Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Royaume-Uni : le groupe parlementaire pour la vape (APPG) souhaite l’avis du public

Royaume-Uni : le groupe parlementaire pour la vape (APPG) souhaite l’avis du public

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

En recueillant les commentaires de diverses organisations et du grand public, il souhaite participer à la mise en place de la future législation du vapotage dans le pays, désormais libre de toute réglementation européenne.

L’opportunité du Brexit

Il y a quelques semaines, nous vous parlions du dernier rapport de l’All-Party Parliamentary Group (APPG) qui encourageait le gouvernement du Royaume-Uni à réduire son financement auprès de l’OMS si l’organisme de santé continue sa politique anti-vape. Aujourd’hui, le groupe parlementaire revient sur le devant de la scène puisqu’il a lancé une consultation destinée à recueillir l’avis de toute personne ou entité intéressée par la vape, afin d’aider à la préparation de la future réglementation du vapotage dans le pays maintenant que celui-ci a quitté l’Union européenne (UE). Les témoignages recueillis devraient ainsi représenter une contribution parlementaire « précieuse » à un processus traditionnellement géré par la fonction publique.

Il s’agit d’un besoin pressant, étant donné, par exemple, que les limites imposées à la taille des flacons et aux taux de nicotine ont été des questions soulevées à maintes reprises par les fumeurs, les détaillants et les producteurs et qu’il est possible d’y remédier, tout en garantissant le maintien des plus hauts niveaux de sécurité pour tous les produits de vapotage.All-Party Parliamentary Group for vaping

L’APPG invite ainsi les membres du parlement, les organisations caritatives, le grand public, les think tanks, les prestataires de soins de santé, les organismes industriels, les journalistes, les universitaires ainsi que toutes les autres parties prenantes pertinentes à s’exprimer sur la question.

Une question qui aura pour but de répondre à 4 objectifs :

  • Évaluer la probabilité que l’Angleterre atteigne son objectif d’être un pays « sans fumée » en 2030 dans le cadre des réglementations existantes.
  • Évaluer l’efficacité des réglementations existantes concernant les e-cigarettes, les sachets de nicotine, le snus, les produits du tabac chauffés et d’autres types émergents de produits alternatifs.
  • Identifier les domaines législatifs potentiels de développement et de divergence par rapport au droit européen.
  • Produire un rapport avec des recommandations clés pour le changement législatif lié au tabac/nicotine dans le cadre de la loi britannique post-Brexit.

Il est possible de soumettre vos commentaires sur le site créé pour l’occasion, baptisé Beyond TPD.

Le reste de l’actualité au Royaume-Uni

Le tabagisme est-il un désastre économique ?

  • Publié le 16/08/2021

En seulement deux ans, le PIB du pays aurait pu être augmenté de près de 40 milliards si aucun Britannique n’avait fumé.

Royaume-Uni : toujours peu de vapotage chez les mineurs

Jeune femme en train de vapoter

  • Publié le 2/08/2021

En 2021, 77,7 % des mineurs indiquent n’avoir jamais vapoté. Ils seraient seulement 1,2 % à avoir essayé parce qu’ils pensent que vapoter est « cool ».

Big Tobacco : la guerre des brevets se poursuit

Photo d'un représentant de justice

  • Publié le 19/07/2021

Après avoir perdu son procès contre British American Tobacco aux USA, Philip Morris fait une nouvelle fois face à un verdict défavorable au Royaume-Uni.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.