Vous êtes ici : Vaping Post » Test cigarette électronique » Pods » Test : Sceptre – Innokin

Test : Sceptre – Innokin

  • Par , le 17/09/2020 à 18h08
    Annonce
  • Ecigplanete

Le Sceptre d’Innokin est le dernier pod du fabricant chinois. Particulièrement soigné dans ses matériaux et son assemblage, il offre la possibilité de l’utiliser en inhalation directe ou indirecte. Son atout majeur est son étanchéité remarquable.

Design

Le Sceptre est un élégant pod au look travaillé. Doté d’une batterie de 1400 mAh, il permet deux styles de vape grâce à ses résistances fournies et son réglage du flux d’air. La vapeur produite est de qualité et ses qualités d’étanchéité le rendent agréable à utiliser au quotidien.

Caractéristiques techniques

Dimensions du pod106,8 x 29 x 18 mm
Poids du pod93 g
Chargemicro USB
batterie1400 mAh
Plages d'utilisation9 à 20 W
Capacité du réservoir3 ml

Le coffret comprend :

  • Pod
  • Cordon USB
  • Mode d'emploi

Presque un sans-faute

Le haut du pod contient la cartouche transparente. L’embout buccal est en forme de bec de flûte. Le contact sur les lèvres est agréable, l’embout n’est pas trop large. Une fois enchâssé dans son logement, le réservoir laisse apparaître le niveau de liquide que sur les côtés. En soit, ce n’est pas pratique mais le fabricant a intégré une petite LED qui s’illumine lors de l’insertion de la cartouche ou après chaque retrait. C’est un bon point, même si l’on aurait préféré que la lumière fonctionne après chaque appui sur le bouton de déclenchement. Enfin, de petits picots sur la cartouche facilitent son retrait.

Sur le côté du Sceptre, on trouve la connectique micro USB pour recharger le pod. Il est possible de vapoter pendant la recharge. La partie supérieure du pod est en métal satiné, le dessous a un revêtement doux, similaire à un effet peau de pêche.

La capacité de la batterie est indiquée sous le pod. Ici, 1400 mAh. C’est une autonomie très correcte au regard de la taille du pod. Les résistances ne sont pas très gourmandes en énergie, et permettent de vapoter longuement.

Le design est agréable mêlant différentes matières, couleurs et textures comme une structure en nid d’abeille soulignée d’un liseré coloré. Rien à dire, beaucoup de soin a été apporté au produit.

Le bouton de déclenchement est petit mais proportionné au modèle. La tension du bouton est bonne sans cliquetis parasite. Trois LED sont situées juste au dessus. Un témoin lumineux permet de connaitre le niveau de batterie du pod selon différentes couleurs. Les deux autres LED indiquent le niveau de puissance. Ainsi, on peut choisir un mode normal et un mode boost. Ce dernier permet d’augmenter de quelques watts la puissance. Le choix du mode s’effectue quand le pod est éteint par un appui long sur le bouton.

Le Sceptre est visuellement réussi, il est compact, design et pratique. Mais son bouton de déclenchement est situé sur le côté. En soit, cela ne pose pas de difficulté, si ce n’est que l’embout buccal, de part sa forme aplatie, n’autorise qu’un seul sens de tenue en main. Cela oblige donc à tenir le pod d’une manière qui n’est pas intuitivement naturelle.

Le Sceptre fonctionne par appui sur le bouton mais aussi par aspiration, si l’on veut plus de confort, même si l’on constate une légère latence à l’inhalation.

A l'épreuve des fuites

La cartouche est retenue dans son emplacement par des aimants qui font parfaitement leur office. L’ensemble tient sans jeu et ne se retire pas de lui même. Un seul sens de montage est possible, impossible de se tromper !

Le niveau minimum d’e-liquide sous lequel on doit envisager le remplissage est indiqué sur le réservoir. Un petit opercule en silicone, situé sur le côté permet d’accéder au trou de remplissage. Il faut privilégier les petits embouts de flacon.

La cartouche se divise en deux. À la base, on visse la résistance sur son logement respectif. Une indication MTL ou RDL se situe juste en dessous. C’est, en fait, le réglage du flux d’air qui permet de passer d’une inhalation indirecte à directe et qui fait varier la quantité d’air qui arrive à refroidir la résistance. Selon la résistance mise en place, on choisit l’un ou l’autre.

L’ouverture de la cartouche, pour changer la résistance, est d’un simplicité déconcertante. C’est indiqué par un cadenas ouvert ou fermé et le sens de rotation. En suivant ces logos, on accède au plateau de la résistance. À l’usage, le système est fiable et solide.

La base du réservoir comprend la partie qui réceptionne la résistance mais aussi les arrivées d’air. Un trou est adapté pour l’inhalation indirecte, alors qu’une plus large ouverture autorise une production plus importante de vapeur. L’air arrive par le bas, en longeant le corps de la cartouche. C’est très discret et bien intégré.

Deux résistances sont fournies avec le Sceptre. Une a une valeur de 0,5 ohm pour de l’inhalation directe (inhalation directe au poumon). La seconde est prévue pour le MTL (Mouth To Lung en anglais, bouche puis poumon comme une cigarette de tabac) d’une valeur d’1,2 ohm. À la vape, les deux résistances sont bonnes sans pour autant se démarquer de la moyenne. Les saveurs sont bien présentes et la production de vapeur en lien avec leur valeur.

Mais l’atout majeur du Sceptre est la qualité de son étanchéité. Il arrive souvent que les pods produisent, dans le temps, des suintements à la base de leur réservoir ou fuient. Là, il n’en est rien. Nous avons testé (maltraité), le Sceptre et absolument aucune goutte suspecte ou pseudo fuite n’est apparue. Que ce soit dans un sac, dans la poche, par forte chaleur (ce qui fluidifie les liquides), le pod est totalement étanche. C’est un excellent point surtout lorsqu’on débute et évite bien des déconvenues.

En résumé

On aime

  • Design
  • Deux styles de vape
  • Qualité des saveurs
  • Aucune fuite
  • Facilité des réglages

On n’aime pas

  • Bouton de déclenchement mal placé
  • Légère latence en mode automatique

Conclusion

4,2 /5

Le Sceptre d'Innokin est un bon pod au look plaisant. Les finitions sont impeccables. Les réglages sont réduits au minimum et d'une grande simplicité. Cela correspond à ce que l'on peut attendre d'un pod. Les saveurs sont au rendez-vous. Le Sceptre offre deux styles de vape grâce aux résistances fournies. On regrette juste le positionnement du bouton de déclenchement mal pensé ainsi qu'une légère latence en mode déclenchement automatique.

Le Sceptre en images

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.