Vous êtes ici : Vaping Post » E-liquide cigarette électronique » Test : Grand Jeu – Vincent dans les Vapes

Test : Grand Jeu – Vincent dans les Vapes

    Annonce

Fondée au cours de l’année 2012, Vincent dans les Vapes fait partie des marques françaises les plus reconnues, et pour cause. Possédant plus d’une cinquantaine de références sur le marché, la marque se caractérise surtout pour l’extrême qualité des ingrédients qui composent ses e-liquides. Arômes entièrement naturels, garantis sans sucre, huile, diacétyle, gomme, substances OGM, ni aucune substance aromatique allergène et soumises à une obligation de déclaration. Lorsque, dans les liquides de la marque, nicotine il y a, celle-ci est garantie entièrement pure, de qualité PE (Pharmacopée Européenne) et extraite de capes de tabac. Vincent dans les Vapes est également la première marque française sur le marché à posséder une certification de l’AFNOR (Association Française pour la Normalisation), assurant de la qualité sans faille de chacun de ses produits. Enfin, pour finir d’être totalement transparent, le fabricant propose également au grand public de consulter l’intégralité des rapports d’analyse de chacun de ses produits, et a même pris soin de créer sur son site, un guide de lecture afin d’offrir la possibilité à chacun de pouvoir tout comprendre. Bref, plus “clean” que Vincent dans les Vapes, c’est bien simple, ça n’existe pas. 

Vincent dans les Vapes possède à l’heure actuelle 3 gammes distinctes : Les Incontournables, Origin NV, et enfin, Les Grands, collection à laquelle appartient notre test du jour, le Grand Jeu.

Les dés sont lancés, la roulette s’affole : voilà le flambeur de Vegas. Celui qui fait sauter la banque avec un mélange gourmand de poire et de pomme, associé à une touche de vanille et de sirop d’érable pour la rondeur !

Si la lecture de cette phrase vous émoustille, et vous donne l’envie de sauter sur le premier flacon de Grand Jeu que vous croiserez, sachez que vous n’êtes pas le seul, et que j’ai réellement hâte de découvrir ce qui se cache sous ces quelques mots pour le moins aguicheurs. 

Démarrons avec l’esthétique. Le flacon de verre qui contient le liquide ne présente rien de particulier. Muni d’une pipette en verre et de l’inévitable sécurité enfant, sa forme est tout à fait classique. L’étiquette qui l’habille possède un fond marron clair, et nous offre énormément d’informations concernant le liquide, peut-être un peu trop d’ailleurs. Résultat, le nom de la marque y est inscrit, le taux de nicotine également, le nom de la collection bien-sûr, les arômes qui composent le liquide aussi, la composition en PG/VG, oui c’est là aussi, et enfin, quelques petits dessins rappelant l’univers de la ville de tous les péchés, avec l’illustration d’une roulette ainsi que d’une paire de dés. Tout ça sur seulement quelques cm carrés, j’applaudis la prouesse. Ceci étant dit, un peu d’organisation n’aurait, je pense, pas fait de mal à l’ensemble. 

Continuons maintenant avec le point le plus important, j’ai bien sûr nommé le goût. Concernant ce point, il faut avant tout savoir que, bien que cela puisse paraître surprenant, il s’agit de la première fois que j’ai l’occasion de goûter un e-liquide de chez VDLV. Honnêtement, la surprise est totale, et je dirai même, totalement bonne. Les arômes de pomme, de poire, de vanille et de sirop d’érable se marient à merveille, et forment un ensemble en bouche, dont la saveur me ravit tous les sens. Lors de la première bouffée, les principaux arômes que j’ai ressentis furent la vanille et le sirop d’érable, un délice. La seconde fut totalement différente et fit la part belle à une poire délicate, naturelle, bien sucrée, mais sans trop l’être pour autant, une réussite. Les suivantes, mirent en avant la pomme, qui était l’arôme qui me préoccupait le plus car souvent trop puissant, mais là encore, il n’en était rien, elle était là, bien là, mais ne masquait en aucun cas les autres saveurs qui l’accompagnaient. Les bouffées s’enchaînent et ne se ressemblent pas, mais restent toujours, aussi agréables les unes que les autres. Alors oui, ce liquide est très différent de ceux que je vapote normalement, dont la composition est à peine légale, et dont les arômes sont volontairement surdosés. Mais malgré ce petit manque de présence des saveurs qui se fait ressentir par moments, point que je reproche à beaucoup de marques françaises, je dois bien m’avouer conquis par cette première découverte signée VDLV. 

Composé à 50 % de PG pour 50 % de VG, le Grand Jeu offre une production de vapeur classique pour sa composition, une belle restitution des saveurs, et un hit en gorge absolument inexistant dans sa version composée de 3 mg / ml de nicotine. 

Afin de vous aussi, pouvoir profiter de la délicatesse du Grand Jeu, il vous suffira de vous rendre sur le site internet de Privape, revendeur qui arrive tout juste sur le marché, et à qui nous souhaitons le meilleur pour la suite !

Test réalisé avec atomiseur Siren 2, coil kanthal A1.

Vous adorez Vincent dans les Vapes ? Vous connaissez certains de leurs liquides ? Alors venez nous faire part de votre avis concernant leurs produits !

Je donne mon avis