Vous êtes ici : Vaping Post » La boîte à questions » Questions pratiques » Savoir prendre le temps d’arrêter de fumer avec la vape

Savoir prendre le temps d’arrêter de fumer avec la vape

Mis à jour le 4/10/2022 à 17h48
    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Geekvape
  • VDLV
  • Dlice

“Combien de temps le fût met-il pour se refroidir après que l’obus a été tiré ?” 
“Un certain temps !” 
Fernand Reynaud

Il arrive régulièrement dans les boutiques des clients qui ont un plan très précis pour leur arrêt du tabac et de la vape. Malheureusement, pour que la vape leur soit profitable et efficace, la première chose à faire est de les refréner.

Allegro ma non troppo

“Bonjour, je souhaite acheter une cigarette électronique pour arrêter le tabac, et ensuite arrêter le vapotage”.

Cette phrase est la variante aimable d’une demande régulièrement entendue en boutiques. Aimable, non pas à cause du ton du client, mais parce qu’il en existe des variantes plus exigeantes : “en six mois”, “en un an” ou bien la question “j’en ai pour combien de temps ?”.

Il faut se mettre à la place de ces clients : leur demande est légitime. Ils veulent se débarrasser d’une addiction, la cigarette, pour se libérer, parce qu’ils se sentent à raison prisonniers de son carcan, mais ne veulent pas retomber dans une autre addiction. C’est leur droit, et il est vrai que l’information dispensée par la presse généraliste peut soulever ce type de problématiques.

Les fumeurs, dans les boutiques de vape, ont peur de remplacer une addiction par une autre.

Simplement, ils ont partiellement tort, et il va falloir le leur faire comprendre avec tact, pour leur bien. Le tort de cette démarche, c’est que l’impétrant défumeur se met une pression supplémentaire et inutile, en sautant plusieurs étapes : il songe déjà à l’arrêt de la vape alors même qu’il fume encore et n’a même pas choisi son kit.

Et là, ce qu’il faut expliquer est à la fois simple et complexe : “chaque chose en son temps”.

La vape et le tabac

Un fumeur passe à la vape souvent après avoir essayé d’autres méthodes et échoué.

Le fumeur qui entre dans une boutique de vape n’en est, souvent, pas à sa première tentative. Il a peut-être essayé les patchs, l’acupuncture, l’hypnose, les médicaments, l’arrêt net, la diminution progressive… et il se retrouve dans une boutique de vape. Pourquoi ? Sans doute parce qu’on lui a dit que la vape fonctionnait, souvent parce qu’il en a des exemples sous les yeux.

La première chose à lui faire comprendre, c’est que s’il veut réussir, il va devoir faire confiance au vendeur en face de lui. Parce que ce dernier connaît le matériel, les taux de nicotine, et pourra lui proposer un kit adapté à lui.

La vape a l’avantage de pouvoir s’adapter précisément aux besoins du fumeur. 

Une des immenses forces de la vape est de pouvoir s’adapter au fumeur pour le faire arrêter. Et c’est une excellente chose, parce que chaque profil est différent. On en voit des exemples, deux fumeurs qui consomment la même marque, les mêmes quantités journalières, avec les mêmes habitudes. Et pourtant, un arrivera facilement à stopper avec un dosage de 12 mg dans son liquide, alors que l’autre aura besoin de 18.

Mais ses souhaits et ses besoins sont souvent différents. 

Mais le vendeur sait aussi que certaines personnes peuvent arrêter cigarette et vape en trois semaines et d’autres en deux ans. Nous ne sommes pas tous égaux devant les dépendances.

Deux étapes cruciales

Une défume réussie avec la vape, ce n’est pas uniquement arrêter de fumer, c’est s’assurer que l’on ne recommencera pas. 

Ce que le vendeur doit alors expliquer clairement à son client, c’est que la vape est une addiction moins dangereuse que la cigarette, et qu’elle est un moyen de s’en libérer. Dès lors, commencer avec elle en pensant déjà à s’en débarrasser, c’est se mettre la pression du calendrier et risquer de tout laisser tomber alors que le processus n’est pas achevé.

Et le temps que cela prend, c’est le temps nécessaire, ni plus, ni moins. 

Le ou les processus, d’ailleurs. Parce que si la première étape est évidente et connue de tous, la seconde l’est moins. La première étape, c’est arrêter de fumer des cigarettes. La deuxième, c’est s’assurer qu’on ne recommencera pas.

Dès lors, la seule réponse valable à donner à un candidat défumeur qui demande “combien de temps ça va me prendre ?” est “le temps nécessaire”.

Aide la vape, la vape t’aidera

Remplacer la cigarette par la vape, c’est se libérer d’une addiction mortelle par une addiction qui fournit sa propre porte de sortie.

Le candidat à l’arrêt de la cigarette doit comprendre que la vape est un espoir sérieux de se libérer d’une addiction dont il a déjà échoué à se débarrasser. Certes, en remplaçant momentanément cette addiction par une autre, mais ce n’est pas grave. Parce que la vape ne contient pas les additifs du tabac, goudron en tête, et ensuite, parce que c’est une addiction qui contient sa propre porte de sortie.

Arrêter la vape est possible, les méthodes pour cela sont connues, sachant cela, le fumeur doit se consacrer à l’essentiel : se libérer du tabac. 

Plus profondément encore, il a peur de la vape. Il faut essayer de comprendre pourquoi, et soit lui démontrer que cette peur est irrationnelle, soit qu’il y a une solution pour la vaincre.

Mais, avec la vape, si tant est qu’il ait un bon kit, le temps joue en sa faveur. Il convient alors de le prendre. Quand un allié vient vous prêter main-forte dans une bataille que vous croyez perdue, vous ne lui imposez pas des conditions qui peuvent le mener à l’échec.

L’arrêt de la cigarette est une bataille contre un adversaire qui n’aura aucune pitié. La question n’est pas de savoir si on veut la gagner en un mois ou en un an. La question est de savoir si on veut se donner les moyens de la gagner tout court.

Ces articles seront aussi de bons conseils si vous démarrez la cigarette électronique

5 questions pour bien choisir son taux de nicotine

Le Professeur de santé publique J.F Etter guide les nouveaux vapoteurs pour les aider à arrêter de fumer avec la cigarette électronique.

Les avantages de la cigarette électronique

Les avantages de la cigarette électronique sont nombreux. Tour d’horizon des principaux pour se motiver à arrêter de fumer grâce à la vape !

Quelle cigarette électronique pour quel profil de fumeur ?

On entend très souvent dire que les cigarette electroniques mini sont pour les petits fumeurs et que les grosses sont pour les gros fumeurs. Vous allez voir que la réponse à cette question n’est pas aussi simple.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.