Vous êtes ici : Vaping Post » Opinion » Périmé et pas TDP : il est bon, mon liquide, il est bon !

Périmé et pas TDP : il est bon, mon liquide, il est bon !

    Annonce

Le vendredi, au Vaping Post, c’est friday wear. Tout en travaillant, on fait ses projets pour le week end, voire, pour certains éléments particulièrement décontractés de la rédaction, on fait son courrier. Ça tombe bien : j’ai une petite bafouille à écrire à un magasin de vape.

Cher magasin de vape dont je ne citerai pas le nom,

Hier, une jeune femme est venue acheter du liquide à vapoter en ton échoppe. Elle était malade, et accompagnée de sa petite fille de quatre ans, également malade. Elle t’a demandé un liquide gourmand en 12 mg/ml de nicotine.

Tu lui as répondu que tu n’en avais plus, et lui a mis sous le nez une bouteille en 6 mg/ml et un booster, en lui expliquant que ce serait pareil. Comme répondre à ses questions ne semblait pas t’intéresser, et qu’elle était pressée de rentrer chez elle au chaud pour qu’elle et sa fille puissent se soigner, elle a pris ce que tu lui proposais, a payé et est partie.

C’est là que, dubitative, elle a posté la question sur un réseau social. Je précise une chose : cette jeune femme n’est pas naïve, simplement, elle a arrêté de fumer et s’est mise à la vape depuis un petit mois.

Elle est donc partie du principe que, en tant que professionnel, tu ne lui raconterais pas n’importe quoi. Mais, aussi, comme elle n’est pas bête, elle est aussi partie du principe que la confiance n’exclut pas le contrôle.

C’est là que j’ai commencé à échanger avec elle, lui demandant des précisions sur ce qu’elle avait acheté exactement afin que je puisse lui donner des idées de quoi en faire. Voici ce que tu lui as vendu :
– Une bouteille de Flawless de 50 ml à 6 mg/ml de nicotine.
– Un booster de 10 ml à 20 mg de nicotine.

Dis, en tant que professionnel de la vape, possédant un magasin ayant pignon sur rue, voire en tant que simple citoyen, tu as déjà entendu parler de ce concept à la mode qui s’appelle la Loi ? Voire, éventuellement, si tu es un peu pointu, d’un bidule appelé TPD ?

Tiens, et si on faisait un peu le point, toi et moi ? Ce genre de bouteilles est interdite à la vente depuis un petit moment, maintenant, parce que le format TPD interdit un contenant de plus de 10 ml pour les produits nicotinés. C’est l’arrêté du 19 mai 2016, article 3, d’après l’article L-3513 du Code de la santé publique qui le dit, pas moi. Le tiens, fait, attends, je calcule, euh… Cinq fois plus, voilà.

Ah, tant qu’on est dans le calcul : ajouter 10 ml à 20 mg de nicotine dans 50 ml de liquide dosé à 6 mg/ml, ça nous fait 60 ml à 9 mg/ml. Elle t’avais pas demandé du 12, en précisant qu’elle était une vapoteuse récente, et qu’avec un dosage insuffisant, elle risquait de replonger dans la clope ?

Bien entendu, mettre une base neutre dans un liquide nicotiné, donc non boosté, ça va altérer les arômes. Mais ça, c’est un détail.

Mais au fait, ce genre de bouteilles étant interdite, et donc non importée, depuis au moins mai 2016, tu n’aurais pas profité du fait qu’elle débute, qu’elle se fasse du souci pour son enfant malade et qu’elle-même ne soit pas très en forme pour lui fourguer un vieux truc dont tu n’arrivais pas à te débarrasser ? Bon, j’ai été élevé chez les curés, mon raisonnement est peut-être faussé, mais je suis à peu près certain que « abus de faiblesse », c’est considéré comme mal chez à peu près tout le monde.

Bien entendu, tu ne lui a pas donné de ticket de caisse. Je lui ai conseillé de retourner chez toi et de menacer d’appeler la police si tu ne la remboursais pas. Elle m’a juste dit qu’elle était trop fatiguée par sa grippe pour ressortir et qu’elle se contenterait d’éviter ton magasin à l’avenir.

On dirait que c’était ton jour de chance.

Pas le nôtre, en tout cas : avec des amis comme toi, la vape n’a pas besoin d’ennemis. Ou plutôt, ceux-ci, qui sont nombreux, n’ont qu’à aller s’acheter du pop-corn et le manger tranquillement devant le spectacle du sabordage.

Mais je n’ai pas pu m’empêcher de t’écrire cette petite bafouille pour te mettre un peu la honte devant tout le monde. Maintenant, je vais laisser la main aux vapoteurs, professionnels où non, pour qu’ils se défoulent un peu sur toi.

Même si ça ne sert, j’en ai conscience, pas à grand-chose : s’il y a bien quelque chose dont je suis sûr face à ton imbécillité, c’est que tu ne lis pas le Vaping Post.

Allez, bisous !

Annonce