Vous êtes ici : Vaping Post » Politique » Nouvelle-Zélande : une législation en faveur de la cigarette électronique

Nouvelle-Zélande : une législation en faveur de la cigarette électronique

    Annonce
  • Le Petit Vapoteur
  • Pulp Liquides
  • Innokin
  • Vaporesso
  • Point de vape
  • Geekvape
  • Jwei Eleaf

Jusqu’à 50 mg/ml de nicotine pour certains e-liquides, deux messages autorisés pour prévenir que vapoter est moins nocif que fumer… Le pays officialise son acceptation du vapotage.

Les associations écoutées

Femme en train de vapoterDepuis le 11 août dernier, la nouvelle législation sur le vapotage est entrée en vigueur en Nouvelle-Zélande. Actée par la mise en application des modifications apportées au Smokefree Environments and Regulated Products Act 1990, il voit le quotidien des vapoteurs être modifié, sans pour autant réellement se compliquer. Un modèle de pragmatisme selon plusieurs experts, qui semble avoir pris en compte certaines des préoccupations exprimées par les 2 500 participants à la consultation publique à ce sujet.

Pour Ayesha Verrall, ministre associé de la Santé, cette nouvelle législation établit un équilibre entre le fait de s’assurer que ces produits ne sont pas commercialisés ou vendus aux jeunes, tout en garantissant que les produits de vapotage sont disponibles pour les fumeurs qui souhaitent passer à une alternative moins nocive.

Voici ce qui changera au cours des prochains mois en Nouvelle-Zélande :

  • Tous les nouveaux e-liquides vendus dans le pays devront être notifiés auprès du ministère de la Santé s’ils répondent aux standards de sécurité et de qualité demandés.
  • Le taux de nicotine maximum sera limité à 20 mg/ml pour les e-liquides classiques, et 50 mg/ml pour ceux contenant des sels de nicotine.
  • Les flacons ne pourront pas excéder une contenance de 120 ml.
  • La vente des produits du vapotage sera interdite aux personnes âgées de moins de 18 ans.
  • Il sera interdit de vapoter dans un véhicule où se trouvent des enfants.
  • Les design reprenant des dessins animés ou des jouets seront interdits.
  • Seuls les e-liquides à la menthe et au tabac pourront être vendus n’importe où, les produits contenant d’autres arômes seront réservés aux vape shops.
  • Les détaillants seront autorisés à afficher des messages prévenant de la réduction de la nocivité du vapotage par rapport au tabagisme, à l’aide de deux phrases autorisées :

« Si vous fumez, passer complètement au vapotage est une option beaucoup moins nocive » et « remplacer complètement votre cigarette par une vape réduira les dommages pour votre santé ».

La UK Vaping Industry Association (UKVIA) a félicité le gouvernement néo-zélandais pour ces mesures, et applaudit l’approche audacieuse et courageuse de la Nouvelle-Zélande à l’égard du vapotage.

Le reste de l’actualité dans le pays

Nouvelle-Zélande : vers une interdiction totale du tabac ?

  • Publié le 21/04/2021

Le gouvernement propose une interdiction de vente des produits du tabac à toutes les personnes nées après 2004.

Nouvelle-Zélande : une pétition pour rendre le tabac moins disponible

  • Publié le 7/04/2021

Une association souhaite que seuls 200 points de vente puissent délivrer du tabac dans le pays. A l’heure actuelle, le territoire en compte 4000.

La Nouvelle-Zélande défend le sucralose dans les e-liquides

  • Publié le 17/03/2021

Les défenseurs de la vape en Nouvelle-Zélande montent au créneau contre l’interdiction du sucralose dans les e-liquides.

Annonce

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.