Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : kit Armour Max – Vaporesso

Test : kit Armour Max – Vaporesso

  • Par , le 3/10/2023 à 15h09
    Annonce

Si vous ne fumez pas, ne vapotez pas.

Après une importante série de pods, Vaporesso n’oublie pas les utilisateurs de kits puissants. L’Armour Max est composé d’une box double accu 21700 et d’un clearomiseur pour l’inhalation directe. Imposant et solide, le kit ne craint pas les chocs.

Le kit baroudeur

Puissant et imposant, le kit Armour Max porte bien son nom. Protégé par de nombreux inserts en plastique, c’est le kit idéal pour les situations où les chutes sont fréquentes. Le clearomiseur est également à l’abri des chocs. Le système d’ouverture pour remplir en liquide est tout aussi pratique et évite bien des manipulations. Un kit bien pensé pour les baroudeurs du vaping !

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod96 x 56,5 x 34 mm
Poids du mod187.4 g
Format d'accus2 x 21700 / 2x 18650
ChargeUSB-C, charge externe
Puissance maximale220
Diamètre max. de l'atomiseur28
Modes disponiblesWatts, Contrôle température, Automatique
Dimensions du clearomiseur25,5 x 42 mm
Poids du clearomiseur85.5 g
Capacité du clearomiseur8 ml
Plages d'utilisation30 à 75 W
Remplissagepar le haut

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Clearomiseur
  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Cordon USB
  • Résistances
  • Drip tip
  • Goodies
  • Mode d'emploi

Box solide


Le kit Armour Max est pensé pour être utilisé avec le clearomiseur iTank 2 inclus. Toutefois, il est possible d’associer la box à un autre clearomiseur ou atomiseur d’un diamètre de 28 mm maximum sans débordement. Le renforcement en plastique protège toutes les tranches de la box, un bon point lors d’une chute.


La box Armour Max est compatible avec deux accus au format 18650 (via des adaptateurs fournis), mais aussi avec 2 x 20700 et 2 x 21700. C’est dans cette dernière configuration que le kit se montre le plus pertinent pour un maximum d’autonomie. La trappe est montée sur ressort. Attention lors de l’ouverture, il est préférable de placer une main sous la trappe pour ne pas retrouver ses batteries au sol, elle s’ouvre très vite. Aucun jeu latéral n’est à déplorer, c’est du solide comme l’ensemble de la box.


Pour ouvrir le compartiment des batteries, il est nécessaire d’appuyer sur un bouton situé sur une des faces de la box (sous le nom de la marque). Il faut un appui ferme et dont la course est assez longue pour débloquer la trappe. Cette dureté du bouton offre plus de sécurité en situation de transport. Que ce soit dans une poche ou un sac, il est peu probable que l’Armour Max s’ouvre d’elle-même.


Sur la façade principale, on trouve un écran, les boutons “+” et “-” et un énorme bouton de déclenchement. L’écran n’est pas très grand, mais suffisamment visible lors de l’utilisation pour comprendre les menus et différentes informations. L’Armour Max étant prévue pour une utilisation intensive, voire exposée aux chocs, il paraît cohérent que l’écran ne soit pas trop imposant pour éviter d’être altéré lors d’une chute.

Le bouton , qui reprend le nom du modèle, est facile à trouver sous le doigt que l’on soit droitier ou gaucher.


Le bouton fire n’a pas qu’un rôle de déclenchement. Il permet, également, de verrouiller la box. Il suffit de le glisser vers le haut pour le rendre inactif. Il est assez ferme pour ne pas reprendre sa position initiale. Pour autant, quand le bouton est verrouillé, seul le déclenchement est inactif, pas les boutons “+” et “-“. Il est possible, pour autant de verrouiller les réglages en appuyant sur “+” et “-“. La box est alors totalement verrouillée.


Sous les boutons de réglage, une connectique USB-C permet la recharge ponctuelle de sa box ou une éventuelle mise à jour de l’électronique. Un rechargement sur chargeur externe est à privilégier.


L’Armour box peut développer 220 W. On trouve différents menus comme le contrôle de la température, un mode éco, un mode smart, F(t) et pulse. Dans l’ensemble la box est efficace et réactive. Nous avons un peu de retenue sur le mode “éco” qui économise les batteries au détriment de la puissance réellement délivrée. Le niveau de charge restant est identifié par une barre de couleurs.


Notre kit, dans sa version collector, est livré avec une housse de box à accrocher à la ceinture. L’esprit baroudeur est poussé au maximum !

Clearomiseur DL


Le kit Armour Max est livré avec le clearomiseur iTank 2. Prévu pour une utilisation en inhalation directe, il est bien construit et simple à aborder. Sa contenance de 8 ml avec le réservoir bulle est appréciable surtout dans une utilisation avec les résistances les plus basses. Le réservoir est protégé par une protection en plastique souple lors d’une chute. Encore une fois, tout a été pensé pour une utilisation dans des conditions difficiles.


Le drip tip au format 810 n’est ni trop long ni trop court. Son diamètre intérieur est de 11,4 mm au point le plus haut et de 7,3 mm à sa base. Un bouton, avec une marque rouge, ouvre le haut du clearomiseur pour accéder à l’orifice de remplissage. Le système est efficace et demande un appui ferme pour libérer le mécanisme. Mais attention, la tension du mécanisme est importante et l’ouverture instantanée. Cela peut surprendre dans les premières manipulations.


Un orifice en forme allongée et recouvert d’une membrane fendue sert au remplissage. La plupart des embouts de flacon passent au travers, mais on évitera les plus larges. C’est un peu dommage pour ce gros clearomiseur de 8 ml, on aurait aimé trouver un espace un plus large.

À la base de l’iTank 2, deux fentes (airflows) larges laissent entrer l’air qui refroidit la résistance et modifie la sensation perçue lors de l’inhalation. Elles s’ouvrent et se ferment par simple rotation de la bague. Le réglage est précis et facile à réaliser même lorsque le clearomiseur est monté sur la box.


Le kit est fourni avec deux résistances GTI : une de 0,2 ohm et la seconde de 0,4 ohm. L’iTank est compatible avec les modèles à 0,15 ohm et 0,5 ohm également. L’iTank est un clearomiseur pour l’inhalation directe entre 50 et 75 W dans sa configuration de base. De quoi faire de gros nuages denses !

En mesh, les résistances GTI ne déçoivent pas. Les saveurs sont de qualité et précises. Quel que soit son style de vape DL, la gamme couvre la plupart des besoins pour varier d’une utilisation entre 30 et 90 W. L’utilisation de mesh est idéale pour les liquides aux saveurs fruitées dont le rendu aromatique est excellent.

Un second modèle plus compact existe également. Le kit Armour S fonctionne exactement de la même façon, mais embraque un seul accu au format 21700. Un peu plus léger, le kit est destiné aux utilisateurs qui cherchent une vape moins énergivore.

En résumé

On aime

  • Plus formats de batteries acceptés
  • Solide
  • Complet
  • Compatibilité des résistances
  • Qualité de la vape

On n’aime pas

  • Orifice de remplissage pas assez grand

Conclusion

4,5 /5

Le kit Armour Max est original. Cela faisait un moment que les kits solides à l'épreuve des chocs n'avaient pas occupé une place sur le marché, voilà chose faite. La box est puissante et bien finie. Le clearomiseur tient ses promesses pour une vape DL à différents paliers de puissance. Quelques points restent encore perfectibles.

Le kit Armour Max en images

Les commentaires sont fermés.