Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Quand les antivapes basculent dans la folie

Quand les antivapes basculent dans la folie

    Annonce

Cette fois-ci, les antivape ont été trop loin. Une vidéo virale diffusée par The Truth Initiative incite les jeunes à détruire leur Juul de façon spectaculaire. Le problème, c’est que les moyens qu’ils sont invités à employer les mettent en danger.

Bûcher, noyade…

Une vidéo virale vient d’être lancée par The Truth Initiative, une association initialement dédiée à la lutte anti-tabac, mais devenue une des plus virulentes et une des plus riches entités antivape. Un milliard de fonds propres, cent million de budget annuel, il y a de quoi faire.

Le clip porte le nom de « Ditch Juul », ce qui peut se traduire par « abandonnes Juul », mais le terme « ditch » désigne aussi un amerrissage…

Jusqu’ici, The Truth Initiative s’était contentée jusqu’à présent de sombrer surtout dans le ridicule avec un clip de métal destiné à dissuader de vaper, mais qui parvenait surtout à faire rire. L’association vient de basculer soudainement dans la mise en danger de la vie d’autrui de façon immédiate et radicale.

Le clip The Truth Initiative met des jeunes en scène en train de détruire leur Juul. En plongeant avec dans une piscine, en la jetant façon basket dans un verre d’eau, en sautant dessus depuis une hauteur… Bref, détruire sa Juul de façon fun. Tout cela a l’air terriblement amusant et pourrait bien trouver de l’écho chez des candidats influençables. Qui se mettraient ainsi en grand danger.

Bombe à retardement

L’arme de leur crime a un nom : schrapnel. Initialement nom d’un obus projetant des balles lors de son explosion, le terme a été repris pour désigner des fragments projetés par une explosion.

Parce que les pods Juul contiennent des batteries au lithium, qui, comme toutes les batteries au lithium, risquent d’exploser si elles sont incorrectement utilisées. Outre l’explosion elle-même, correspondant à un gros pétard et pouvant occasionner des brûlures et des traumatismes d’arrachement, le problème vient du reste du corps de la petite vapoteuse.

L’explosion de la batterie au lithium va en effet déchiqueter le corps de la vapoteuse et projeter des petits morceaux tranchants et pointus à haute vitesse tout autour. En cas d’impact, les conséquences peuvent être des blessures graves et des mutilations, pour les chanceux… Et la mort si un de ces schrapnel vient se loger dans un organe vital ou trancher une artère.

Ce n’est pas spécifique aux pods Juul, c’est spécifique aux batteries lithium. Tous les appareils en contenant réagissent de la même façon et présentent les mêmes dangers dans le cas d’une utilisation hors norme, à commencer par les téléphones portables. Un avertissement figure d’ailleurs sur toutes les batteries : ne surtout pas faire toute une liste de choses, comme immerger, brûler ou essayer de détruire la batterie, ce que Truth Initiative incite précisément à faire.

Il existe une infime possibilité pour que personne à The Truth Initiative n’ai pensé au risque d’accident. Mais dans le cas inverse, cela signifierait que les antivape ont franchi un cap : ils sont passés de l’imprécation haineuse à la folie criminelle. 

Annonce

Les commentaires sont fermés.