Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Merci. Juste merci.

Merci. Juste merci.

Mis à jour le 5/02/2024 à 18h00
    Annonce

Régulièrement, Sébastien Béziau, rédacteur en chef du magazine Vap’you, donne son avis, toujours tranché, sur un sujet brûlant. Aujourd’hui, il fait exception et rend un hommage touchant à Ghyslain Armand.

Dans quelques mois, ça fera 10 ans que j’ai arrêté de fumer. Ça s’est passé le même jour où j’ai commencé à vapoter. J’ai essayé la vape, j’ai vapé, j’ai plus fumé. 10 ans !

Enthousiaste !

J’avoue. Le premier sentiment qui m’a habité, c’est l’enthousiasme. J’étais un fumeur endurci, de ceux qu’on considère comme perdus. Première clope à 12 ans, 30 ans de tabagisme, un paquet par jour. Je n’avais pas l’intention d’arrêter, ma seule tentative 6 ans plus tôt avait été un cuisant échec, mauvais souvenir que je ne voulais pas revivre. Alors c’est juste pour “essayer cette connerie” que j’ai acheté ma première cigarette électronique (on dit vapoteuse maintenant). J’ai vapé, plus envie de fumer, incroyable ! J’en parle autour de moi, au bureau, à la maison, aux amis. Pour moi, c’est un miracle.

Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?

Quand je fumais, on m’a rarement dit que je ne devrais pas. De temps en temps, mes enfants, ma famille. Mais sinon, jamais personne ne me disait : “ça craint de fumer”. Changement d’ambiance quand j’ai commencé à vapoter… Tout le monde s’inquiétait pour moi, produits chimiques, on ne sait pas ce qu’il y a dedans, tu te mets ça dans les poumons, etc. Alors moi aussi, je me demandais. Il fallait que je sache, que je me rassure.

Internet

J’ai acheté ma première vape le lendemain d’une émission TV. Je n’en avais jamais vraiment entendu parler avant. Alors quand je suis allé à la recherche d’informations sur Internet, quelle n’a pas été ma perplexité ! Des forums, des blogs, des pages Facebook, je ne suis pas tout seul, on est des milliers. Des débutants comme moi, et d’autres qui ont déjà de l’expérience, qui donnent des explications, des liens, des bons plans. En quelques jours, je me suis pleinement rassuré, et j’ai aussi compris que la vape est une révolution.

Ma cigarette

Donc, je ne fume plus, je vape. Et où est-ce que je passe le plus clair de mon temps, où est-ce que l’on me renvoie le plus souvent quand je cherche de l’info ? Sur un site qui s’appelle Ma Cigarette ! Troublant. Et pourtant, c’est bien sur ma-cigarette.fr que j’ai appris le plus de choses, l’info y était propre, claire, sourcée, rassurante. Le site a vite évolué, s’est professionnalisé, l’auteur s’est entouré d’une équipe. Puis le nom a changé, ma-cigarette est devenu Vaping Post, logique. Mais il n’a jamais perdu son âme, celle, tout simplement d’informer, le mieux possible, avec objectivité, et en prenant soin de toujours rester à portée du grand public.

Magazine

C’est cette équipe, cet état d’esprit qui réalise aussi le premier magazine qui s’est adressé aux professionnels, désormais nommé Vaping Post, la boucle est bouclée. Bravo Ghyslain, et dire que tu voulais juste arrêter de fumer ! Merci pour tout et pour tous.