Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » PMI lance une opération de sensibilisation écologique

PMI lance une opération de sensibilisation écologique

    Annonce
  • Ecigplanete

Dans un récent communiqué de presse, Philip Morris International a fait part du lancement de sa nouvelle opération destinée à réduire la pollution engendrée par les mégots.

Notre monde n’est pas un cendrier

Voilà plusieurs mois que nous n’avions pas eu de nouvelle opération lancée par Philip Morris International (PMI), au point de nous inquiéter et nous demander si, à force d’inciter les gens à arrêter de fumer, le cigarettier n’avait pas tout simplement mis la clé sous la porte.

Heureusement, nos inquiétudes ont été balayées il y a quelques jours lorsque le fabricant de cigarettes s’est rappelé à nos bons souvenirs en publiant un nouveau communiqué de presse faisant part de sa nouvelle opération baptisée « notre monde n’est pas un cendrier ».

Pour une fois, il n’est pas question d’inciter les gens à arrêter de fumer. Là encore, de quoi nous rassurer puisqu’à force de lire que le producteur de tabac souhaite voir diminuer le nombre de fumeurs dans le monde, on aurait presque pu finir par y croire.

Non, cette fois il ne s’agit pas d’une opération destinée à réduire le nombre de fumeurs, mais bien d’une campagne destinée à diminuer le nombre de déchets plastiques produits chaque année par les cigarettes, notamment par le biais des mégots.

Selon PMI, « notre monde n’est pas un cendrier » est une « nouvelle initiative mondiale » visant à « sensibiliser » et à « provoquer un changement à long terme » des comportements et des attitudes concernant les déchets de mégots de cigarettes. Une opération qui rentrerait dans le cadre de son objectif de réduire de moitié les déchets plastiques de ses produits entre les années 2021 et 2025.

« Nous cherchons à rendre le dépôt de mégots de cigarettes socialement inacceptable » explique ainsi Huub Savelkouls, directeur du développement durable de l’entreprise.

Pour cette opération, le cigarettier s’est allié à Litterati, Cortexia et CARTO, trois organisations dont le travail devrait consister à suivre les progrès réalisés par rapport à son objectif. PMI annonce qu’une opération pilote sera lancée dès cet été dans une première ville, avant d’être déployée dans plusieurs pays à travers le monde.

Pour Jeff Kirschner, fondateur et PDG de Litterati, il est « largement admis » qu’il n’y a rien de mal à éteindre des cigarettes dans les rues ou sur des plages. Cependant, il note que « très peu de gens réalisent que le plastique est le principal composant des mégots ».

Alors, simple opération de greenwashing ou véritable volonté écologique du cigarettier ? Seul le temps permettra de répondre à cette question.

Le reste de l’actualité de PMI

Australie : l’IQOS de Philip Morris refusé pour de bon...

  • Publié le 24/08/2020

Le pays se ferme un peu plus à la réduction des risques tabagiques En juin dernier, la Therapeutic Goods Administration (TGA) rejetait temporairement une demande de Philip Morris qui consistait …

Tobacco Transformation Index : le nouvel outil financé par PMI...

  • Publié le 19/08/2020

Surveillance et concurrence au programme Financé et supervisé par la Foundation for a Smoke-Free World, dont Derek Yach est le président, le Tobacco Transformation Index (TTI) est un nouvel outil …

Etude : le tabac chauffé moins nocif que la cigarette,...

  • Publié le 30/07/2020

Les nouvelles technologies pour arrêter de fumer Dans une récente étude conduite par l’Institut National Du Cancer et l’Institut de Recherche en Santé Publique, des scientifiques en sont arrivés à …

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.