Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » Mégots : pas d’engagements chiffrés de la part des cigarettiers

Mégots : pas d’engagements chiffrés de la part des cigarettiers

    Annonce

Malgré les nombreuses rencontres entre les cigarettiers et Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, les cigarettiers n’auraient toujours pas pris d’engagements chiffrés concernant le problème de la pollution des mégots.

La responsabilité des fumeurs pointée du doigt

Il y a quelques semaines, nous vous parlions de la seconde rencontre qui allait avoir lieu entre les cigarettiers et Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, concernant la pollution engendrée par les mégots. 

Et alors qu’un nouveau rendez-vous entre les deux partis est programmé pour vendredi prochain , un communiqué en provenance du ministère déplore  le fait que les cigarettiers n’aient toujours pas pris d’engagements chiffrés, ni fait de propositions concrètes : 

“Comme elle s’y était engagée, la ministre les recevra à nouveau cette semaine mais force est de constater que le compte n’y est pas. Les propositions transmises au ministère restent centrées sur des mesures d’information. Elles renoncent à tout engagement chiffré, en matière de financements mobilisables par les industriels pour la lutte contre leurs déchets, ou d’objectifs de réduction des mégots présents dans l’environnement. Rien non plus en matière d’une meilleure écoconception de leur produit”.

Un document au coeur duquel Brune Poirson s’est également exprimée : 

Des propositions des industriels étaient attendues et sur ce point, le contrat est rempli. En revanche, les mesures qui nous ont été transmises, sans objectif chiffré, manquent d’ambition pour protéger notre environnement. Seuls les fumeurs et leurs incivilités sont pointés du doigt. Cela ne suffit pas. Il faut dépasser le constat et proposer des actes. Notre environnement mérite des engagements chiffrés”.

Espérons que la nouvelle rencontre programmée demain, entre les industriels du tabac et la secrétaire d’État, puisse être l’occasion de voir avancer ce sujet.

Brune Poirson rappelant, par le biais d’un précédent communiqué “qu’il  faut qu’ils (ndlr : les cigarettiers) se rendent compte qu’à chaque mégot jeté, c’est 500 litres d’eau qu’ils contaminent et c’est la nature qui trinque pendant 12 ans”.

Les derniers articles concernant le tabagisme

Cacher les cigarettes dans les points de vente éloignerait les jeunes du tabac

  • Publié le 22/05/2019

10 % des jeunes moins susceptibles de fumer un jour Entre les années 2012 et 2015, le Royaume-Uni a progressivement instauré une nouvelle loi obligeant tous les commerces proposant des …

La traçabilité des paquets de cigarettes largement améliorée

  • Publié le 21/05/2019

Un code unique, et de nouveaux signes d’identification La mesure est désormais officielle. Depuis hier, lundi 20 mai 2019, tous les paquets de cigarettes fabriqués pour la France sont désormais …

55 % des Français désapprouveraient l’idée d’une augmentation du prix du tabac pour en limiter l’accessibilité

  • Publié le 19/04/2019

Les Français contre le tabagisme et l’alcool, mais favorables au cannabis thérapeutique Une récente enquête de l’Office français des drogues et toxicomanies (OFDT), rapportée par Le Figaro, révèle que 55 …

Annonce