Vous êtes ici : Vaping Post » Tabagisme » Mégots : pas d’engagements chiffrés de la part des cigarettiers

Mégots : pas d’engagements chiffrés de la part des cigarettiers

    Annonce

Malgré les nombreuses rencontres entre les cigarettiers et Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, les cigarettiers n’auraient toujours pas pris d’engagements chiffrés concernant le problème de la pollution des mégots.

La responsabilité des fumeurs pointée du doigt

Il y a quelques semaines, nous vous parlions de la seconde rencontre qui allait avoir lieu entre les cigarettiers et Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, concernant la pollution engendrée par les mégots. 

Et alors qu’un nouveau rendez-vous entre les deux partis est programmé pour vendredi prochain , un communiqué en provenance du ministère déplore  le fait que les cigarettiers n’aient toujours pas pris d’engagements chiffrés, ni fait de propositions concrètes : 

“Comme elle s’y était engagée, la ministre les recevra à nouveau cette semaine mais force est de constater que le compte n’y est pas. Les propositions transmises au ministère restent centrées sur des mesures d’information. Elles renoncent à tout engagement chiffré, en matière de financements mobilisables par les industriels pour la lutte contre leurs déchets, ou d’objectifs de réduction des mégots présents dans l’environnement. Rien non plus en matière d’une meilleure écoconception de leur produit”.

Un document au coeur duquel Brune Poirson s’est également exprimée : 

Des propositions des industriels étaient attendues et sur ce point, le contrat est rempli. En revanche, les mesures qui nous ont été transmises, sans objectif chiffré, manquent d’ambition pour protéger notre environnement. Seuls les fumeurs et leurs incivilités sont pointés du doigt. Cela ne suffit pas. Il faut dépasser le constat et proposer des actes. Notre environnement mérite des engagements chiffrés”.

Espérons que la nouvelle rencontre programmée demain, entre les industriels du tabac et la secrétaire d’État, puisse être l’occasion de voir avancer ce sujet.

Brune Poirson rappelant, par le biais d’un précédent communiqué “qu’il  faut qu’ils (ndlr : les cigarettiers) se rendent compte qu’à chaque mégot jeté, c’est 500 litres d’eau qu’ils contaminent et c’est la nature qui trinque pendant 12 ans”.

Les derniers articles concernant le tabagisme

USA : une baisse historique du tabagisme passée sous silence par les médias

  • Publié le 13/11/2018

Un nombre de fumeurs historiquement bas Dans son rapport [1] publié la semaine dernière, le CDC rapporte que le taux de fumeurs aux États-Unis en 2017 aurait chuté jusqu’à atteindre 14 %, …

Sondage : 1 étudiant sur 5 penserait que la vape est un bon moyen d’arrêter de fumer

  • Publié le 9/11/2018

24 % des étudiants seraient fumeurs Selon un sondage internet réalisé par Opinion Way pour la SMEREP (Société Mutualiste des Etudiants de la Région Parisienne), 24 % des étudiants seraient des …

Le tabagisme tue de plus en plus de femmes

  • Publié le 1/11/2018

Le cancer du poumon en augmentation de 72 % Historiquement, les hommes ont toujours eu plus tendance à fumer que les femmes. Cependant, depuis les années 70, cette propension tend …