Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Drippers » Test : Dead Rabbit RDA – Hellvape

Test : Dead Rabbit RDA – Hellvape

  • Par , le 29/03/2018 à 16h32
    Annonce

Le Dead Rabbit de Hellvape a provoqué un réel engouement dès sa sortie. Dripper a priori plutôt orienté production de vapeur, il tente comme de nombreux modèles similaires de ne pas pour autant sacrifier le rendu des saveurs. Proposé un prix très raisonnable, il y parvient assez bien.

Un dripper à succès

Le moins que l’on puisse en dire, c’est que le Dead Rabbit RDA est un dripper à succès. Immédiatement hors stock un peu partout dès sa sortie, il est à nouveau disponible et facile à trouver. Il tient son nom de la forme de ces posts qui ressemble à des oreilles de lapin quand on les regarde de face, et pour la petite histoire au nom d’un des deux principaux gangs du film Gangs of New York dont Heathen, le concepteur du RDA, est fan. Rien à voir donc avec une quelconque cuniculophobie, rassurez-vous.

Assez classique dans ses dimensions, le Dead Rabbit profite d’excellentes finitions pour un prix contenu. Les ajustements sont précis, les joints bien calibrés et les surfaces agréables. La gravure du logo est profonde et nette ce qui participe largement à la réussite esthétique de ce dripper. Le drip tip en résine est également très réussi et vous trouverez dans les pièces détachées un autre drip tip en Delrin ainsi qu’un adaptateur pour les drip tip 510.

Revue technique

Les caractéristiques essentielles du Dead Rabbit RDA

Type de matériel dripper
Diamètre 24 mm
Hauteur 33 mm
Type de montage simple / double coil
Arrivée d’air par le haut
Drip Tip 810
Matériaux inox, Delrin

Le coffret comprend

Dead Rabbit RDA (x1), pièces de rechange (x1), pin standard (x1), pin BF (x1), drip tip (x2), adaptateur 510 (x1)

Son flux d’air est ouvert

Un rapide coup d’œil aux ouvertures du passage de l’air suffit à deviner qu’on n’est clairement pas en présence d’un dripper prévu pour l’inhalation indirecte. Grand ouvert, le flux d’air est très aérien, un peu restrictif par rapport à une respiration libre, pour une vape agréable aux alentours des 100 W. Le réglage se fait en tournant la bague supérieure, ce qui est assez pratique avec les motifs gravés qui permettent d’avoir une bonne prise en main. On peut ainsi aller jusqu’à un flux d’air relativement restrictif pour vaper autour des 50 W.

Le top cap dispose de trois ouvertures, deux symétriques pour le double coil est une pour le simple coil. Je n’ai définitivement pas trouvé l’intérêt de cette dernière puisqu’avec une seule résistance elle est logiquement positionnée au milieu du plateau. Le rendu des saveurs est alors nettement meilleur avec les deux ouvertures utilisées simplement en réduisant le flux d’air. On peut effectivement positionner l’unique résistance sur le côté et utiliser l’ouverture d’air prévue pour le simple coil, mais le rendu est moins bon.

Le plateau se rapproche d’un postless 

Le plateau de ce dripper est particulier à plus d’un titre. À commencer par la disposition des posts bien sûr, qui ressemble sur le principe à celle d’un plateau postless dont le serrage des vis aurait été surélevé. Les montages se positionnent de la même manière, mais cela laisse plus de marge de manœuvre sur la longueur des pattes des résistances. Si elles sont un petit peu trop longues, il est facile de les couper par dessous.

Pour positionner les résistances, n’hésitez pas à laisser quelques millimètres entre les spires et les posts de manière à les surélever un petit peu, et à les placer plus vers l’extérieur que vers l’intérieur du plateau. De cette manière, les résistances seront juste en face et à la bonne hauteur par rapport aux arrivées d’air.

Positionnées ainsi, les résistances ont l’air sensiblement trop basse par rapport aux arrivées d’air mais le top cap va le diriger vers le bas.

Une fois le dripper remonté, les résistances sont juste en face des arrivées d’air.

Un dripper agréable

À l’usage, le Dead Rabbit est très agréable. Les montages sont faciles à installer, et on peut envisager tous les types de résistances pour une vape agréable de 50 à 120 W environ. Le flux d’air est agréable et a peu de turbulences. Quant au rendu des saveurs, il est très bon sans être exceptionnel. Le succès de ce dripper est finalement assez facile à comprendre, il n’a rien de remarquable en soi mais a beaucoup de qualités et aucun gros défaut.

Au chapitre des défauts on peut éventuellement relever l’inutile réglage simple coil, sans aucune incidence puisqu’il suffit de ne pas l’utiliser, et une cuve inexistante. Ce dernier point est assez largement compensé par les ouvertures d’air en haut du dripper, puisqu’une fois la cloche remise en place c’est tout le fond du RDA qui fait office de cuve. Veillez simplement à ne pas l’ouvrir juste après avoir drippé sous peine de voir très logiquement le liquide s’échapper. À ce détail près, la conception de ce dripper le rend très peu sensible aux fuites.

En résumé

On aime

  • Ses finitions et sa réalisation
  • Sa polyvalence
  • L’originalité
  • Le flux d’air
  • Le très bon rendu des saveurs

On n’aime pas

  • La cuve peu profonde

Conclusion

4 /5
 

Le Dead Rabbit connaît un succès mérité. Il est proposé à un tarif très raisonnable et offre une très bonne qualité de réalisation et de finitions. Les montages sont faciles à installer et il n’a aucune tendance à fuir. On peut l’utiliser en simple ou en double coil avec dans les deux cas une vape agréable et un très bon rendu des saveurs. On peut lui reprocher une cuve peu profonde, même si cela reste peu contraignant à l’usage, mais au-delà de ce point il ne présente pas de véritables défauts. Un très bon dripper si vous appréciez la vape aérienne entre 50 et 120 W.

 

Le Dead Rabbit RDA de Hellvape en images

 

Pour ne rien manquer de l’actualité de la vape, rejoignez les 6 500 abonnés à notre newsletter et recevez chaque semaine nos derniers articles !

Name of Reviewed Item: Dead Rabbit RDA - Hellvape Rating Value: 4 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2018/03/Couverture-dead-rabbit-rda.jpg Review Author:Review Date: