Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Dead Rabbit SE – Hellvape

Test : Dead Rabbit SE – Hellvape

    Annonce

Hellvape revient sur le devant de la scène avec une version plus légère de son classique, le dripper Dead Rabbit avec le Dead Rabbit SE. Plus léger, plus petit et peu cher, ce dripper propose différents coloris. Cet atomiseur est parfait pour ceux qui souhaitent découvrir la vape sur dripper reconstructible.

Un dripper multicolore

Le Dead Rabbit SE se décline en quatre coloris de top cap plastique qui sont directement fournis dans ce pack, tout en conservant les qualités de montage en simple ou double coil, postless, que propose le Dead Rabbit depuis ses débuts.

Caractéristiques techniques

Diamètre24 mm
Hauteur33
Poids g
Option BFPin BF inclus
Type de montagesimple ou double
Plateau de montagedouble
Plage d'utilisationselon montage
Arrivée d'airpar le haut
Drip Tip810
Matériauxplastique et acier inoxydable

Le coffret comprend :

  • Cloche de rechange
  • Pièces de rechange
  • Pin BF
  • Outil
  • Mode d'emploi

Une boîte à lapin mort assez complète

La boite est assez complète puisque l’on retrouve les quatre top caps (noir, transparent, bleu, rouge), le plateau de montage déjà intégré sur la version noire, un set de joints et de vis, un pin bottom feeder et trois petits outils pour aider à monter les coils avec facilité. Un kit assez complet, parfait pour ceux qui démarrent dans la vape reconstructible avec un dripper, mais également assez standard. Pas de fanfreluches pour Hellvape qui va à l’essentiel.

Un lapin mort qui fonctionne bien

Ce qui a valu son nom au dripper (Dead Rabbit), c’est la forme de son plateau de montage, qui laisse imaginer deux oreilles de lapin vues de profil. Et ici, la marque ne s’est pas embêtée à repenser son dripper, puisqu’il s’agit de celui du Dead Rabbit V2 RDA. Le plateau est donc ici un peu plus haut que celui du Dead Rabbit première version, avec deux petites ailettes sur les côtés pour éviter que le top cap ne tourne et ainsi mieux placer les airflows en face du coil. La cuve reste donc très petite, sachant que le dripper ne fait que 24 mm de diamètre. Les oreilles de lapin, soit l’endroit où vous installez les coils, est également plus proche du socle, qui lui-même comprend les deux trous permettant l’arrivée de liquide en cas d’utilisation en bottom-feeder. L’un des avantages de ce dripper est également de pouvoir le monter indifféremment en simple ou en double coil.

Le plateau est donc agréable à utiliser, même si il ne faut pas espérer pouvoir placer des coils énormes dessus, la place étant restreinte, notamment du fait de la faible hauteur de la cloche et de sa matière.

Un lapin qui sonne quatre cloches

Ces quatre cloches, ou top caps, présents en différents coloris dans la boite, sont sur le principe, une excellente idée car le dilemme de tout vapoteur qui souhaite assortir sa box avec son dripper s’en retrouve résolu. Quatre coloris (noir, transparent, bleu et rouge) sont présents et devraient contenter tout le monde.

 

Ce qui pose plus question est la qualité du produit. Ces différentes cloches sont faites en plastique (ce qui explique le prix très bas du dripper) et d’une seule pièce. Ici pas moyen de changer le drip-tip, et les airflows sont, de fait, fixes. Seule une rotation sur la base peut permettre de réduire légèrement le débit d’air en décalant le flux sur le coton plutôt que la résistance. Cela reste néanmoins un réglage suffisamment léger pour être presque imperceptible.

Au vu de la hauteur de la cloche, il faut faire attention au moment du montage à ne pas laisser les coils monter trop haut car, celle-ci étant en plastique, un risque de détérioration à force d’usure est possible, même si cela n’a pas bougé pendant le test. Le bloqueur, en plastique, peut rapidement être éraflé et poser des problèmes lorsque l’on cherche à dévisser le dripper. Il faut donc y aller doucement dans ces moments-là, sous peine de casser la patte plastique.

Un lapin assez savoureux

Le Dead Rabbit SE offre un rendu des saveurs somme toute correct pour peu que l’on sache choisir son coil et son coton. Le volume de vapeur est aussi suffisamment important pour satisfaire les amateurs de gros nuages. Sur sa gamme de prix, on ne trouve pas vraiment de dripper offrant de meilleurs qualités de vape. C’est une franche réussite de la part de la marque sur ce point.

En résumé

On aime

  • Plateau de montage du Dead Rabbit V2
  • Simplicité et efficacité
  • Quatre coloris pour les cloches
  • Son prix

On n’aime pas

  • Les cloches en moulage d'une seule pièce
  • Le plastique des cloches
  • Un airflow très peu réglable

Conclusion

4,6 /5

Ce Dead Rabbit SE de Hellvape laisse donc une impression mitigée. Le plateau du Dead Rabbit V2 fonctionne bien, c’est une certitude, mais l’aspect un peu pauvre des cloches est assez dommageable, malgré la bonne idée de la proposer en plusieurs coloris. Toutefois, au vu du pris vraiment bas du produit, et de ses qualités de vape, l’usage du plastique se comprend et s’explique. En tous cas ce dripper ravira tous ceux qui veulent débuter la vape sur ce type de matériel sans débourser un SMIC...

Le Dead Rabbit SE en images

Les commentaires sont fermés.