Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Kits » Test : Boxx – Aspire

Test : Boxx – Aspire

  • Par , le 27/05/2021 à 16h22
    Annonce
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Le fabricant Aspire a le vent en poupe depuis le début d’année. Pod, box double accu, atomiseur, kit… Tout semble réussir à la marque, qui frappe fort avec la Boxx, un système All In One. Placé sur le segment haut de gamme, ce kit propose une vape polyvalente simple d’emploi et au design ravageur !

 

Le tout en un de l'année ?

La Boxx d’Aspire est un box au format 18650 qui accueille des réservoirs compatibles avec l’essentiel des résistances de la marque dans sa version “basique”. En version plus évoluée, un plateau reconstructible signé par le modeur Atmizoo vient compléter le kit. Ultra complet, au look hyper travaillé, la Boxx risque de faire des émules dans le monde des kits tout en un de qualité. Bien joué Aspire !

Caractéristiques techniques

Dimensions du mod52,5 x 87 x 24 mm
Poids du mod160 g
Format d'accus18650
Chargecharge externe
Puissance maximale60
Diamètre max. de l'atomiseur
Modes disponiblesWatts, Volts, Bypass
Dimensions du clearomiseurcartouche intégrée
Poids du clearomiseur14.5 g
Capacité du clearomiseur4 ml
Plages d'utilisation10 à 55 W
Remplissagepar le côté

Le coffret comprend :

  • Mod
  • Réservoir de rechange
  • Pièces de rechange
  • Résistances
  • Drip tip
  • Mode d'emploi

Pratique et design

La Boxx d’Aspire est un mod tout-en-un. C’est une box qui accepte un accu au format 18650 avec un chipset délivrant jusqu’à 60 W. Sous un capot glissant, elle accueille une cartouche pour l’e-liquide et de nombreuses résistances de la marque. Mais ce n’est pas tout. Dans sa version premium, on peut lui adjoindre un plateau reconstructible signé du modeur Atmizoo dont la réputation n’est plus à faire. Le haut de la Boxx est équipé d’un bouchon pour la trappe à accu. Il est ajouré, ce qui garantit davantage de sécurité si la batterie venait à dégazer. Quelques tours suffisent pour le dévisser. Un drip tip glissé sur une base  qui se visse sur un orifice prévu à cet effet vient compléter l’ensemble. Pas d’inquiétude, dans sa version la plus prestigieuse, un adaptateur à drip tip 510 standard est fourni. Le travail d’usinage est remarquable, sans la moindre fausse note.

Un des côtés de la Boxx est gravé profondément du nom du modèle. C’est à la fois discret et parfaitement intégré. Aucune faute de goût n’est à déplorer. Juste en dessous de cette inscription se trouve le bouton de déclenchement. Il est en retrait par rapport au reste du corps du mod pour une utilisation plus confortable avec l’index ou le majeur. On peut appuyer avec le pouce, mais il faut tenir la box un peu plus bas. C’est selon les préférences individuelles, mais dans tous les cas, que l’on soit droitier, gaucher, amateur d’appui au pouce ou à l’index, le confort n’est pas remis en question. Le bouton de déclenchement dépasse à peine de son emplacement et l’appui, pour produire la vapeur, est franc sans être trop ferme. Le panneau ajouré, par deux grandes fentes, cache l’emplacement de la cartouche. Ces ouvertures participent au design de la Boxx et, en partie, au refroidissement du coil qui s’opère essentiellement sous la résistance.

Un tube, situé sur le côté, loge la batterie au format 18650. Un seul sens de placement de l’accu est possible, positif vers le bas. En cas d’erreur, la Boxx est protégée contre l’inversion de polarité. Son aspect est rainuré, en son milieu, pour donner un plus de dynamisme au mod.

Le capot qui protège le réservoir est maintenu par 4 aimants qui font parfaitement leur office. Pour le retirer, deux options sont possibles. Soit on tire dessus pour accéder au réservoir, soit on le fait glisser. C’est dans cette configuration que nous préférons utiliser la Boxx. En effet, il est possible de remplir la cartouche sans tenir la plaque protectrice dans la main. Elle est maintenue par les deux aimants supérieurs. Simple et pratique !

Le refroidissement de la résistance se fait par le dessous. De chaque côté du mod, deux ouvertures forment un tunnel commun qui remonte à la base du logement de la cartouche pour l’apport d’air du coil. En complément les ouvertures de la plaque protectrice apportent un plus de ventilation à la résistance.

Sous la Boxx, on trouve l’écran qui n’est pas sans rappeler celui de la Mixx. La luminosité est excellente et l’affichage va droit au but. La Boxx délivre jusqu’à 60 W, ce qui est cohérent avec l’emploi d’un accu 18650. Les menus sont particulièrement simples. Un mode Watts, un mode Volts et un mode Bypass, en plus de quelques options de verrouillage et de rotation de l’affichage. Et, au final, c’est idéal. Adieu les menus complexes et parfois trop gadgets. Ici, on va à l’essentiel tout en proposant différentes options. L’écran est légèrement en retrait par rapport à la base de la Boxx pour éviter de le rayer. Seule la base elle-même est sujette aux rayures.

La vape pour tous

Dans sa version la plus évoluée, trois cartouches sont fournies dans le kit. Une est adaptée aux résistances Nautilus du fabricant. La seconde est prévue pour les résistances BP. Enfin, la troisième est dédiée au reconstructible, la Qbix, réalisée par le modeur Atmizoo. Et quand on connait le nombre de résistances disponibles tant au niveau d’Aspire, que les possibilités offertes par des résistances faites soi-même, l’éventail de possibilités est énorme ! Que ce soit pour l’inhalation indirecte (bouche puis poumons comme pour une cigarette de tabac) ou pour l’inhalation directe (directement dans les poumons), il y en a pour tous les goûts. Seuls les vapoteurs adeptes de grosses puissances ne peuvent s’orienter sur ce kit. Pour les autres, la Boxx sait tout faire !

La cartouche de 4 ml dédiée au résistances Nautilus est fournie avec deux résistances. La Bvc coil d’une valeur d’1,8 ohm et la Nautilus 2S en mesh de 0,7 ohm. La plage d’utilisation se situe entre 10 à 14 W pour la première et entre 20 à 25 W pour la seconde.

Un adaptateur permet de visser sa résistance dessus. Cet accessoire dispose d’un bague de réglage du flux d’air pour restreindre pour augmenter l’apport d’air. La mise en place est d’un simplicité déconcertante. On visse sa résistance dessus et on emboite l’ensemble dans la cartouche. Pour chaque cartouche, un petit opercule en silicone est à soulever pour remplir en e-liquide. Nous n’avons rencontré aucune difficulté sur cette étape. La tenue l’opercule se retire facilement et la tenue est sans reproche.

La seconde cartouche est prévue pour les résistances BP. Dans le kit premium, 4 résistances sont fournies. La BP mesh à 0,17 ohm (pour une utilisation entre 45 à 55 W), la BP mesh coil 0,3 ohm (pour une utilisation entre 30 et 40 W), la BP coil 0,6 ohm (utilisation de 15 à 25 W) et enfin la BP coil de 1 ohm pour une utilisation entre 10 et 16 W. Aucun adaptateur n’est nécessaire pour ces résistances. Le flux d’air n’est donc pas ajustable.

Pour couronner le tout, le Qbix est le réservoir reconstructible pensé par Atmizoo. C’est un simple coil qui autorise une multitude de montages que ce soit en MTL ou en DL. Pourquoi un si petit plateau peut convenir à ces deux configurations ?

La réponse est assez simple.Dans le kit sont fournis de petits plugs de différents diamètres à placer sous la résistance et en haut de cheminée pour augmenter ou réduire le flux d’air. On peut donc aisément vapoter en MTL très serré à du DL bien plus ouvert en changeant juste ces deux pièces. Il est possible d’envisager des combinaisons entre insert du haut et insert du bas selon son propre style de vape. Les possibilités sont nombreuses et il parait peu probable de ne pas trouver sa configuration idéale.

Du côté de la vape, les résistances préfaites ne déçoivent pas. Aspire est largement connu pour la qualité de ses coils surtout destinés au débutants qui cherchent une vape serrée. Mais les coils BP ne sont pas en reste et produisent d’excellentes saveurs et une vapeur généreuse. Que l’on cherche un sensation proche d’une cigarette de tabac ou que l’on souhaite produire quelques nuages volumineux, la Boxx est au rendez-vous. Seule la résistance à 0,17 ohm nous parait un peu gourmande en liquide et en autonomie sur ce setup. Il vaut mieux la réserver à un usage ponctuel sauf à prévoir quelques accus d’avance pour tenir une journée complète.

La cartouche Qbix est tout aussi excellente. Nous avons testé de nombreux montages avec des coils MTL ou DL (jusqu’à 35 W) et le moins que l’on puisse dire c’est que cela fonctionne parfaitement. La mise en place de la résistance est facile, le cotonnage évident. Aucune fuite, aucun suintement, rien n’est à déplorer. Le saveurs sont top, la vape est douce, fine et précise. Notre seul regret est la difficulté à extraire ce réservoir qui, une fois en place, à bien du mal à sortir naturellement sans un petit outil.

 

En résumé

On aime

  • Design
  • Vape tout style
  • Chipset facile
  • Qualité de fabrication
  • Saveurs idéales
  • Disponibilité des résistances

On n’aime pas

  • Cartouche Qbix difficile à retirer
  • Résistance à 0,17 ohm gourmande

Conclusion

4,9 /5

Le kit Boxx est probablement le kit All In One de l'année. Ultra complet et au design impeccable, il sait tout faire sans difficulté. La vape est excellente, les finitions parfaites, le choix des résistances énorme. Pour couronner le tout, un plateau reconstructible d'un modeur vient compléter l'ensemble. Au final la Boxx est presque 2 fois moins cher que certains kits AIO du même genre. On regrette cependant la difficulté de retrait de la cartouche Qbix et la résistance 0,17 ohm très énergivore.

Le Boxx en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.