, avec peu de contenance en liquide, afin de le rendre le plus pratique possible. Toutefois, cela pose des problèmes techniques. En effet lors de l’utilisation, on se retrouve facilement en dry hit ou en vape peu savoureuse car le liquide met un peu de temps à monter dans le coton par les petites rigoles. Sur un dripper le problème ne se pose pas. Le coton repose directement dans la cuve et il est possible de l’alimenter par le dessus.

Mais ici, cela rend la chose un peu plus complexe, voire même assez désagréable. L’usage de liquides à trop fort taux de glycérine végétale, et donc plus gras est à éviter car le coton n’a pas le temps de s’alimenter suffisamment entre deux bouffées.

En résumé

On aime

  • Réalisation technique impeccable
  • Packaging complet
  • Esthétique globale

On n’aime pas

  • Problème dans les arrivées de liquide qui sont trop petites
  • Le caoutchouc de l'orifice de remplissage est très étroit
  • Contenance faible

Conclusion

3,6 /5

Ce Profile M RTA de Wotofo part d’une très bonne idée mais ses arrivées de liquide sont trop petites pour alimenter les énormes morceaux de coton demandés par le mesh. Derrière son design propre et épuré, la qualité de vape s’en ressent et c’est vraiment dommage.

Le Profile M RTA en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.