Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » MODs » Test : Captain PD270 – Ijoy

Test : Captain PD270 – Ijoy

Ijoy est résolument une société qui innove, comme nous avons pu le voir dernièrement sur le Vaping Post avec le test de la RDTA Box Mini. Cette fois, le fabricant revient sur le marché des box puissantes avec beaucoup d’autonomie et propose la première box embarquant les nouveaux accus au format 20700 : la Captain PD270. Alors est-ce que ce nouveau format va révolutionner le marché ?

Plus de puissance et d’autonomie, les nouveaux accus format 20700

Pour Ijoy, il ne fait aucun doute que le format 18650 a fait son temps, et ils le clament haut et fort. Ce nouveau format, développé initialement pour la société Tesla, fait ici sa première apparition dans le monde de la vape. Afin que chacun puisse s’adonner au plaisir de ces 20700, la Captain est livrée avec deux de ses accus aux couleurs d’Ijoy. Affichant une puissance de 3000 mAh pour une décharge de 40 A, je ne pourrais malheureusement pas effectuer de tests plus poussés afin de savoir si les chiffres annoncés sont réels ou pas, mes compétences en la matière se bornant à insérer un accu dans le bon sens dans le chargeur. D’après ce que j’ai pu lire sur la toile, on s’autorise à penser dans les milieux autorisés, qu’en réalité, les valeurs soient plus proches des 30 A, mais un vrai 30 A d’excellente qualité. Arrivant péniblement à tirer 15 A de mes accus les jours de fête, j’ai encore de la marge.

On pourrait penser que 2 mm de diamètre et 5 mm de hauteur de plus, finalement, ce n’est pas grand-chose. Mais une fois en main, la différence est bien réelle et il n’est guère possible de se tromper. Je pense que si l’on souhaite obtenir une box double accus de taille raisonnable pour garder une bonne prise en main, ce format sera peut être la limite. Bien entendu, le poids est lui aussi légèrement plus important : 46 g pour une 18650 Samsung et 57 g pour la 20700 Ijoy.

Évidement, qui dit nouveau format fait immédiatement penser à la façon dont ces accus vont pouvoir être rechargés. Pour une fois, je n’ai pas vu dans la notice de contre indication à effectuer cette opération par l’intermédiaire de la box. Étant cependant de nature assez suspicieuse, j’ai quand même chargé ces accus avec mon chargeur, un Xtar Dragon. Ça passe juste, mais aucun problème. Le format est différent, mais la technologie embarquée reste la même, et si votre chargeur est capable d’accueillir le format 26650, je pense que ce sera gagné, les contacteurs allant souvent jusqu’à 70 mm de longueur ce qui sera le minimum.

Un packaging complet

Comme d’habitude chez Ijoy, la boite est sobre et avenante, et le contenu intéressant ; accompagnant l’objet tant convoité, on y trouve donc les 2 accus en 20700, un adaptateur en silicone pour 18650, un câble micro-USB, un manuel en anglais et en chinois et une carte de garantie.

L’adaptateur pour 18650 possède à son extrémité des contacts en cuivre ou peut-être en laiton. Les accus s’y insèrent et se retirent parfaitement, y compris pour ceux possédant un wrap d’une couche. Aucune difficulté non plus à entrer ou a sortir l’ensemble de la box. Merci Ijoy d’avoir pensé à cet accessoire bien pratique.

Revue technique

Caractéristiques essentielles de la Captain PD270 de chez IJOY :

  • Hauteur : 89 mm
  • Largeur : 48 mm
  • Épaisseur: 32 mm
  • Poids : 169 g seule – 285 g avec deux accus 20700
  • Matière : Alliage de zinc / carbone
  • Puissance : de 5 à 234 W
  • Plage de tension de sortie : non renseigné
  • Batterie : 18650 avec adaptateur ou 20700
  • Rechargeable par le port micro USB
  • Plage de résistance : de 0,05 à 3 ohms
  • Modes de vape : puissance, contrôle de température en Ni200, Titane et Inox, mode TCR ( deux mémoires)
  • Contrôle de température : de 149° à 316°C
  • Écran OLED de 0,96 pouces – 17 mm × 17 mm
  • Connectique : Pin 510 monté sur ressort
  • Coloris : gun, black et rainbow

La boite contient :

  • Une box Captain PD270
  • Deux accus 20700 de 3000 mAh / 40 A
  • Un adaptateur 18650 / 20700
  • Un câble USB
  • Un manuel d’utilisation en anglais et chinois
  • Une carte de garantie

Une box très bien finie, mais imposante

Avec ses deux accus 20700 embarqués, la Captain affiche quand même 285 g sur la balance. Ajoutez à cela ses dimensions respectables, on est résolument en présence d’une box qui préférera l’intérieur d’une habitation plutôt que la poche arrière d’un pantalon. Malgré cet embonpoint, je trouve qu’Ijoy s’est plutôt bien débrouillé et que la Captain à su rester suffisamment compacte pour être manipulée facilement par ceux qui ne possèdent pas une main de géant.

La face principale est composée d’une bande centrale en verre de 23 mm de large sur toute la hauteur qui en plus d’être fort jolie, se montrera particulièrement encline à retenir les traces de doigts et malheureusement, également sensible aux rayures. Au milieu de cette bande se trouve un écran OLED de 17 × 17 mm (0,96 pouce) très lumineux, affichant toutes les informations utiles : la puissance, le niveau de charge séparé des accus, la valeur de la résistance, la puissance de sortie des accus en ampère, la tension de sortie (remplacée par la température en mode TC), le mode de vape (W ou TC) avec le preheat, le nombre de bouffées et le temps de la dernière bouffée. Si l’affichage de la puissance est bien affiché en caractères larges, le mode de vape (W ou TC) est quant à lui peu lisible, car assez petit et relégué en bas à droite. Ceux qui naviguent entre ces deux modes devront peut-être faire un peu plus attention, car il est difficile de savoir au premier coup d’oeil, surtout après cinquante ans, dans quel mode se trouve la box.

En dessous de l’écran se trouvent Tic et Tac, les boutons + et – qui produisent ce doux clic éponyme, et pour finir la prise micro-USB qui servira, vous vous en doutez, à recharger la box et la mettre à jour.

De part et d’autre de l’écran, ainsi que sur les tranches et à l’identique sur la face arrière, le revêtement est en carbone du plus bel effet et offrira un excellent grip. Le design est plutôt bien réussi, agréable à l’œil.

La Captain existe en 3 teintes : black, gun et rainbow. Quelle que soit la couleur, toutes les box possèdent le revêtement carbone, mais si vous ne trouvez pas cela à votre goût, il existe dix-huit stickers différents pour modifier cet aspect. Je ne sais pas par contre s’ils seront un jour importés en France.

Sur le côté gauche se trouve le bouton fire. De bonne dimension, 23 × 20 mm, il est parfaitement flush et courbé sur les côtés pour mieux accompagné le pourtour de la box. Facilement trouvable, il est actionnable en appuyant un peu n’importe où sur sa surface, sauf bizarrement en bas. Le clic est ferme, sans aucun jeu et produit un son commun à ce type de bouton.

La disposition de la face arrière étant identique à l’avant, avec un discret logo Captain au milieu de la bande en verre, passons au top cap qui ne comporte que le connecteur 510. De bonne longueur, il possède bien sûr un plot positif monté sur ressort. En haut de ce connecteur se trouvent quatre fentes permettant la ventilation des atomiseurs possédant une prise d’air par le dessous, le tout très légèrement rehaussé par rapport au sommet de la box. Cette solution permet certes de protéger la box des rayures lorsque l’on monte et démonte un atomiseur, mais par contre, laisse apparaître un tout petit gap entre la box et le bottom cap de l’atomiseur. Bien entendu, avec ses 32 mm d’épaisseur, la Captain permettra de recevoir tous les diamètres d’atomiseurs actuels.

La trappe d’insertion des accus est logiquement située en dessous. Pour l’ouvrir, il faut la pousser vers l’arrière, une petite rainure au centre permettant d’y insérer un ongle pour faciliter l’opération. Le lecteur le plus attentif remarquera qu’il n’y a pas de trou de dégazage des accus. ni même pour ventiler le chipset d’ailleurs. On espère que cette trappe est totalement perméable, parce que deux 20700 qui dégazent ça doit être quelque chose.

La charnière présente un jeu normal, les inscriptions sur la polarité des accus auraient cependant mérité d’êtres un peu plus lisible.

Une fois les accus insérés et la trappe fermée, rien ne bouge si l’on secoue la box, y compris avec des 18650 et l’adaptateur. Il en vas de même pour les boutons qui restent bien sagement à leur place.

La Captain est donc très bien assemblée avec les matériaux de qualité, je n’ai pas vraiment de reproche à lui faire.

La Captain à l’utilisation

Traditionnellement chez Ijoy, le chipset a été développé par IWEPAL qui une fois de plus, a fait du bon travail. Les modes puissance, contrôle de la température et TCR sont disponibles, 2 emplacements mémoires étant accessibles pour le TC et deux autres pour le TCR.

Le preheat sur les trois premières secondes de bouffée est également présent avec 4 modes :

  • Normal, la valeur est la même que la puissances
  • Hard, 30 % de plus que la puissance
  • Soft, 20 % de moins que la puissances
  • User, à définir sous forme graphique suivant ses préférences

Mis à part les réglages inhérents au mode de vape et qui consistent essentiellement à choisir la puissance ou la température, les autres réglages possibles sont la remise à zéro du compteur de bouffée et la durée d’affichage que l’on peut choisir entre 10, 30, 60 et 90 secondes. C’est tout, et pour ma part, je trouve ça très bien. L’apprentissage se fera en 2 minutes et hop, on vape.

Aucune mise à jour de la box n’étant disponible, je ne l’ai pas essayé, mais il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas. La recharge par USB se passe bien, la box ne chauffe pas, mais l’intensité de chargement semble limitée à 1 A si j’en juge par le temps qu’elle met à recharger entièrement les 20700. À noter que le mode passthrough n’est pas disponible et bien entendu, toutes les protections sont présentes, que du classique.

La vape produite par la Captain est de qualité, sans aucune variation de vape, la box se montrant très réactive. Concernant l’autonomie des 20700 et pour vous donner un ordre d’idée, je peux tirer environ 400 bouffés d’environ 6 secondes à une moyenne de 27 W jusqu’au message indiquant qui faille les recharger, sachant qu’ils ne sont pas encore rodés. Ces 20700 se révèlent donc bien être un choix assez judicieux pour ceux qui recherchent puissance et/ou autonomie.

En résumé

Points positifs :

  • Première box fonctionnant avec des accus 20700
  • Livrée avec 2 accus 20700
  • Sa qualité de fabrication
  • Son design
  • L’adaptateur 18650
  • Son écran
  • La qualité de la vape

Points négatifs :

  • Euh…
  • Le manuel uniquement anglais/chinois
  • Les façades en verre sensible aux rayures

Conclusion

Notre note : 5/5. Alors, c’est qui le boss ? Pas facile de trouver un vrai défaut à la Captain. Elle est puissante, bien finie, possède une autonomie de 6000 mAh et possède un rapport qualité-prix très intéressant. Avec la Captain, Ijoy marque assurément une étape que d’autres constructeurs ne vont pas tarder à suivre, c’est sûr. En attendant, je ne pourrais que vous conseiller cette box, vous ne serez pas déçu.

Captain PD270 en images

 

Pas vraiment convaincu par la box Captain PD270 ?

Pas de problème, nous avons d’autres options pour vous parmi nos tests récents. Avec notamment : 

  • La Cuboid 200W de Joyetech : une jolie box, très bien finie, dotée d’un excellent chipset, imposante, mais bien pensée ergonomiquement. Note de 4/5.
  • La Reuleaux RX2/3 de Wismec : une box très puissante et/ou très autonome, sans être trop volumineuse, solide et performante. Note de 4,3/5.
  • Pour rester chez Ijoy, la Lux Dual 26650, une box hors-norme qui plaient aux vapoteurs adeptes de fortes puissances et d’autonomie XXL. Note de 4/5.
Name of Reviewed Item: Captain PD270 - Ijoy Rating Value: 5 Image: https://fr.vapingpost.com/wp-content/uploads/2017/05/ijoy-captain.jpg Review Author:Review Date: