Vous êtes ici : Vaping Post » Etudes sur la cigarette électronique » Selon une étude, la vape serait mauvaise pour le coeur (mais non)

Selon une étude, la vape serait mauvaise pour le coeur (mais non)

    Annonce

Une nouvelle étude fait grand bruit : les e-cigarettes attaqueraient les vaisseaux sanguins et seraient mauvaises pour le cœur. Forcément, c’est repris, surtout dans des journaux hostiles à la vape. Relecture et décryptage.

Une étude sérieuse, sérieusement étudiée ?

C’est une étude qui a été publiée dans le très sérieux Journal of the American College of Cardiology qui fait grand bruit : les e-cigarettes seraient mauvaises pour le cœur et attaqueraient des cellules constitutives des vaisseaux sanguins. Aussitôt, la planète vape s’en émeut : mais quoi, un nouveau danger ? Ce n’est pas possible.

Après avoir scrupuleusement détaillé l’étude, nous sommes en mesure de vous le confirmer : tout est absolument vrai. Mais il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter.

Il est vrai que le Journal of the American College of Cardiology est très sérieux. C’est le second journal mondial tant en audience qu’en réputation qui est consacré aux études cardiovasculaires. Et la ligne éditoriale de cette publication est très claire : la méthode scientifique, et rien d’autre.

En d’autres termes, la responsabilité du journal est de vérifier que l’étude publiée respecte une méthode précise et qu’elle publie une expérience reproductible. En revanche, rien, absolument rien, ne les oblige à demander “à quoi ça sert ?”. C’est important pour la suite.

Il est vrai aussi que les résultats de l’étude indiquent bien que le e-liquide dégrade les cellules endothéliales, principalement chargées de contenir le sang à l’intérieur des vaisseaux sanguins. La cannelle et le menthol sont particulièrement agressifs selon cette étude, soit dit au passage. Mais inutile de jeter loin de vous vos e-liquides, on vous explique.

La preuve que c’est vraiment prouvé

La méthodologie de l’expérience explique très rapidement de quoi il est question.

“Des cellules endothéliales pluripotentes dérivées de cellules souches pluripotentes induites par l’homme (iPSC-ECs) et une approche par criblage à haut débit ont été utilisées pour évaluer l’intégrité endothéliale après exposition à 6 e-liquides différents avec différentes concentrations de nicotine et au sérum des utilisateurs de e-cigarettes”.

Ne vous inquiétez pas, le criblage à haut débit ne fait pas mal, c’est juste une méthode d’analyse.

On apprend donc que les chercheurs ont exposé des cellules humaines à des e-liquides à différents taux de nicotine, et à du sérum extrait de sang de vapoteur. Si vous sentez l’envie irrésistible de dormir en tenant un crucifix et avec un collier d’ail autour du cou, c’est normal. 

L’exposition des cellules-tests au liquide indique une dégradation des cellules endothéliales. L’exposition au sérum de vapoteur montre une augmentation des Dérivés Réactifs de l’Oxygène (DRO) qui peuvent, dans certains cas et à forte concentration, créer des maladies cardio-vasculaires. En revanche, pas de dégradation des cellules endothéliales dans ce cas, tout simplement parce que les seuils atteints sont insuffisants. 

Mais que ça ne sert à rien

Sur le second point, celui de l’augmentation des DRO, il nous a semblé intéressant d’aller chercher quels autres facteurs provoquent ces augmentations. Les excès de DRO dépendent de facteurs extérieurs tels que le stress, la fatigue et l’exercice physique intensif, la consommation de tabac, d’alcool, les pollutions atmosphériques, ou encore par des rayons ionisants, tels que les rayons X.

Donc, à moins que le ou les vapoteurs qui ont donné le sang dont a été extrait le plasma dont a été extrait le sérum soient des maîtres zen parfaitement reposés, fuyant le sport comme la peste, ne fumant pas (évidemment, ils sont vapoteurs), ne buvant pas et habitant loin de toute pollution humaine, ce qui est difficile à trouver, l’étude ne démontre pas la responsabilité directe de la vape sur l’augmentation de ces DRO. D’autant que les chercheurs ont omis d’effectuer un test sur un groupe de non-vapoteurs vivants exactement dans les mêmes conditions. Et, détail important, l’augmentation de ces DRO est mesurable, mais n’atteint pas de seuil critique. 

Mais le premier point est encore plus discutable. Il démontre que le e-liquide a un impact sur les cellules endothéliales. Le e-liquide, pas la vapeur, ni même la fraction qui, filtrée par tous les systèmes dont un corps humain est doté, comme les poumons, passe effectivement dans le sang.

En d’autres termes : le e-liquide ne passe pas tel quel dans le sang, comme tout ce qui se trouve dans l’organisme, il est “filtré”. Contrairement à celui qui a été utilisé dans inexpérience, mis au contact des cellules. Ce qui n’arrive jamais, dans la réalité.

Le Dr Farsalinos à la rescousse

Le Docteur Farsalinos, qui étudie la vape depuis des années, a lui aussi repris cette étude, et la conteste avec peu ou prou les mêmes arguments. Et un ajout de taille : la cannelle. 

En effet, il fait remarquer que la cannelle a déjà fait l’objet d’études, et que les résultats obtenus sont contradictoires avec celle-ci. Extrêmement contradictoires, même, si l’on considère que la cannelle aurait fait montre de son efficacité sur le traitement des pathologies cardio-vasculaires. 

Nous vous invitons à ce propos à lire l’article qu’il a lui-même publié sur son blog en réponse à cette étude, que vous retrouverez en lien à la fin de celui-ci. 

Konstantinos Farsalinos tient à le préciser : il ne soutient pas l’idée de la cannelle comme médicament miracle de ce siècle. Simplement, il fait constater que de nombreuses études (qu’il source) sont en contradiction avec celle qui nous intéresse, et que ces résultats mériteraient d’être approfondis. 

Conclusion pour conclure

Si l’on veut appliquer stricto sensu les résultats de cette étude, ne vapotez pas. Mais arrêtez aussi de vous inquiéter, dormez tant qu’il faudra, ne travaillez pas, ne faites pas de sport, ne vous exposez pas au soleil, ne buvez pas d’alcool et surtout, quand vous êtes près d’un endroit pollué, ne respirez pas.

Ah, également : ne mangez plus jamais de Speculoos. S’il faut les en croire, la cannelle est un poison mortel. Renoncez également aux fraises à la menthe, ou alors faites les sans menthe, c’est bon aussi.

Il y a un point sur lequel nous sommes d’accord avec cette étude : jamais, au grand jamais, sous aucun prétexte, ne vous injectez directement de e-liquide dans les veines à l’aide d’une seringue. C’est très mauvais.

Source : Journal of the American College of Cardiology

La réponse du Dr Farsalinos : E-cigarette research

Annonce