Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit iStick Mix – Eleaf

Test : kit iStick Mix – Eleaf

  • Par , le 7/06/2019 à 16h00
    Annonce

Eleaf présente un kit subohm pour la vape musclée. Il est composé du clearomiseur Ello en version Pop et de l’iStick Mix, une box double accu 18650, clairement inspirée par la Drag 2 de Voopoo. Avec des finitions en net progrès, c’est une kit intéressant pour amateurs de vape velue.

Un tourbillon de vapeur !

En accord avec la façade en résine “swirl” (tourbillon en anglais) et le drip tip assorti, le Ello Pop propose une vape tourbillonnante et puissante, comme le bien connu Ello Duro, aussi disponible avec le tube iJust 21700. Il utilise en effet les mêmes résistances et les différences sont uniquement d’ordre cosmétiques et pratiques (système de remplissage). Les trois clearomiseurs Ello, (Vate, Duro et Pop), proposent la même vape.

Par rapport à d’autres clearomiseurs du même genre, les Ello sont plus “piquants“, leur vapeur donne des sensations fortes. Pour le reste, on est en gros au même niveau que les meilleurs du genre avec une restitution convaincante des saveurs, pour ce genre de puissance.

Quant à la box, elle offre une autonomie suffisante pour vaper longtemps à 80 W, son chipset fonctionne bien, et sa qualité de finition est de bon niveau, meilleur que sur les productions habituelles de la marque. 

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod52 x 27 x 83 mm
Poids du mod145 g
Format d'accus2 x 18650
ChargeUSB 2A
Puissance maximale160
Diamètre max. de l'atomiseur26
Modes disponiblesWatts, Contrôle température
Dimensions du clearomiseur26,5 x 56,5 mm
Poids du clearomiseur65 g
Capacité du clearomiseur6.5 ml
Plages d'utilisation60 à 90 W
Remplissagepar le haut

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Résistances
  • Drip tip
  • Mode d'emploi

La Drag de Voo... heu... non, l'iStick d'Eleaf

La ressemblance est frappante. Même choix d’un connecteur centré sur le plateau, même façade en résine swirl, même mélange entre une forme “boite” et des angles arrondis, les ingénieurs d’Eleaf se sont bien inspirés de la box Drag 2 de Voopoo, et pourquoi pas ?!

Le résultat est sympathique, la prise en main agréable, et les finitions sont de bon aloi. L’autre façade est décorée d’un pavage noir et blanc. En fait, seule la façade en résine et le drip tip varient en fonction des différentes finitions proposés.

Le compartiment des accus est propre, mais il est petit. Il faut faire attention, à l’extraction, pour ne pas abîmer leur revêtement. La porte est parfaitement ajustée et tient avec deux aimants.

La box est équipée d’un module de gestion de charge rapide, le même que sur la Nowos. Il peut monter à 2,5 ampères. En admettant avoir deux accus VTC6 ou HG2 pour 6000 mAh, il ne faudra que 2h30 pour une charge complète, si on dispose d’un chargeur capable de fournir 2,5 ampères. Du coup, le connecteur USB est de type C, seul capable de supporter ce courant.

La iStick Mix est équipée d’un petit écran monochrome, qui donne les informations essentielles, et permet une navigation correcte dans les menus, qui proposent les modes habituels de vape : contrôle de puissance et de température, TCR.
C’est pas l’interface la plus sexy du marché, mais ça fonctionne, et le chipset semble plus réactif et plus stable que les versions précédentes.

 

Popopop !

Ceux qui connaissent l’émission de pop culture d’Antoine de Caunes sur France Inter auront reconnu la référence, et ceux qui ne connaissent pas devraient l’écouter pour voir.

Le Ello Pop est équipé d’un superbe drip tip accordé à la finition de la box. Il se remplit par le haut, après avoir fait glisser le top cap pour découvrir l’orifice. Mais avant, il faut soulever le top cap, ce qui sécurise parfaitement l’atomiseur en position fermé. Il ne s’ouvre pas tout seul dans un sac, merci M. Eleaf.

Le réservoir bulle en Pyrex est entouré par un fil de silicone, qui le protège des chocs légers, typiquement quand le setup bascule sur une table. Ça protège moins qu’un vape band, mais c’est beaucoup moins disgracieux. Le deuxième réservoir fourni n’en est pas équipé, pour ceux qui préfèrent un réservoir lisse.

Les arrivées d’air sont énormes, et il y en a trois, ne laissant aucun doute sur le caractère résolument aérien de l’Ello Pop. Le réglage n’est pas d’une grande précision, mais on s’en fout. On est pas là pour niaiser, vapàdonf et pi c’est tout !

Les résistances HW-M ou N qui équipent la série des Ello Vate, Duro et Pop vont dans le même sens : elles sont toutes en mesh (M) ou en feuilles de métal ajourées (N), fonctionnent entre 60 et 90 watts selon les modèles et produisent une vapeur intense, dense, et assez savoureuse. Les saveurs ne sont certes pas restituées avec toute la précision d’un dripper simple coil, mais elles sont respectées et convaincantes, surtout pour une puissance pareille.

Il est difficile de faire une différence entre les modèles N et M des résistances HW. J’ai l’impression que les modèles N sont un poil au-dessus de M pour la restitution des saveurs, mais ça se joue à trop peu de chose pour que je sois affirmatif.

Petites observations chargées

Pourvoir recharger 2 accus en 2 h30, ça peut être utile, c’est sûr. Mais… c’est pas très bon pour les accus, dont la chimie est malmenée par une telle intensité de charge. De surcroît, il est légitime d’avoir quelques doutes sur la qualité de charge résultante et l’équilibre de charge de chaque accu, après quelques cycles, si on utilise toujours la box pour les charger. C’est à vérifier, au moins de temps en temps, sur un chargeur dédié.

De manière générale, il y a toujours un compromis à faire entre rapidité de charge et durabilité des accus : les charger à 0,5 ou 1 ampère, c’est plus long, mais les accus tiendront plus de 400 cycles et seront bien chargés. Les charger plus fort réduit leur durée de vie. De ce point de vue, c’est juste une question économique, à chacun de décider selon ses priorités.

Par contre, l’équilibre de charge entre deux accus est important en termes de sécurité : deux accus chargés différemment ne produisent pas la même tension, ce qui va amener la box à tirer plus sur l’un que sur l’autre. À ces puissances, cela peut générer une surchauffe de l’accu sur lequel on tire, voire un dégazage si on insiste ou qu’on ne sent pas la chaleur monter.

Je ne saurais donc trop conseiller de réserver cette charge rapide à des situations exceptionnelles. Quand on a oublié de charger sa box et qu’on en a besoin vite par exemple. Il vaut mieux recharger ses accus plus calmement au quotidien, sur un chargeur externe. Si on les charge la nuit, que cela prenne 2h30 ou 6h ne change rien, on dort !

Petite observation réjouie

Pour finir je tiens à faire remarquer que pour cette box, Eleaf n’annonce pas 225 W de puissance, ni 200, ni même 180, mais 160 W. D’une part c’est largement suffisant pour s’en mettre plein la lampe, mais surtout, c’est bien plus réaliste sur ce que peuvent raisonnablement fournir deux accus 18650.

Pour une fois, les ingénieurs ont gagné face au marketing, merci Eleaf !

En résumé

On aime

  • La vapeur dense et savoureuse
  • La fiabilité du système de remplissage
  • Les finitions du kit
  • Le chipset simple, mais complet
  • La charge rapide, utile en dépannage

On n’aime pas

  • La charge rapide, qui peut maltraiter les accus

Conclusion

4,2 /5

Avec le kit iStick Mix, Eleaf propose de quoi vaper fort, faire de gros nuages tout en profitant des saveurs de ses liquides. Le clearomiseur Ello Pop est fiable, comme la box, qui est agréable en main et dont les finitions sont convaincantes. La charge rapide est un bonus intéressant, qu'il convient de consommer avec modération. 

Le Kit iStick Mix en images