Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Retour sur la manifestation devant le Parlement européen

Retour sur la manifestation devant le Parlement européen

    Annonce
La manifestation de vapoteurs contre la médicalisation de la cigarette électronique a réuni environ 200 personnes aujourd'hui.

La manifestation de vapoteurs contre la médicalisation de la cigarette électronique a réuni environ 400 personnes aujourd’hui devant le Parlement.

Quel plaisir de voir autant de vapoteurs et vapoteuses réunis, et pas n’importe lesquels. Certains grands noms des forums étaient là, certaines figures de la vapote communautaire et associative comme Brice Lepoutre, l’humble président de l’AIDUCE, qui nous représente si bien.

Des vapoteurs ont fait le déplacement, d’autres ont soutenu le mouvement sur internet en relayant tweets et statuts Facebook, certains ont pris la parole pour raconter leur histoire avec le tabac avec en arrière plan, banderoles et t-shirt “Vapin’Liberty” fièrement arborés.

Il faut remercier ces personnes qui agissent, quelque soit la manière, pour faire avancer la cause des vapoteurs, nous qui ne voulons pas d’une e-cigarette médicament, ni d’une e-cigarette classée comme un produit du tabac. La cigarette électronique est libre et sérieuse et nous voulons qu’elle le reste.

La presse, très présente ce matin, nous a sans doute entendu. J’ai pu voir des micros estampillés France Bleu, une parabole Canal+, des journalistes assis par terre, ordinateur portable sur les genoux, rédiger leur papier directement sur place. Je regrette juste d’avoir perdu du regard la belle photographe blonde au sac marron, mais c’est une autre histoire.

Ce qui m’a frappé aujourd’hui c’est aussi l’engagement des professionnels, car on a souvent tendance à voir chez eux l’unique intérêt financier de leur démarche. Or ce matin j’ai vu des chefs d’entreprises venir avec une bonne partie de leur effectif pour venir manifester.

L’anecdote rigolote revient sans doute à la société Alfaliquid (ou Gaiatrend si vous préférez), le premier fabricant de e-liquide français que l’on connait tous. J’avais repéré dans la foule un vaste groupe de filles qui restaient ensemble, or j’apprends au détour d’une conversation que ce sont en fait des salariées de la société. Avis aux amateurs de e-liquides Alfa, les premières “Alfa girls” sont officiellement présentées et elles sont venues aujourd’hui en bus. Chapeau la famille Martzel !

Que l’on ait un ou plusieurs magasins, un site de vente en ligne, un labo ou une usine, je pense qu’il est facile de se reposer sur ses lauriers. On encaisse aujourd’hui puis on recommence demain, en priant que la loi retarde le plus loin possible l’heure fatidique à laquelle on va devoir fermer la porte. L’e-cigarette peut être un business mais c’est avant tout une vocation.

Je pense qu’il faut rendre hommage à ces entreprises qui ne font pas QUE prendre notre argent. Ils investissent pour des produits de meilleure qualité, ils emploient, ils forment et ils nous défendent aussi.

Je n’ai pas pu parler à tous les professionnels qui étaient là mais j’ai eu la chance de pouvoir échanger quelques mots avec Norbert des e-liquides D’lice, Vincent de “Vincent dans les vapes” qui a bien voulu lâcher sa banderole pour me serrer la main ou encore Charly qui m’a sauvé de l’hypoglycémie avec sa pizza, sans compter Mickaël et Renaud de Mcortex dont l’engagement n’est plus à refaire.

Merci à toutes et à tous pour cette journée sous les vapeurs, l’Union européenne a je pense entendu notre voix. Verdict demain lors de la séance plénière au Parlement.

Quelques images de la manifestation

Review Author:Review Date: