Vous êtes ici : Vaping Post » Revues de presse » Plan anti-tabac : Trois addictologues dénoncent l’amalgame entre ecig et tabac

Plan anti-tabac : Trois addictologues dénoncent l’amalgame entre ecig et tabac

    Annonce
"Pourquoi entretenir la confusion entre e-cigarette et tabac, qui n'ont en commun que la nicotine ?" A lire sur le Huffington Post

Pourquoi entretenir la confusion entre e-cigarette et tabac, qui n’ont en commun que la nicotine ?” A lire sur le Huffington Post

Le plan de lutte contre le tabagisme, présenté le 25 septembre par la ministre de la Santé Marisol Touraine continu de faire couler beaucoup d’encre. Dans un article publié par le Huffington Post, c’est au tour de trois addictologues (Jean-Pierre Couteron, Nicolas Bonnet et Philippe Michaud) de donner leurs points de vue sur ces nouvelles propositions de mesure.

D’après ces spécialistes, la mesure qui stipule l’interdiction totale de toute publicité (directement tirée de l’article 20 de la TPD) et du vapotage dans les lieux publics, sera en effet une décision délibérée plutôt que scientifique. Des témoignages et des études scientifiques confirment pourtant que la vape est une méthode de réduction de risques pour les fumeurs et par conséquent contribue à freiner le fléau du tabagisme. De plus, aucune étude n’affirme que le vapotage soit une porte d’entrée vers vers le tabac. Par ailleurs, les experts estiment que si l’on accorde à la cigarette électronique le droit à la publicité, cette dernière « tuera » plus efficacement la cigarette traditionnelle que l’application du paquet neutre.

Les cigarettiers ont des raisons de se réjouir, puisqu’il est difficile d’établir aujourd’hui la différence légale entre l’e-cigarette et le tabac, si l’on s’en tient aux interdictions telles que définies dans le plan de lutte contre le tabagisme. Ces professionnels se posent alors les questions suivantes :

Pourquoi entretenir la confusion entre les deux produits ?
Puisque l’on parle de santé publique, pourquoi exclure les usagers dans les prises des décisions ?
Pourquoi ne pas aider les vapoteurs à construire leur solution où à améliorer leur produit ?

Quant au sujet du tabac chez les jeunes, les spécialistes estiment que l’éducation et la prévention telles que prévues par la stratégie Nationale de Santé ne sont pas au centre des mesures et regrettent ainsi que la ministre ne suive pas “la littérature scientifique”.

En somme, les addictologues se disent déçu principalement par l’amalgame crée autour de la vape et du tabac, mais aussi de la faiblesse des mesures spécifiques pour les jeunes.


Via le Huffington Post

Annonce

Review Author:Review Date: