Vous êtes ici : Vaping Post » Communauté » Regard » Martinesurinternet : la vape du grenier

Martinesurinternet : la vape du grenier

Mis à jour le 27/12/2022 à 9h13
    Annonce

Après plusieurs photographes français, continuons dans la francophonie, en allant faire un tour du côté de la Belgique avec Martinesurinternet. Qui se cache derrière ce mystérieux pseudo aux photos qui sortent nettement du lot ?

@Martinesurinternet

Bonjour Martinesurinternet, qui se cache derrière ce pseudo improbable ?

Bonjour, déjà pour ne pas faire de chichis et éviter un certain malaise, je suis un homme barbu né en France en 1984 et habitant depuis tout petit en Belgique. Je suis en couple avec une femme merveilleuse avec laquelle nous avons eu Mia, qui va avoir 18 mois. C’est le bonheur. Niveau professionnel, j’ai été agent de gardiennage pendant plus ou moins 10 ans. Aujourd’hui, j’aimerais travailler dans le milieu de la vape mais ce n’est pas chose facile… L’avenir nous le dira.

@Martinesurinternet

On espère que cette interview vous aidera. Quel est votre parcours de vapoteur ?

En 2015, je me suis rendu dans un shop avec l’intention de stopper le tabac. J’ai tenu quelques mois avec mon eVic VTC Mini de Joyetech. Ensuite, j’ai recraqué pour la cigarette. Par la suite, en 2017, j’ai refait pareil, direction le shop. Cette fois-ci, j’étais déterminé, même si pour être honnête, j’ai craqué de temps à autre. Ensuite, j’ai fait la connaissance de Kalou Guf sur les réseaux sociaux. Il m’a donné les bons conseils et m’a appris en très peu de temps les subtilités de la vape “confirmée” (le reconstructible, par exemple), car j’étais encore un débutant. Ceci dit, j’ai appris très vite grâce à lui. Dès que j’ai découvert les drippers, je suis devenu addict.

@Martinesurinternet

Depuis combien de temps êtes-vous passionné par la photographie ? Qu’est-ce qui vous plaît dans ce passe-temps ?

Pour être franc, j’ai juste un smartphone, deux spots peu chers et pas mal d’objets de décors que je chine à gauche et à droite. Je me suis intéressé à l’univers de la photographie, j’ai regardé quelques bons tutos YouTube et j’ai aussi eu la chance d’être aidé par des amis, ils se reconnaîtront. Ce qui me plaît le plus, c’est d’essayer de faire toujours mieux avec les moyens du bord. D’ailleurs, et mon feed en est la preuve, je me suis beaucoup cherché.

@Martinesurinternet

Comment en êtes-vous venu à prendre des photos de vape ?

Alors, c’est un peu le hasard. Je suis arrivé sur Instagram sans me douter qu’il y avait un monde parallèle de la vape avec ses codes et ses coutumes, et je me suis dit : “Pourquoi pas moi !?” Par la suite, j’ai reçu un colis complètement fou de chez Vape Institut et là, ce fut le déclic et je n’ai plus arrêté jusqu’à aujourd’hui.

@Martinesurinternet

Qu’est-ce qui se cachait dans ce colis “complètement fou” ?

Ce colis m’a marqué et surpris déjà par sa taille… Car pour moi, c’était le début de l’aventure Instagram, je n’étais pas prêt à un tel colis avec des goodies de pirates, des jus avec des recettes complètement dingues et des packagings dans un univers et des thèmes qui me parlaient beaucoup… Depuis, je suis resté fidèle à Yuzzen et j’adore son univers, sa maîtrise des goûts et des subtilités qu’il apporte à ses recettes… À chaque fois, des surprises de malade ! Pour résumer : “La piraterie n’est jamais finie”.

@Martinesurinternet

Quel est le concept de Martinesurinternet ?

Comment vous expliquer ? C’est un vieux délire d’Internet. À l’époque, je jouais énormément aux jeux en ligne et un soir, j’ai déliré avec un pote et le pseudo Martine est resté. Il m’a suivi sur Instagram, d’ailleurs pour l’anecdote, au début beaucoup pensaient que j’étais une femme. Je trouvais cela bien marrant, surtout quand on sait que je suis un gros barbu d’1,85 m (rires).

@Martinesurinternet

Comment définiriez-vous votre univers ?

Je suis dans ma bulle, un peu hors du temps, et je pourrais aussi dire que c’est un contraste entre moderne et ancien car j’essaie de mettre en valeur des nouveautés au milieu des anciens objets que j’ai chinés. Certains, comme Martial Lemal de La Fine Equipe, trouvent qu’il y a de la sensibilité dans mes clichés (rires).

Que recherchez-vous à travers ces photos ?

J’essaie de faire entrer les gens dans mon univers grâce à mes photos et de satisfaire les marques qui me font confiance en mettant en valeur chaque produit comme si c’était un bijou. Pour moi, chaque prise est différente car chaque objet a une facette différente.

@Martinesurinternet

Vous avez également des comptes Facebook et Snapchat, pourquoi ? Quelle est leur complémentarité avec Insta ?

Je suis très peu actif sur Snapchat et Facebook, c’est plus pour garder le contact avec certaines personnes en privé. Mon vrai support est Instagram.

Quelles sont les marques avec lesquelles vous avez déjà collaboré ?

Allez c’est l’instant pub (rires) ! Venez voir ma page Instagram et vous verrez par vous-même mes fidèles partenaires qui me font confiance. Cela m’encourage et me booste pour toujours essayer de créer des ambiances à la hauteur de leurs produits. Je tiens à remercier ceux qui me font confiance, ils se reconnaîtront. Les vrais savent, les autres suivent.

@Martinesurinternet

Quelle est la photo dont vous êtes le plus fier et pourquoi ?

La photo où je suis pris d’en bas, parce que je la trouve renversante (rires).

La vape de @Martinesurinternet

Vapoteur depuis : 2017.
Setup actuel : Vaporesso GEN et Mini Blotto de Dovpo.
E-liquides préférés : La Sauce PC de Vape Institut et Sugar Daddy de Big Papa.
Taux de nicotine : 3 mg/ml.
Consommation quotidienne : de 20 à 30 ml.

Son matos photo

Appareil : Galaxy S8 de Samsung (pour le moment).
Application de retouche : Snapseed de Google.

Les Regards précédents

Vapexpo Lille 2022 : tout en images

  • Publié le 25/10/2022

Du 9 au 11 avril dernier, le Vaping Post était au Vapexpo. Notre photographe Sébastien Duijndam a shooté de superbes clichés. Voici le meilleur.

Gravelthroated : les coils en mouvement

  • Publié le 27/07/2022

Regard nous emmène en Cornouailles, au sud-ouest de l’Angleterre, où Jay Spencer aka @gravelthroated manipule les coils complexes.

Fcvape33 : formes et textures

  • Publié le 25/02/2022

Direction Libourne, d’où @Fcvape33 propulse de magnifiques clichés macro de ses résistances les plus folles.

Cet article a plus de 10 jours, les commentaires sont donc fermés. Merci de votre compréhension.