Vous êtes ici : Vaping Post » E-liquide cigarette électronique » E-liquide Vincent dans les vapes

E-liquide Vincent dans les vapes

E-liquides Vincent dans les vapes (VDLV)

Vincent dans les vapes (VDLV) humanise sa société, et il a bien raison.

Et de quatre ! Après Alfaliquid, E.volutes et D’lice, voici “Vincent dans les Vapes”, un nouveau fabricant français de e-liquides pour cigarette électronique qui n’a pas que le nom d’original.

Implanté dans la région de Bordeaux, Vincent produit, ou devrais-je dire créé, des e-liquides dont les arômes sont entièrement naturels.

On parle beaucoup sur les forums de Vincent dans les vapes (VDLV) depuis le lancement de la marque cette année, alors avec un peu de retard j’ai décidé d’en commander quelques flacons pour vérifier si déjà les éloges qu’on en faisait étaient justifiées, et puis pour interviewer le fameux Vincent afin d’en savoir un peu plus sur lui.

Des e-liquides aux arômes naturels dont les taux de nicotine et les ratio PG/VG sont très variés

N’ayant goûté jusqu’à présent que le Tabac Virginia et le Tabac Cacao je vous laisse donner votre propre avis sur le goût des liquides, mais de mon côté j’ai grandement apprécié les différents niveaux de nicotine proposés. C’est quelque chose que j’ai toujours regretté chez les autres marques ce découpage 0, 6, 12 et 18 mg/ml et malheureusement entre chaque dosage il y a une grande différence de hit, ce qui rend très difficile le passage de l’un à l’autre.

Vincent propose lui des taux de 0, 4, 6, 8, 10, 12, 14, 16 et 19 mg/ml ! En voilà une bonne idée pour les vapoteurs comme moi qui souhaitent réduire doucement le taux de nicotine de leurs e-liquides. Une excellente idée à laquelle vient s’ajouter également tout un choix de 8 ratios Propylène Glycol (PG) / Glycérine Végétale (VG) différents.

Avis Si vous aussi vous avez pu testé certains des e-liquides de Vincent alors venez donner vos impressions et votre note dans le tableau comparatif des e-liquides.

En tous cas pour ma part, après avoir testé quelques uns de ses e-liquides et l’avoir interviewé, j’ai pu faire à propos de Vincent dans les Vapes deux constats majeurs :

  1. Les arômes des e-liquides VDLV sont de très bonne qualité.
  2. Le Vincent n’est pas du tout dans les Vapes, il est même plutôt bien réveillé !

Interview de Vincent

Peux-tu te présenter brièvement ? Es-tu toi même vapoteur ? Si oui, quel est ton parcours avec la cigarette électronique ?

Bon, je m’appelle en fait Vyacheslav. Mais” Vyacheslav dans les Vapes ” étant une marque un peu compliquée à porter et à expliquer, j’ai préféré changer le prénom.
Plus sérieusement, je m’appelle vraiment Vincent. J’ai 36 ans, 2 enfants et je suis originaire de Bordeaux. Fumeur moyen mais dépendant à la cigarette, j’ai découvert l’e-cig début 2011 et j’ai été complètement bluffé par le principe : un dispositif qui se rapproche des sensations d’une cigarette, sans en avoir les principaux inconvénients… une petite révolution !

Je vapote donc depuis plus d’ 1 an 1/2, en ayant complètement arrêté la cigarette classique et sans avoir la moindre envie d’en fumer une !

De formation Ingénieur Métrologie et Qualité, entrepreneur dans l’esprit , la concrétisation du projet « passion/vocation » en idée « Vincent dans les Vapes » m’apparut claire d’un seul coup…

Comment t’es venue cette idée de faire des e-liquides ?

Passé l’enthousiasme du début et au bout d’un certain temps de vapotage, j’ai commencé à devenir un peu plus exigeant, comme je pense une bonne majorité de vapoteurs.

J’inhalais un produit mais je ne savais pas vraiment dans quelles conditions il était élaboré, ce qu’il contenait exactement et surtout, je commençais à me lasser de certains arômes qui avaient un goût chimique omniprésent. Après la fin d’un CDD dans un laboratoire de recherche et pendant plus d’un an, je me suis penché très sérieusement sur la composition d’un e-liquide puis sur celles des arômes naturels.

J’ai profité du réseau de l’université de Bordeaux en analysant des e-liquides et surtout en recherchant les exigences que ces produits induisent pour une réelle harmonie gustative. Cela m’encourageant même à faire appel à un « nez » professionnel.

Peux tu nous parler de ce “nez” qui travaille avec toi ?

Justement, j’allais en parler !

J’ai poussé le « vice » à faire appel à Patrick Hérault, créateur de la société Secrets de Parfums. Avec son parcours hors-normes (Ecole du Vin à Bordeaux, caféologue, aromaticien et spécialiste des parfums), il m’a tout de suite séduit par son écoute motivante pour l’e-cig ainsi que par sa définition de la subtilité et son infinie connaissance du monde des arômes. Il m’apporte toute son expérience dans le choix et le dosage des arômes, ainsi que sur des recettes d’assemblage. Il est un allié important pour les phases R&D de VDLV.

Ta société est implantée dans un institut de chimie. Peux-tu nous en dire plus ?

Plus ? Bien sur ! Institut Européen de Chimie et Biologie… et j’insiste 😉

Ce centre est un incubateur d’équipes de recherche international, placé sous la tutelle conjointe du CNRS, de l’Inserm et de l’Université de Bordeaux. L’IECB met à ma disposition des locaux de production et de stockage. Cette plateforme possède tous les équipements nécessaires à la qualité que je m’impose. Par le biais d’un contrat de prestations, le service de Résonance Magnétique Nucléaire de l’IECB réalise les analyses dont j’ai besoin pour garantir mes choix de matières premières et produits finis (Pureté, concentration nicotine…)

Comment vois-tu de manière générale l’évolution de la cigarette électronique ?

Quelles que soient les civilisations, l’homme fume depuis des millénaires et la cigarette électronique est simplement une évolution naturelle du « principe de combustion » extrêmement nocif vers un système de « vaporisation », plus sain. On se rapproche tellement des sensations d’une cigarette avec l’e-cig que je pense qu’elle remplacera à terme la cigarette classique. Peut être sous une autre forme, ou avec une composition d’e-liquide différent. Mais je pense sincèrement que c’est le début d’une grande aventure.

Il y a 40 ans encore, nous nous nourrissions et parfois buvions du vin ! Aujourd’hui , et plus que jamais, nous sommes devenus « gastronomes » et pour certains « œnologues ». Les sens évoluent naturellement vers le plaisir et j’aime à dire que bientôt, nombreux seront les “vapologues”!

Quels sont tes projets professionnels dans le moyen/long terme ?

Bien qu’indispensable, il est très difficile d’établir un prévisionnel sur l’activité de ma société. Cela dépend de tellement de choses . Il peut notamment y avoir une règlementation qui peut imposer un circuit de distribution, ou d’autres contraintes…

Pour le moment, je continue à travailler de manière à rester très proche de mes produits, en préservant une production à façon et en ayant toujours pour objectif de produire des e-liquides de qualité, avec une traçabilité et un circuit de contrôles et d’analyses irréprochable sur mes produits.
Dans le court terme, 3 nouvelles saveurs sont prévues pour cette rentrée.

Par ailleurs, ayant parmi mes associés le PDG de WIT France (www.drinkintube.com) l’innovation est au cœur de mes préoccupations et nous réfléchissons sérieusement sur un type de coffret Vin/Spiritueux/E-Liquide… l’accord et l’harmonie encore et encore !

Review Author:Review Date:
  • thomas68

    c’est un très bonne nouvelle d’avoir un nouveau producteur de liquide francais , le plus c’est toujours cette recherche de qualité 🙂
    Comment est le tabac virginia ? je suis très fan de liquide tabac et très fan du turkish de chez halo.

    • Salut Thomas, en fait c’est pas très gras comme e-liquide, et j’ai senti des notes de coco assez présentes sur un fond tabac assez sombre. Peu sucré, très bon hit en 12mg/ml, rien qu’à l’ouverture on sent les arômes naturels. Mais il faut que j’y revienne pour me faire une meilleure idée. a+

  • thomas68

    Hello,
    Merci pour le retour, ca m’a l’air sympa ,vivement que la gamme tabac se développe car le concept est très sympa 😉 cela seras peut être notre House of liquid français 😉
    Dans tout les cas je vais faire un petit essai 🙂

    • C’est vrai que c’est très axé fruits pour l’instant, étant fan des goûts tabac j’attends avec impatience le développement d’un peu plus de choix sur ce genre de saveur. Une question que j’aurai d’ailleurs du lui poser …

  • Cotentine

    Bonjour, après la lecture de cet article je suis allée sur le site et j’ai commandé un asssortiment de liquide fruité. Commande vendredi après midi, livraison mardi matin. Très bonne présentation. J’ai testé framboise et réglisse et je les trouve parfait : bon goût , et pas trop sucré .

  • DjAmAiii

    Bonjour, j’ai testé VDLV dans un vapstor lyonnais et j’ai tout de suite été séduit!!! J’ai donc commandé directement sur le site internet. Un excellent rapport qualité prix et une qualité française presque incomparable. Livraison et communication parfaite. Longue vie à VDLV

  • Bonjour

    Un autre fabricant français semble exister depuis décembre 2012, il s’agit de MyVap….

    Il fais pas trop de pub, et semble transformer des liquides issus de l’italien FA…

    Pas de site, et pas beaucoup d’enseigne le proposent, à voir

    DJ-CANET

  • William Maranon

    bonjour je travaille aux archives departementalles de gironde , je vapote deouis 2 mois , on as eu une formation incendie , et le formateur nous as dit qu’il etait interdit de de vapoter dans les lieus publics est ce
    vrai

  • fernandez.nelly@hotmail.fr

    J aimerais revendre les cigarettes electroniques et les recharges fabriques en france les prix merci salutations

  • styl-i

    le concept des produits translucide c est magique et tellement bon…… pour l instant ce sont les meilleurs pour moi, heureux de ma dernière commande passé… il sont modulables a l envie et aux besoins de chacun… c est tip top!

  • Sylvain Cluchet

    Etant un adepte des saveurs tabac j’ai découvert VDLV et plus précisément la saveur Tabac Jefferson.Aujourd’hui je ne peux plus m’en passer.