Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Atomiseurs » Test : Kylin Mini II RTA – Vandy Vape

Test : Kylin Mini II RTA – Vandy Vape

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Le Kylin est le RTA le plus connu de Vandy Vape. Plus de deux ans après la sortie du Kylin Mini, la marque propose aux amateurs de gros nuages savoureux une V2, plutôt intéressante malgré quelques défauts.

Un Kylin si mini que ça ?

De nombreuses marques proposent des versions mini de leurs RTA. C’est donc le tour de Vandy Vape, avec ce Kylin Mini II qui reprend certains éléments de son aîné, mais propose aussi de belles innovations. Un atomiseur Mini qui a tout d’un grand.

Caractéristiques techniques

Diamètre24 mm
Hauteur37,7
Contenance5
Poids g
Remplissagepar le haut
Type de montagesimple et complexe
Plateau de montagesimple coil
Plage d'utilisationselon montage
Arrivée d'airpar le haut
Drip Tip810
Matériauxacier inoxydable, Pyrex

Le coffret comprend :

  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Résistances
  • Drip tip
  • Outil
  • Mode d'emploi

Un mini RTA qui a tout d’un grand

Le Kylin Mini II RTA arrive dans une boite réunissant de manière intéressante l’atomiseur, un réservoir en Pyrex droit de remplacement, un outil en forme d’escalier pour calculer la longueur des pattes du coil, et un set de joints et de vis  de rechange, mais également un coil en Fused Clapton de 0,3 ohm. Un packaging assez complet qui devrait ravir les utilisateurs.

Le Kylin Mini II propose un drip tip 810, monté sur un top cap dévissable, menant aux arrivées de liquide. L’embout est vraiment agréable aux lèvres, doux et rond, permettant un grand confort de vape. Le système de top cap est classique mais évite toute fuite.

Juste en-dessous, on retrouve un système d’airflow en nid d’abeille, emprunté au Kylin M, qui permet un réglage très fin de l’arrivée de l’air dans l’atomiseur, mais qui lisse également celle-ci. Le fait d’avoir cette arrivée sur le haut permet notamment d’éviter les fuites de liquide, sauf dans un cas précis : si l’on se trompe en refermant l’atomiseur.

Juste en-dessous, on trouve une cloche assez classique avec le nom de l’atomiseur. Celle-ci est assez courte, car il s’agit tout de même d’un produit classifié Mini. Les deux réservoirs en Pyrex fournis sont bien adaptés, même si la version bulle, bien que moins esthétique, offre des facilités de remplissage.

Vient ensuite un plateau de montage monocoil assez surprenant, proposant des arrivées d’air sur 270° autour de la résistance. Le concept est intéressant même si cela complique un peu le montage. Les résistances jusqu’à 3,5 mm de diamètre passent sans difficulté sur le plateau, même si un diamètre de 3 mm est à privilégier. Sur le dessous on retrouve les mentions d’usage ainsi qu’un pin 510 classique. 

L’ensemble de l’atomiseur est très facilement démontable, permettant un nettoyage de fond à son utilisateur, notamment au niveau du nid d’abeille qui peut avoir tendance à prendre plus de poussière que dans le cas des grands airflows classiques.

Vandy Vape propose un produit très abouti, aux finitions et à l’esthétique impeccables. Un RTA de qualité au déballage, mais qui va s’avérer plus complexe que prévu par la suite.

Un montage et un cotonnage complexes

Le montage des résistances se fait en dévissant les deux vis au pied du plateau et en insérant un coil dont les pattes peuvent être très facilement découpées à l’aide de l’outil en escalier fourni. L’ajout de ce petit objet permet de s’assurer que la résistance sera parfaitement placée en face des trous d’aération, assurant un confort de vape optimal. On insère le coil dans les trous, on revisse et tout est fini. Cela s’avère toutefois un peu technique lorsqu’il s’agit d’insérer les pattes au vu du peu d’espace disponible sur les côtés.

Mais c’est au moment du cotonnage que les choses se corsent. De manière classique sur les RTA, on retrouve une cuve dans laquelle le bout du coton trempe, hydratant l’ensemble de la mèche par capillarité. Ici pas de cuve, il faut couper son coton avec précision à la hauteur du rebord du plateau, sans que celui-ci dépasse car la fermeture de l’atomiseur deviendrait impossible. Calculer de manière précise la longueur de coton s’avère assez fastidieux au final mais une fois l’habitude prise cela se fait assez facilement.

L’autre difficulté de ce RTA est qu’il faut faire très attention en revissant la base au reste de l’atomiseur, en utilisant les encoches prévues, car il est facile de les inverser et le liquide s’infiltre alors directement dans les arrivées d’air, créer une fuite totale du liquide dans le réservoir. Ces deux points sont donc assez techniques et valent la peine d’y prendre garde.

Un RTA très réussi à l’usage

Le Kylin Mini II propose à l’usage des saveurs prononcées mais assez douces. Les arrivées d’air en nid d’abeille permettent de lisser la vape, tout en conversant un volume de vapeur intéressant. Quel que soit le type de liquide utilisé (gourmand ou fruité) le goût est bien présent. Attention toutefois à éviter les liquides en 50 % de PG et 50 % de VG car ils pourraient couler un peu. Le remplissage par le haut avec cette grande cuve, permet de dépasser un peu la quantité de liquide annoncée, ce qui n’est pas plus mal.

En résumé

On aime

  • Excellentes finitions
  • Airflows en nid d'abeille qui lissent la vape
  • Excellentes saveurs
  • Design épuré

On n’aime pas

  • Système de cotonnage complexe

Conclusion

4,8 /5

Une fois que l’on a pris le coup de main sur le cotonnage, le Kylin Mini II de Vandy Vape s’avère un très bon atomiseur, proposant des saveurs intéressantes, un volume de vapeur conséquent, le tout avec une douceur étonnante. Une belle réussite signée Vandy Vape.

Le Kylin Mini II RTA en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.